Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ōsumi.
Ōsumi
Description de cette image, également commentée ci-après
Le satellite Ōsumi dans l'espace (dessin d'artiste).
Données générales
Organisation Drapeau du Japon ISAS
Domaine Technologique
Statut Mission terminée
Lancement 11 février 1970 à 04 h 25 TU
Lanceur Lambda 4S # 5
Fin de mission 12 février 1970
Durée 7 orbites
Désorbitage 2 août 2003
Identifiant COSPAR 1970-011A
Site http://www.isas.ac.jp/e/enterp/missions/ohsumi.shtml
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 24 kg
Puissance électrique 10,3 watts
Orbite
Orbite Elliptique
Périapside 350 km
Apoapside 5 140 km
Période 144 minutes
Inclinaison 31 °
Excentricité 0,26238

Ōsumi ou Ohsumi (おおすみ?) est le nom du premier satellite japonais. Il est nommé en référence à la province du même nom qui se trouve dans l'extrême sud de l'archipel japonais. Il apporte cinq expériences conçues pour l'observation ionosphérique de la température et de la densité, la mesure de l'émission solaire et la mesure de particules énergétiques. Prévu pour une orbite circulaire de 500 km, il se retrouve sur une orbite elliptique.

HistoireModifier

La conception du satellite est supervisée par Hideo Itokawa, considéré comme le père du programme spatial japonais[1]. Pesant vingt-quatre kilogrammes, son lancement a lieu le à h 25 TU, depuis la base de lancement de Uchinoura, par le lanceur japonais Lambda 4S # 5 [2] de l'Institute des sciences spatiales et astronautiques (ISAS), qui fait partie depuis 2003 de l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA).

Le Japon devient ainsi le quatrième pays après l'URSS, les États-Unis et la France à envoyer un satellite artificiel en orbite avec succès par ses propres moyens.

Le satellite rentre dans l'atmosphère le , entraînant sa destruction[3].

RéférencesModifier

  1. (en) James Kirkup, « Obituary: Hideo Itokawa », The Independent, (consulté le 8 août 2008)
  2. (en) Mark Wade, « Osumi », sur Astronautix.com (consulté le 8 août 2008)
  3. (en) « Spacewarn Bulletin, SPX-598 », National Space Science Data Center, (consulté le 8 août 2008)