105e régiment d'infanterie (France)

(Redirigé depuis 105e régiment d'infanterie)

Le 105e régiment d'infanterie (105e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment du Roi, un régiment français d'Ancien Régime.

105e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 105e régiment d'infanterie (France)
Insigne régimentaire du 105eRégiment d'Infanterie (1940).

Création 1792
Dissolution Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Ancienne dénomination régiment du roi infanterie
Devise Decori par vitus / A Moi Auvergne
Inscriptions
sur l’emblème
Iéna 1806
Eylau 1807
Heilsberg 1807
Wagram 1809
La Somme 1916
Verdun 1917
Tardenois 1918
L'Aisne 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Guerres napoléoniennes
Guerre de 1870
Première Guerre mondiale
Bataille de France
Fourragères Aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
trois palmes

Création et différentes dénominations

modifier

Colonels/Chef de brigade

modifier

Historique des garnisons, combats et batailles du 105e RI

modifier

Ancien Régime

modifier
Le 105e RI est issu du régiment du Roi

Guerres de la Révolution et de l'Empire

modifier
  • 1791 :
    • 28 janvier
      • Le régiment du Roi est licencié.
    • Février
    • Août :
      • En raison de la création de 3 régiments d'infanterie de ligne créées avec les compagnies soldées de la garde nationale de Paris, provenant des Gardes Françaises le régiment est reculé de 3 rangs et prend le no 105.

Guerre franco-allemande

modifier

Le 5e régiment de marche est formé à Paris le à partir des 4e bataillons des 2e, 9e et 11e régiments d'infanterie de ligne[1]. Il fait partie de la 1re division du 13e corps d'armée[2]. Le , le 5e de marche est renommé 105e de ligne[3]. De septembre 1870 à janvier 1871, il participe au siège de Paris. Le , il est rattaché à la 2e division du 3e corps de la 2e armée de Paris[4]. Il combat lors de la bataille de Champigny, rejoignant la 2e division du 2e corps de la 2e armée de Paris après cette bataille[5]. Le 63 officiers et 2 405 hommes de troupe du régiment capitulent avec le reste de la garnison le [6]. Le régiment est dissous fin mars 1871, fusionnant avec le 5e régiment de ligne[7].

1871 à 1914

modifier
 
Soldats du 105e RI sur les bords du Sioulet à Pontaumur, août 1912.

Le , le 5e provisoire est créé à Cherbourg avec divers éléments des régiments rentrant de captivité[8],[9]. Le 5e provisoire rejoint la 2e division du 6e corps de Lyon[10]. Il prend le numéro 105 le [11].

En septembre 1873, à la formation de la 26e division d'infanterie du 13e corps d'armée, il est rattaché à la 51e brigade de cette division[12].

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie de 1887, le régiment fourni un bataillon pour former le 157e régiment d'infanterie

Première Guerre mondiale

modifier

Affectation : casernement Riom ; 51e brigade d'infanterie, 26e division d'infanterie ; 13e corps d'armée.

 
Escouade de soldats du 105e RI avec le nouvel uniforme bleu horizon, début 1915.
 
Soldats du 105e RI équipés du casque Adrian, vers 1916.

Le 105e régiment d'infanterie combat à Quennevières.

Entre-deux-guerres

modifier

Le régiment est dissous le [13].

Seconde Guerre mondiale

modifier

Formé le sous le nom de 105e régiment d'infanterie, Il est commandé par le lieutenant-colonel Picard, puis il appartient à la 26e division d'infanterie. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie; réserve A RI type NE; il est mis sur pied par le CMI 132.

De 1945 à nos jours

modifier

Traditions et uniformes

modifier

Drapeau

modifier

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[14]:

Décorations

modifier

La cravate du drapeau du 105e RI est décorée de la croix de guerre 1914-1918 avec trois palmes (trois citations à l'ordre de l'armée).
Le régiment a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Insigne

modifier
  • Écu doré fond bleu casque gaulois ailé blanc et or, sigle en pointe sur fond rouge et noir, devise A MOI AUVERGNE.
Decori par vitus / A Moi Auvergne

Personnages célèbres ayant servi au 105e RI

modifier

Sources et bibliographie

modifier

Notes et références

modifier
  1. Belhomme 1902, p. 486.
  2. Belhomme 1902, p. 492.
  3. Belhomme 1902, p. 509.
  4. Belhomme 1902, p. 510.
  5. Belhomme 1902, p. 514.
  6. Belhomme 1902, p. 546.
  7. Belhomme 1902, p. 560.
  8. Belhomme 1902, p. 559.
  9. Réorganisation des armées active et territoriale. Lois 1873-1875, promulguées les 7 août 1873 et 27 mars 1875. page 320
  10. Belhomme 1902, p. 563.
  11. Belhomme 1902, p. 572.
  12. Belhomme 1902, p. 594.
  13. Auguste Édouard Hirschauer, « Annexe 2 : Notice Historique », dans Rapport fait au nom de la Commission de l'armée, chargée d'examiner le projet de loi adopté par la chambre des députés, relatif à la constitution des cadres et effectifs de l'armée, Impressions du Sénat (no 263), (lire en ligne), p. 200-201
  14. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi

modifier

Liens externes

modifier

Articles connexes

modifier