Ōtagaki Rengetsu

Ōtagaki Rengetsu (太田垣 蓮月?) () est une nonne bouddhiste généralement considérée comme une des plus importantes poétesse japonaises du XIXe siècle. Elle est également une excellente potière, un peintre et une calligraphe experte.

Ōtagaki Rengetsu
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Jinko-in (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
大田垣蓮月Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Autres informations
A travaillé pour
Tanba-Kameyama Domain (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Religion
Maîtres
Yoshika Mutobe (d), Ueda Akinari, Kagawa KagekiVoir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Rengetsu ware (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Née dans une famille de samouraï du nom de Tōdō, elle est adoptée à un jeune âge par la famille Ōtagaki. Elle est dame de compagnie au château de Kameoka de 7 à 16 ans, âge où elle se marie. Quand son mari meurt en 1823, elle rejoint le temple de Chion-in et se fait nonne, prenant le nom bouddhiste de Rengetsu (« Lotus-Lune »). Elle reste presque dix ans au temple, puis vit dans d'autres temples pendant trois décennies jusqu'en 1865, où elle s'installe au temple de Jinkō-in où elle terminera sa vie.

Bien que surtout connue pour sa poésie waka, Rengetsu est aussi danseuse, couturière, pratiquante des arts martiaux et officiante accomplie de la cérémonie de thé. Elle admire de grands poètes auprès de qui elle étudie, dont Ozawa Roan et Ueda Akinari, et plus tard devient proche amie et mentor de l'artiste Tomioka Tessai. Quelques œuvres de Tessai, bien que peintes par lui, comportent des calligraphies de Rengetsu.

SourcesModifier

  • Takeuchi, Melinda (1985). "Ōtagaki Rengetsu." Kodansha Encyclopedia of Japan. Tokyo: Kodansha Ltd.

Lien externeModifier