Ouvrir le menu principal

1451 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1451
Chronologies
Années :
1448 1449 1450  1451  1452 1453 1454
Décennies :
1420 1430 1440  1450  1460 1470 1480
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Arts plastiques Musique classique Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Sommaire

ÉvénementsModifier

  • 6 janvier et 7 juillet : pour remédier à la pénurie d'artisans, les échevins d'Apt en Provence « n'hésitent pas à transgresser les coutumes les plus formelles » et installent un serrurier lépreux dans une cave-atelier, où il exerce son métier, mais dont l'accès est interdit aux clients, qui traitent par l'intermédiaire de sa femme[1].
  • Février : le sultan Mourad II meurt, près d'Andrinople, « frappé au milieu d'un festin d'une attaque d'apoplexie » ou, selon un autre historien, atteint « d'une faiblesse superstitieuse », mélancolie suicidaire qu'un derviche lui aurait suggérée en lui annonçant sa mort prochaine[2].
  • 25 août : des lunettes « pour voir de loin », donc à lentilles divergentes et à l'usage des myopes, sont mentionnées dans une lettre datée de Ferrare et adressée à Cosme de Médicis[3].
  • 1er septembre : fondation par John Westende de huit maisons de charité à Wokingham, dans le Berkshire en Angleterre[4].
  • Fondation de l'université de Glasgow où l'enseignement de la médecine ne sera attesté qu'en 1469, lorsqu'un certain Andrew de Garleis sera enregistré comme doctor in medicinis[5].
  • Fondation de l'hôpital Saint-Nicolas de Raguse par Johannes de Volzo[6].
  • Fondation à Crémone, par le pape Nicolas V, du nouvel hôpital Santa Maria della Pieta, réunion de dix-huit plus petits établissements, vouée au service des pèlerins et des malades[7].
  • Fondation d'un hôpital de deux lits à Chevetogne dans le comté de Namur, sur la route de Saint-Hubert à Namur[8].
  • Fondation d'un hôpital de sept lits à Slins, aujourd'hui section de Juprelle, dans la principauté de Liège, par un certain Gilles Malparlant[9].
  • Première mention à Kingcase, paroisse de Prestwick en Écosse, de l'hôpital St. Ninian, destiné aux malades et aux indigents[10].
  • Au témoignage d'un certain Antoine Artesan, « il y a, à l'Hôtel-Dieu, une personne appointée qui est chargée de préparer les boissons et les médicaments », première mention connue d'un service de pharmacie hospitalière à Paris[11].
  • Premier cas de rhinoplastie mentionné, et sans doute légendaire : ayant perdu un œil au cours d'un tournoi, Frédéric de Montefeltre se serait fait limer la racine du nez pour augmenter sa vision latérale[12].
  • 1451-1456 : à l'initiative de Francesco Sforza, duc de Milan, construction de l'Ospedale dei Poveri (hôpital des Pauvres), connu sous les noms de Ca' Granda ou Ospedale Maggiore (grand hôpital)[13],[14].

PublicationModifier

NaissanceModifier

  • Vers 1451 : Abraham ben Mordecai Farissol (mort en 1525), philosophe, traducteur et exégète juif « qui s'est intéressé dès sa première jeunesse, à Avignon, aux sciences de la nature, à l'astronomie et à la médecine[16] ».

DécèsModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Julien, « Médecine et Pharmacie dans les comptes du roi René d'Anjou de 1451 à 1481 », Revue d'histoire de la pharmacie, no 214, p. 201-207 (lire en ligne) et suite : no 215, p. 241-251 (lire en ligne),‎ .

