Ouvrir le menu principal

127e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 127e régiment d'infanterie
insigne régimentaire du 127e régiment d'infanterie

Création 1794
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Invisible je passe
Inscriptions
sur l’emblème
Smolensk 1812
Moskowa 1812
La Bérézina 1812
Paris 1814
La Marne 1914
Verdun 1916
La Somme 1916
Flandres 1916
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Campagne de Russie
Première Guerre mondiale
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
trois palmes
insigne de béret d'infanterie

Le 127e régiment d'infanterie (127e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 127e demi-brigade de première formation.

Sommaire

Différentes dénominationsModifier

La 127e demi-brigade de bataille est créée en 1794, à partir 68e régiment d'infanterie, auquel sont associés le 2e bataillon de volontaires du Haut-Rhin et le 3e bataillon de volontaires de la Haute-Marne. En 1796, il est versé dans la 91e demi-brigade d'infanterie de ligne. Le 127e régiment d'infanterie de ligne est créé en 1811 lors de l'annexion des côtes nord-ouest de l'Allemagne, à partir de la garde Hambourg et de Lubeck. Il est ensuite dissous en 1814.

En 1914, à la mobilisation au début de la Première Guerre mondiale, il met sur pied son régiment de réserve, le 327e régiment d'infanterie.

Colonels et chefs de brigadeModifier

Ce régiment a connu différents colonels et chefs de brigade au cours de son histoire :




  • 1939 : Gabriel, chef de bataillon, commandant (promu Lieutenant Colonel le 25/09/39).

Historique des garnisons, combats et batailles du 54e régiment d'infanterieModifier

Ancien RégimeModifier

Révolution et EmpireModifier

Le 127e régiment d'infanterie de ligne est présent à Maestricht en 1794, Smolensk, Valoutina, La Moskowa, Malojaroslawetz, Wiasma, et Bérésina en 1812, Wesel et Paris en 1814.


De 1815 à 1848Modifier

Second EmpireModifier

De 1871 à 1914Modifier

Durant la période 1873 - 1914, il est en garnison à Valenciennes.

Première Guerre mondialeModifier

Au début du conflit, d' à , il est affecté à la 1re division d'infanterie. Ensuite de à , il est affecté à la 129e division d'infanterie.
Casernement :Valenciennes, Condé-sur-l'Escaut, 1er Brigade d'Infanterie, 1er Corps d'Armée.

1914Modifier

1915Modifier

1916Modifier

1917Modifier

1918Modifier

    • Le Mesnil-Saint-Georges (30 mars)
    • Bataille de l'Aisne (1er juin - 18 juillet)
    • Aisne : Nouvron, Vingré, Villiers-la-Fosse (25 août - 5 septembre)

Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

Le régiment est mobilisé le au CMI 13 (CambraiArrasAvesnes). Il est attaché à la 2e division d'infanterie de réserve de série A type nord-est, recrutement auprès des réservistes picards et flamands, ses cadres actifs sont issus du 1er RI de Cambrai (pour 2/3) et du 151e RI en garnison à Metz.
Il est commandé par le chef de bataillon Gabriel (active) (promu Lieutenant Colonel le 25/09/39).
Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie, CMI 13 Cambrai formé le 7 septembre 1939.

Le régiment sera volatilisé pendant la bataille de Rethel du 4 au . Le drapeau, doit être brûlé dans le village de Perthes, à l'ultime minute de la résistance, par les officiers survivants de l'état-major.

Le régiment est dissous le .

De 1945 à nos joursModifier

DeviseModifier

Invisible je passe

Inscriptions portées sur le drapeau du régimentModifier

Comme pour d'autres régiments de l'armée française, le drapeau du régiment porte des inscriptions qui sont brodées en lettres d'or. Elles évoquent des batailles où le régiment a combattu[1]. Elles sont les suivantes :

 

DécorationsModifier

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 avec trois citations à l'ordre de l'armée. 

Il a le droit au port de la fourragère au couleur du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Traditions et uniformesModifier

InsigneModifier


Personnages célèbres ayant servi au 127e RIModifier

  • Paul Léothaud (1875-1957), Médecin-Colonel, Chevalier de la Légion d'honneur en 1917.Lieutenant de réserve Adrien Dansette (futur écrivain)à la 3° compagnie du 1° bataillon. Armand Lanoux à la 6° Compagnie du 2° bataillon, puis à l'état-major du 2° bataillon . Capitaine Pierre de Chevigné (futur secrétaire d'état à la guerre de 1951 à 1954 et Ministre de la Défense en 1958) à la compagnie d'accompagnement et d'appui du 3° bataillon.

Sources : livre de Robert Vilatte "le lion des Flandres à la guerre la 2° Division d'infanterie pendant la campagne de 1939-1940" chez Charles-Lavauzelle ed 1946

Sources et bibliographieModifier

  • Bibliographie fournie par le musée du château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • [1] le 127e R.I

Notes et référencesModifier

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussiModifier