Ouvrir le menu principal

Tour d'Italie 2012
10e étape :
Civitavecchia à Assise
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Espagne Joaquim Rodríguez 4 h 25 min 05 s
(42,090 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Pologne Bartosz Huzarski + 2 s
TroisièmeDrapeau : Italie Giovanni Visconti + 2 s
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Espagne Joaquim Rodríguez 40 h 27 min 34 s
DeuxièmeDrapeau : Canada Ryder Hesjedal + 17 s
TroisièmeDrapeau : Italie Paolo Tiralongo + 32 s
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : Australie Matthew Goss 65 pts
Jersey blue.svg M. bleuDrapeau : Colombie Miguel Ángel Rubiano 24 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Italie Damiano Caruso 40 h 28 min 36 s
ÉquipesDrapeau : Italie Liquigas-Cannondale 120 h 10 min 17 s
Équipes aux pointsDrapeau : États-Unis Garmin-Barracuda 213 pts
Sprints volantsDrapeau : Pays-Bas Martijn Keizer 15 pts
CombativitéDrapeau : Colombie Miguel Ángel Rubiano 21 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : Australie Matthew Goss 8 pts
ÉchappéeDrapeau : Espagne Miguel Mínguez 475 pts
Chronologie

La 10e étape du Tour d'Italie 2012 s'est déroulée le mardi , entre les villes de Civitavecchia et d'Assise sur 186 km. Elle a été remportée par le grimpeur espagnol Joaquim Rodríguez, de l'équipe Katusha, qui s'est emparé du maillot rose.

Sommaire

Parcours de l'étapeModifier

Déroulement de la courseModifier

Un groupe d'échappés, composé de Guillaume Bonnafond (AG2R La Mondiale), Miguel Mínguez (Euskaltel-Euskadi), Francesco Failli (Farnese Vini-Selle Italia), Matthias Brändle (NetApp) et Martijn Keizer (Vacansoleil-DCM), se forme après dix kilomètres de course. Leur avance atteint 4 minutes et 50 secondes 40 kilomètres plus loin. À cinq kilomètres de l'arrivée, ils sont rattrapés par le peloton, emmené par l'équipe Katusha.

Le Néerlandais Tom-Jelte Slagter (Rabobank) tente plusieurs fois de sortir du peloton dans la première de deux courtes ascensions de fin d'étape, présentant une pente maximale de 15 %. Dans la descente qui suit, Rigoberto Urán (Sky) et John Gadret (AG2R La Mondiale) prennent de l'avance. Ils sont repris dans l'ascension finale. Tom-Jelte Slagter s'y montre à nouveau offensif, en compagnie de Joaquim Rodríguez (Katusha). Celui-ci remporte l'étape, avec deux secondes d'avance sur Bartosz Huzarski (NetApp) et Giovanni Visconti (Movistar).

Grâce aux secondes de bonification accordées au vainqueur d'étape, il s'empare du maillot rose, aux dépens de Ryder Hesjedal (Garmin-Barracuda), désormais deuxième à 17 secondes[1].

C'est la première victoire d'étape de Rodríguez au Tour d'Italie, en six participations. Il compte désormais au moins une victoire d'étape dans chacun des trois grands tours.

Classement de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Matthew Goss     Australie Orica-GreenEDGE 65
2 Mark Cavendish   Royaume-Uni Sky 62
3 Joaquim Rodríguez     Espagne Katusha 55

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Miguel Ángel Rubiano     Colombie Androni Giocattoli-Venezuela 24
2 Michał Gołaś   Pologne Omega Pharma-Quick Step 16
3 Paolo Tiralongo   Italie Astana 9

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Damiano Caruso     Italie Liquigas-Cannondale en 40 h 28 min 36 s
2 Rigoberto Urán   Colombie Sky + 8 s
3 Sergio Henao   Colombie Sky 25 s

Classement par équipesModifier

Classement au tempsModifier

Équipe Pays Temps
1 Liquigas-Cannondale   Italie en 120 h 10 min 17 s
2 Astana   Kazakhstan + 1 min 03 s
3 Movistar   Espagne 1 min 32 s

Classement aux pointsModifier

Équipe Pays Points
1 Garmin-Barracuda   États-Unis 213
2 Orica-GreenEDGE   Australie 144
3 Katusha   Russie 134

AbandonModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Rodriguez wins Giro stage into Assisi », sur cyclingnews.com, (consulté le 18 mai 2012)

Liens externesModifier