Années 740 av. J.-C.

décennie
(Redirigé depuis -743)

Les années 740 av. J.-C. couvrent les années de 749 av. J.-C. à 740 av. J.-C.

Événements

modifier

Proche-Orient

modifier
 
Tiglath-Phalazar III, bas-relief provenant de son palais à Nimrud, fin du VIIIe siècle av. J.-C., musée du Louvre.
 
L'Urartu à son expansion maximale en 743.
  • Vers 750-740 av J.C. : règne de Ithobaal II, roi de Tyr[1].
  • [2]-734 : règne du roi de Babylone Nabonassar, sous la tutelle assyrienne. Il introduit sept mois supplémentaires par périodes de 19 ans pour faire concorder l’année lunaire et l’année solaire. Ce calendrier ne sera standardisé qu’entre 388 et 367 av. J.-C.[3].
  • Vers 746 av. J.-C. : une révolte éclate à Kalhu. Ashur-nirâri est déposé et remplacé par Téglath Salasar III[3].
  • 745-727 av. J.-C. : règne de Tiglath-Phalazar III, roi d’Assyrie[3], fondateur de l’empire assyrien.
  • 745 av. J.-C. : Tiglat-Phalazar intervient en Babylonie contre les Araméens à la demande du roi chaldéen Nabonassar. 65 000 personnes sont déplacées de Babylonie en Assyrie[3].
  • 744 av. J.-C. : campagne de Tiglat-Phalazar III dans le Namri et le Bît Hamban (Zagros), peuplés de Kassites turbulents[4].
  • 743 av. J.-C. :
  • 743-738 av. J.-C. : règne de Ménahem, roi d’Israël[3].
  • 742-717 av. J.-C. : règne de Humban-nikash, roi d’Élam[3]. Il restaure le royaume élamite qui soutient Babylone contre l’Assyrie.
  • 742 av. J.-C. : la Phénicie est vassalisée par l’Assyrie. De nombreux princes de Syrie et de Palestine, effrayés, s’empressent de porter des tributs au vainqueur : les rois de Karkemish, du Quê (Cilicie), de Hama, Rasunu de Damas, Menahem d’Israël, et Zabibê, « reine de l'Arabie et de Quedar »[3].
  • 741 av. J.-C. : Arpad, vaincue après trois ans de lutte, devient le chef-lieu d’une province assyrienne[3].

Monde romain

modifier

Monde grec

modifier

Notes et références

modifier
  1. (en) María Eugenia Aubet Semmler, The Phoenicians and the West : Politics, Colonies and Trade, Cambridge University Press, , 432 p. (ISBN 978-0-521-79543-2, présentation en ligne)
  2. Encyclopédie théologique, vol. 45, Jacques-Paul Migne, (présentation en ligne)
  3. a b c d e f g h et i Georges Roux, La Mésopotamie : essai d'histoire politique, économique et culturelle, Seuil, , 473 p. (ISBN 978-2-02-008632-5, présentation en ligne)
  4. John Anthony Brinkman, Political history of Post-Kassite Babylonia (1158-722 b. C.), Gregorian Biblical BookShop, (présentation en ligne)
  5. Mario Liverani, La Bible et l'invention de l'histoire, Bayard Culture, , 615 p. (ISBN 978-2-227-48953-0, présentation en ligne)
  6. (it) Federico Mascagni, Le grandi battaglie di Roma Antica : Dall'VIII secolo al III secolo a. C., vol. 1, Area51 Publishing, (ISBN 978-88-6574-079-8, présentation en ligne)
  7. (en) William Gell, The Topography of Rome and Its Vicinity, Londres, Henry G. Bohn, (lire en ligne), p. 17.
  8. Auguste Simon Jean Chrysostome Poirson, R. J. B. C. Cayx, Précis de l'histoire ancienne, vol. 2, L. Colas, (présentation en ligne)
  9. Jean-Jacques Barthélemy, Œuvres complètes, A. Belin, (présentation en ligne)