Żydowska Organizacja Bojowa

Żydowska Organizacja Bojowa
ייִדישע קאַמף אָרגאַניזאַציע
Image illustrative de l’article Żydowska Organizacja Bojowa
Drapeau du ZOB

Création 1942
Pays Gouvernement général de Pologne (Troisième Reich)
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Soulèvement du ghetto de Varsovie
Commandant Mordechaj Anielewicz

L'Organisation juive de combat ou OJC (Żydowska Organizacja Bojowa ou ŻOB en polonais, ייִדישע קאַמף אָרגאַניזאַציע en yiddish) est une organisation militaire juive fondée en 1942 dans le ghetto de Varsovie pour résister à l'occupation nazie. C'est elle qui organisa et lança le soulèvement du ghetto de Varsovie entre le et le .

Sachez donc qu’aujourd’hui comme hier, chaque seuil du Ghetto sera une forteresse. Sachez que nous tous, nous voilà prêts à mourir au combat, et sans jamais nous rendre ! Comme vous, nous désirons la revanche, nous voulons le châtiment de tous les crimes perpétrés par l’ennemi commun. Nous nous battons pour notre liberté et la vôtre, pour notre honneur et pour le vôtre, pour notre dignité humaine, sociale, nationale et pour la vôtre ! Vengeons les crimes d’Auschwitz, de Treblinka, de Belzec, de Majdanek ! Vive la fraternité d’âme et de sang de la Pologne combattante ! Morts aux bourreaux, mort aux tortionnaires ! Vive le combat à vie et à mort contre l’occupant !
Affiche clandestine de l'OJC

L'OJC, organisation à finalité militaire, est issue du regroupement de cinq organisations politiques juives : Hachomer Hatzaïr, le Parti ouvrier polonais, Habonim Dror, Poale Zion et le Bund. On estime que dans le ghetto l'OJC comptait 500 combattants. Cependant, les sionistes révisionnistes liés à Vladimir Jabotinsky refusèrent de rejoindre l'OJC et fondèrent leur organisation de combat, la ŻZW.

CompositionsModifier

Les représentants de ces organisations à l'état-major de l'OJC sont : Mordechaj Anielewicz pour Hachomer Hatzaïr, Michal Rejzenfeld pour le Parti ouvrier polonais, Icchak Cukierman pour Dror (qui était également agent de liaison avec l’AK), Herz Berlinski pour Poale Zion et Marek Edelman pour le Bund.

L'organisation comprend plusieurs membres notoires :

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Marek Edelman, Mémoires du ghetto de Varsovie, Éditions Liana Levi, 2002. 
  • Marek Edelman, La Vie malgré le ghetto, Paris, Éditions Liana Levi, 2010. 
  • Bernard Goldstein, L'ultime combat. Nos années au ghetto de Varsovie, Éditions Zones, 2008. Avant-propos de Marek Edelman. Texte intégral en ligne

Articles connexesModifier

Liens externesModifier