Ouvrir le menu principal
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
L'empire Shunga vers 185 av. J.-C.
Années :
-188 -187 -186  -185  -184 -183 -182
Décennies :
-210 -200 -190  -180  -170 -160 -150
Siècles :
IIIe siècle av. J.-C.  IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 185 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

ÉvénementsModifier


  • Le préteur Lucius Postumius réprime la révolte des esclaves pasteurs d’Apulie, qui se livrent au brigandage. Environ 7 000 hommes sont condamnés pendant les deux ans que durent les opérations de police. L’événement serait lié avec le scandale des Bacchanales, certains Bacchants réfugiés en Apulie ayant pris contact avec les bergers séditieux[4].
  • Début du règne en Inde de Brihadratha, roi des Shunga[5].
    • Le dernier Maurya Brihadratha (en) est assassiné sur ordre de son général, le brahmane Pushyamitra Shunga qui prend le pouvoir et établit la dynastie Shunga (fin en 73 av. J.-C.) sur le centre de l’Inde et la région du Gange. Il règne jusqu'en 149 av. J.-C.. À l’ouest s’établissent des républiques indépendantes. Le royaume Shunga ne forme pas un État centralisé comme celui des Maurya, mais plutôt un royaume de type féodal. Son centre est à Vidisha, dans l’est du Mâlwa. Les domaines sur lesquels le roi exerce un contrôle direct sont entourés par des États moins grands, qui se trouvent dans des situations de dépendance diverses, mais dont l’autonomie est attestée par le fait que certains battent leur propre monnaie. Les noms des souverains Shunga sont conservés dans les Purânas[6]. Pushyamitra rétablit l’ordre brahmanique (liberté religieuse) et s’oppose à la conception bouddhiste d’une église organisée. Partisan d’un hindouisme orthodoxe, il rétablit les anciens sacrifices védiques, y compris les sacrifices de chevaux.

Naissances en 185 av. J.-C.Modifier

Notes et référencesModifier

  1. François Clément et Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. a et b John Drinkwater et Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  3. Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique (323-30 av. J.-C.): De la mort d'Alexandre aux avènements d'Antiochos III et de Philippe V, vol. 32, impr. Berger-Levrault, (présentation en ligne)
  4. Catherine Salles, Spartacus et la révolte des gladiateurs : 73 av. J.-C., Éditions Complexe, (ISBN 9782804800536, présentation en ligne)
  5. Ashok Pant, The Truth of Babri Mosque, iUniverse, (ISBN 9781475942903, présentation en ligne)
  6. Alain Daniélou, Histoire de l'Inde, Fayard, (ISBN 9782213639536, présentation en ligne)

Liens externesModifier