Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Années 730 av. J.-C.

décennie
(Redirigé depuis -735)

ÉvénementsModifier

Proche-OrientModifier

 
L'Urartu de 735 à 715
  • 737-736 av. J.-C. : Le roi d'Assyrie Téglath-Phalasar III entreprend la soumission des Mèdes[1].
  • 736-716 av. J.-C. : Règne d'Achaz, roi de Juda[1].
  • 735 av. J.-C. :
    • Égypte : Le roi de Koush Piânkhy conquiert la région thébaine et une partie de la Moyenne-Égypte, où il se heurte à l’opposition de Tefnakht de Saïs et des coalisés du delta.
    • Téglath-Phalasar III pénètre en Urartu, ravage le pays et assiège la capitale Tushpa (Van), mais ne parvient pas à la prendre[1].
    • Guerre syro-éphraïmite : Péqah, roi d’Israël et Rezîn, roi de Damas entreprennent de coaliser tous les États de Syrie-Palestine contre les Assyriens. Comme Jotham de Juda refuse de se joindre à eux, Rezîn et Péqah décident de marcher sur Jérusalem pour y installer « le fils de Tabéél » favorable à leur cause. La mort de Jotham affaiblit d’autant plus Juda, son fils Achaz n’ayant que vingt ans. Les Philistins et les Édomites occupent Elat tandis que les coalisés marchent sur Jérusalem.
  • 734 av. J.-C. :
  • 732 av. J.-C. :
    • Malgré les appels au calme du prophète Isaïe, Achaz, roi de Juda fait appel à Téglath-Phalasar III alors que Jérusalem est assiégée par Israël et Damas. Téglath-Phalasar intervient aussitôt, prend Damas et l’annexe (Rêzin est tué), ravage Israël dont le roi Péqah est assassiné (déportation, destruction de Megiddo et d’Hazor). Téglath-Phalasar reçoit la soumission de son successeur, Osée, fils d’Ela, qui paye un très lourd tribut. Le Galaad, la Galilée et le Sharon deviennent des provinces assyriennes.
    • Achaz de Juda se reconnaît vassal du roi assyrien. Sa politique de soumission, de syncrétisme religieux et de tolérance des injustices sociales est vigoureusement dénoncée par les prophètes Michée et Isaïe. Achaz de Juda introduit le paganisme araméen et assyrien dans son pays. Il fait placer un autel païen dans le temple de Jérusalem. Des figurines représentant des divinités de la fertilité et des fragments de sculptures de chevaux portant des disques sur le front (culte du dieu-soleil Shamash) datant de cette époque ont été découvertes dans des grottes de Jérusalem.
    • Règnes de Nabû-shuma-ukin II (un mois), puis de Nabu-mukin-zeri, rois de Babylone.
  • 732-724 av. J.-C. : Règne de Osée, roi d’Israël[1].
  • 731 av. J.-C. : L’Araméen Ukîn-zêr prend le pouvoir à Babylone. Les Assyriens tentent en vain de convaincre les habitants de se soulever contre lui[1].

EuropeModifier

 
Biskupin, porte et murs

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil, (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)
  2. Kathryn N. Bernick, Hidden Dimensions : The Cultural Significance of Wetland Archaeology, UBC Press, (ISBN 9780774806336, présentation en ligne)
  3. Jean-Yves Frétigné, Histoire de la Sicile, Fayard, (ISBN 9782213658421, présentation en ligne)
  4. Pierre-Yves Boillet, Claire Barat, Michela Costanzi, Les diasporas grecques : du VIIIe s. au IIIe s. avant J.-C. - Capes, Agrégation, Dunod, (ISBN 9782100584017, présentation en ligne)