Ösung

roi tibétain, fils du dernier tsenpo (Empereur) de l'Empire du Tibet, Langdarma
Ösung
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
གནམ་ལྡེ་འོད་སྲུང et མངའ་བདག་འོད་སྲུངVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Jomo Tsenmo Pen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfant

Ösung ou Ngadak Ösung (tibétain : མངའ་བདག་འོད་སྲུང, Wylie : mang' bdag 'od-srung, THL : Ngadak Ösung ou Namdé ösung (tibétain : གནམ་ལྡེ་འོད་སྲུང, Wylie : gnam lde 'od srung, THL : Namdé ösung)[1]. ; chinois : 安达·俄松 ; pinyin : āndá ésōng), né en 843 (ou 847) et mort en shing-glang, (probablement 905)[2] est un des fils de Jomo Tsenmo Pen (tibétain : ཇོ་མོ་བཙན་མོ་འཕན, Wylie : jo-mo btsan-mo 'Phan, THL : jomo tsenmo pen[3]), et de Langdarma, dernier empereur de l'Empire du Tibet, assassiné par un ermite bouddhiste en 842[4] (ou 846), ösung naissant l'année suivant sa mort[2].

BiographieModifier

À la mort de son père, Ösung engage une guerre de succession avec son frère, Yumten (tibétain : མངའ་བདག་ཡུམ་བརྟན་, Wylie : mang' bdag yum-brtan, THL : Ngadak Yumten), c'est le début de l'ère de la fragmentation. Les successeurs d'Ösung contrôlent alors le Tö et le Ngari, qui devient le royaume de Gugé, tandis que ceux de Yumten contrôlent l'Ü[4].

Son fils, Depal Khortsen né en chu-glang (893)[2], le remplace sur le trône de 870 à 900[5]

Ösung meurt à Phangs-mda (tibétain : ཕངས་མད, Wylie : Phangs-mda, THL : Pangmé) dans le haut Yarlung et est le dernier roi à être mis en tombe dans le cimetière royal de la vallée du Yarlung[6].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (Shakabpa 2010, p. 178)
  2. a b et c McKey 2003, p. 291.
  3. McKey 2003, p. 289.
  4. a et b (Shakabpa 2010, p. 177)
  5. Hāṇḍā 2001, p. 125.
  6. McKey 2003, p. 290.

BibliographieModifier

  • (en) W.D. Shakabpa, One Hundred Thousand Moons : An Advanced Political History of Tibet, vol. 1, Brill Publishers, (ISBN 978-90-04-17788-8, lire en ligne)
  • (en) Hāṇḍā Om Chanda, Buddhist Western Himalaya : A Politico-Religious History, New Dehli, Indus Publishing, , 400 p. (ISBN 978-81-7387-124-5, lire en ligne)
  • (en) August Hermann Francke, Antiquities of Indian Tibet, vol. 38, Volume 50 of New imperial series, New Delhi/Madras, Asian Educational Services, , 94 p. (ISBN 81-206-0769-4, lire en ligne) (publié pour la première fois en 1926)
  • (en) August Hermann Francke, A History of Western Tibet : One of the Unknown Empires, Londres, S.W. Partridge & Co, coll. « IndiaHistory; JaiGyan », (lire en ligne)
  • (en) Alex McKay, The History of Tibet, RoutledgeCurzon, , 2216 p. (ISBN 978-0-415-30842-7)

Liens externesModifier