1411 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1411
Chronologies
Années :
1408 1409 1410  1411  1412 1413 1414
Décennies :
1380 1390 1400  1410  1420 1430 1440
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Arts plastiques Musique classique Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Julien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

PublicationsModifier

PersonnalitéModifier

  • 1408-1411 : fl. Jean de Leydis, maître ès arts et étudiant en médecine à Paris[6].

NaissanceModifier

  • Vers 1411 : Pierre Choinet (mort en 1483), médecin, astrologue et écrivain normand, médecin du roi Louis XI, surtout connu comme auteur du Rosier des guerres et du Livre des trois âges, ouvrages à visée morale, philosophique, politique ou historique, et qui ne traitent pas de médecine[7],[8].

DécèsModifier

  • 1411-1412 : Niccolò Falcucci (Nicolas de Florence) (né à une date inconnue), auteur d'un volumineux traité médical intitulé Sermonum liber scientiae medicinae[9],[10].
  • Perrette de Rouen (née vers 1360), sage-femme assermentée, condamnée à Paris pour avoir procuré un enfant mort-né dont la graisse devait servir à soigner un seigneur lépreux ; graciée en 1408 par le roi Charles VI[11].
  • 1399 ou 1411 : Jean Du Pont (né à une date inconnue), médecin assermenté et chirurgien de Reims qui a donné ses soins à l'archevêque Richard Picque en 1389[12].

RéférencesModifier

  1. (en) Ronald Gordon Cant, The University of St Andrews : A Short History, Saint Andrews, University of St. Andrews, coll. « Publications » (no 59), , 2e éd. (1re éd. 1946), 164 p. (ISBN 978-0-7011-1708-5).
  2. Collectif, État de la médecine, chirurgie et pharmacie en Europe, et principalement en France, pour l'année 1777, Paris, chez la veuve Thiboust, , 638 p. (lire en ligne), p. 341.
  3. (en) Herbert A. Applebaum, The Concept of Work : Ancient, Medieval and Modern, Albany, State University of New York Press, , 646 p. (ISBN 0-7914-1101-X, lire en ligne), p. 298.
  4. (en) Susan Broomhall, Women's Medical Work in Early Modern France, Manchester et New York, Manchester University Press, , 288 p. (ISBN 0-7190-6286-1, lire en ligne), p. 55.
  5. Adeline Rucquoi, « Contribution des studia generalia à la pensée hispanique médiévale », dans José-Maria Soto Rábanos (éd.), Pensamiento hispano medieval : Homenaje a D. Horacio Santiago-Otero, Madrid, CSIC, (lire en ligne), p. 21.
  6. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 2, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/2), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04716-6, lire en ligne), « Jean de Leydis », p. 434.
  7. Charles Samaran, « Pierre Choisnet : Le Rosier des guerres et le Livre des Trois Eages », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 87, no 1,‎ , p. 372-380 (lire en ligne).
  8. Pierre Choinet et Lydwine Scordia (éd.) (préf. Jean-Patrice Boudet), Le Livre des trois âges : Fac-similé du manuscrit Smith-Lesouëf 70, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, , 266 p. (présentation en ligne).
  9. Ambroise Paré et Joseph-Françoise Malgaigne (éd. et intr.), Œuvres complètes d'Ambroise Paré, vol. 1, Paris, J.-B. Baillière, , CCCLII-24 p. (lire en ligne), p. LXXIV.
  10. (it) Maria Muccillo, « Falcucci, Niccolò », dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 44, Treccani, (lire en ligne).
  11. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 3 : Supplément, par Danielle Jacquart, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 35), , 781 p. (ISBN 978-2-600-03384-8, lire en ligne), « Perrette de Rouen », p. 222.
  12. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Jean Du Pont », p. 394.