Šahy

commune de Slovaquie

Šahy
(hu) Ipolyság [1]
Blason de Šahy
Héraldique
Šahy
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Nitra
District Levice
Statut Ville
Primator (maire) Štefan Gregor (Indépendant)
mandat : 2014-2018
Code postal 93601
Plaque
minéralogique
LV
Code LAU 2 502782
Démographie
Population 7 238 hab. (31 déc. 2018)
Densité 169 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 55″ nord, 18° 57′ 05″ est
Altitude 136 m
Superficie 4 272,7 ha = 42,727 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Région de Nitra
Voir sur la carte administrative de la Région de Nitra
City locator 14.svg
Šahy
Géolocalisation sur la carte : Région de Nitra
Voir sur la carte topographique de la Région de Nitra
City locator 14.svg
Šahy
Géolocalisation sur la carte : Slovaquie
Voir sur la carte administrative de Slovaquie
City locator 14.svg
Šahy
Géolocalisation sur la carte : Slovaquie
Voir sur la carte topographique de Slovaquie
City locator 14.svg
Šahy
Liens
Site web http://www.sahy.sk
Sources
« Résultat des élections »
« Statistique de population »
http://www.e-obce.sk[2]
http://www.statistics.sk[3]

http://www.slovakregion.sk/[4]

Šahy (allemand : Eipelschlag, hongrois : Ipolyság)[5] est une ville de la région de Nitra en sud de Slovaquie. Sa population est de 8 000 habitants.

GéographieModifier

Ville à la frontière de la Hongrie et de la Slovaquie, sur la berge orientale de l'Ipel, dans la plaine danubienne, Šahy est reliée par la E 77 à Budapest d'une part, et à Cracovie d'autre part. La ville possède aussi deux faubourgs, Preseľany-nad-Ipľom (4 km à l'ouest du centre-ville, intégrée à l'agglomération depuis 1980) et Tešmák (3 km à l'est du centre-ville, intégrée à l'agglomération depuis 1986). De 1980 à 1996, l'agglomération intégrait aussi un village, Hrkovce.

HistoireModifier

La plus ancienne mention de Šahy remonte à 1237 (Saag), dans un diplôme du roi Béla IV de Hongrie. Le comte Martin de Hont-Pázmány († après 1236 et avant 1245), prince de la cour du futur André II de Hongrie, gouverneur de Croatie et de Dalmatie puis ban (vice-roi) de Slavonie, venait d'y fonder l’Abbaye des Prémontrés d’Ipolyság. Un siècle plus tard, c'est une petite ville qui, renommée Şefradi, est annexée à l'Empire ottoman de 1541 à 1595, puis de nouveau entre 1605 et 1685. De 1663 à 1685, Şefradi était le chef-lieu d'un sandjak de l’eyalet d’Uyvar. Dans l'Autriche-Hongrie, elle était rattachée au comté de Hont, dont elle fut la capitale dès 1806. Elle fut attachée à la Tchécoslovaquie en 1920.

La localité fut annexée par la Hongrie après le premier arbitrage de Vienne le . En 1938, on comptait 4 710 habitants dont 855 d'origine juive. Elle faisait partie du district de Šahy (hongrois : Ipolysági járás). Le nom de la localité avant la Seconde Guerre mondiale était Šahy/Ság. Durant la période 1938 - 1945, le nom hongrois Ipolyság était d'usage[6]. À la libération, la commune a été réintégrée dans la Tchécoslovaquie reconstituée.

Le quartier de Preseľany nad Ipľom était une commune autonome en 1938. Il comptait 628 habitants en 1938 Elle faisait partie du district de Šahy (hongrois : Ipolysági járás). Le nom de la localité avant la Seconde Guerre mondiale était Preseľany/Pereszlény. Durant la période 1938 -1945, le nom hongrois Pereszlény était d'usage[6].

Le quartier de Tešmák était une commune autonome en 1938. Il comptait 853 habitants en 1938 dont 3 juifs. Elle faisait partie du district de Šahy (hongrois : Ipolysági járás). Le nom de la localité avant la Seconde Guerre mondiale était Tešmák/Tesmág. Durant la période 1938 -1945, le nom hongrois Tesmag était d'usage[6].

Notes et référencesModifier