Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 12e armée.

12e armée russe
Image illustrative de l’article 12e armée (Empire de Russie)
Soldats russes à la bataille de Przasnysz (de), mai 1915

Création 1915
Dissolution 1917
Pays Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Branche Armée de Terre
Type Armée
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1915 - bataille de Przasnysz (de)
1915 - Grande Retraite
1917 - Batailles de l'Aa
1917 - Bataille de Riga

La douzième armée est une unité de l'armée impériale russe engagée sur le front de l'Est pendant la Première Guerre mondiale. Elle participe à plusieurs batailles contre l'armée impériale allemande. Elle est créée en janvier 1915 et disparaît à la fin de 1917.

HistoriqueModifier

1915Modifier

 
Bataille de Przasnysz, février 1915.
 
Soldats russes tués près de Przasnysz, carte postale allemande, 1915

La 12e armée est créée au milieu de janvier 1915, sous le commandement de Pavel von Plehve, pour renforcer le front du Narew dans le nord de la Pologne russe. Elle comprend alors 13 divisions d'infanterie et 2 de cavalerie. En février 1915, elle constitue les corps suivants :

En février-mars 1915, la 12e armée participe à la bataille de Przasnysz (de) où les Russes arrêtent l'offensive de l'Armeegruppe Gallwitz.

En juillet 1915, la 12e armée est battue lors de l'offensive allemande du Narew (de). Pendant l'été 1915, la Grande Retraite de l'armée russe entraîne un repli général de la 12e armée. À partir de la fin d'août 1915, elle se reconstitue dans le secteur nord du front, le long de la Dvina et jusqu'à la mer Baltique. Son flanc sud-est est couvert par la 5e armée. Elle est alors commandée par le général Vladimir Gorbatovsky (en) et comprend 8 divisions d'infanterie et 2 de cavalerie, formant les corps suivants :

  • IIe corps sibérien
  • VIe corps sibérien
  • VIIe corps sibérien

1917Modifier

 
Bataille de Riga, 1er-5 septembre.
 
Troupes allemandes passant la Daugava à Riga, septembre 1917.

Lors des batailles de l'Aa, en janvier 1917, la 12e armée, commandée par le général bulgare Radko Dimitriev, tente de franchir la ligne allemande de la Lielupe (Aa de Courlande) en pleine tempête de neige pour reprendre Jelgava (Mitau), capitale du gouvernement de Courlande. Cette offensive manquée, suivie d'une contre-attaque allemande qui reprend le terrain conquis, entraîne un mécontentement croisant de la troupe : 92 mutins sont fusillés et plusieurs centaines déportés.

En septembre 1917, la 12e armée, commandée par Dmitri Parski, est mise en déroute lors de la bataille de Riga et perd Riga, capitale du gouvernement de Livonie, malgré les efforts des tirailleurs lettons qui couvrent sa retraite.

CommandantsModifier

Sources et bibliographieModifier

Notes et référencesModifier