RéférencesModifier

  1. Fernand Sauve, « Les Services municipaux et les Abonnements en nature au Moyen Âge dans la région aptésienne », Annales de la Société d'études provençales, vol. 5,‎ , p. 22 (lire en ligne).
  2. Joseph Jouannin et Jules Van Gaver, Turquie, Firmin Didot frères, coll. « L'Univers pittoresque / Europe » (no 9), , 462 p. (lire en ligne), chap. 8 (« Sultan-Murad-Khan »)
  3. John Dreyfus et Fernand Baudin, « L'Invention des lunettes et l'Apparition de l'imprimerie », Communication et langages, no 79,‎ , p. 82-83 (lire en ligne).
  4. (en) Thomas Allison Readwin, An Account of the Charities of the Town and Parish of Wokingham, Chronologically Arranged, Wokingham, W. Gotelee, , 172 p. (lire en ligne), p. 3.
  5. (en) John D. Comrie, History of Scottish Medicine, vol. 1, Londres, Baillière, Tindall & Cox pour le Wellcome Historical Medical Museum, , 2e éd. (1re éd. 1927), 396 p. (lire en ligne), p. 345.
  6. (en) Tatjana Buklijaš, « Medicine and Society in the Medieval Hospital », Croatian Medical Journal, vol. 49, no 2,‎ , p. 151-154 (lire en ligne).
  7. (en) Sally Mayall Brasher, Hospital and Charity : Religious Culture and Civic Life in Medieval Northern Italy, Manchester University Press, , 224 p. (ISBN 978-1-5261-1928-5, lire en ligne), p. 157.
  8. Michel Pauly, « L'Emplacement des hôpitaux dans les villes mosanes et ardennaises au Moyen Âge », Revue belge de philologie et d'histoire, vol. 89, no 2 « Organisation et représentation de l'espace : Mélanges offerts à Jean-Marie Duvosquel à l'occaion de son soixante-cinquième anniversaire et publiés par Alain Dierkens, Christophe Loir, Denis Morsa et Guy Vanthemsche »,‎ , p. 593 et 597 (lire en ligne).
  9. Pasicrisie, ou Recueil général de la jurisprudence des cours de France et de Belgique, vol. 3 : Cours de Belgique, Bruxelles, Société typographique belge, (lire en ligne), 2e partie : « Arrêts des cours d'appel », p. 320, col. 2.
  10. H. James, « Kingcase, St. Ninian's Hospital », dans Archaeology Notes, Canmore : National Record of the Historic Environment Scotland, (lire en ligne).
  11. Paul-André Bellier, « Port-Royal de Paris, l'hôpital Cochin et leurs pharmacies », Revue d'histoire de la pharmacie, vol. 70, no 289,‎ , p. 152 (lire en ligne).
  12. (en) « Federico da Montefeltro : Le Nez le plus célèbre d'Italie et la Première Rhinoplastie », Virtual Uffizi Gallery (« guide non officiel du musée des Offices »), Florence, s. d. [lire en ligne (page consultée le 9 août 2018)].
  13. (en) Roberto Villani et Giustino Tomei, « Lo Spedale di Poveri, the Hospital for the Poor in Milan : 15th to 20th Century », Neurosurgery, vol. 55, no 4,‎ , p. 756-760 (lire en ligne).
  14. Ferdinand Artaria, Description de la cathédrale de Milan […], Milan, F. Artaria, , 2e éd. (1re éd. 1820), 180-62 p. (lire en ligne), p. 27.
  15. Ariane Lepilliet, Le De historia stirpium de Leonhart Fuchs : Histoire d'un succès éditorial (1542-1560) (mémoire de Master sous la direction de Raphaële Mouren), université Lumière-Lyon II et Enssib, , 115 p. (lire en ligne), p. 15.
  16. (en) David B. Ruderman, The World of a Renaissance Jew : The Life and Thought of Abraham Ben Mordecai Farissol, Cincinnati, Hebrew Union College Press et Jewish Institute of Religion, coll. « Monographs of the Hebrew Union College » (no 6), , 280 p. (ISBN 978-0-87820-138-9, présentation en ligne), chap. 10 : « The Fascination of the Natural World », p. 119-130.
  17. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 2, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/2), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04716-6, lire en ligne), « Jean de Hueven », p. 420.