Ouvrir le menu principal

Île aux Chevaux (Morbihan)

île du Morbihan, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Île aux Chevaux.

Île aux Chevaux
Melvan (br)
Île aux Chevaux, vue de l'île d'Houat (Er Beg).
Île aux Chevaux, vue de l'île d'Houat (Er Beg).
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation Golfe de Gascogne (océan Atlantique)
Coordonnées 47° 21′ 24″ N, 2° 58′ 14″ O
Superficie 0,035 km2
Point culminant 21 m
Administration
Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Île-d'Houat
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Île aux Chevaux
Île aux Chevaux

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Île aux Chevaux
Île aux Chevaux

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Île aux Chevaux
Île aux Chevaux

Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient

(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Île aux Chevaux
Île aux Chevaux
Île aux Chevaux
Ile-Chevaux.jpg
Géographie
Adresse
Ville proche
Superficie
3,5 ha
Population
0
Administration
Type
Identifiant
Administration


L'île aux Chevaux est une île du Morbihan, dépendant administrativement de la commune d'Île-d'Houat, située à 2 km au sud d'Houat, à 5 km à l'ouest d'Hoëdic et à 8 km au nord-est de Belle-Île-en-Mer. Son ancien nom est Melvan[1].

Longue de 400 m sur 250 m de largeur, elle est couverte d'herbe et a servi de pâturage aux animaux, principalement aux chevaux, appartenant aux habitants de Houat et d'Hoëdic[2] ; les recteurs des deux paroisses insulaires faisaient appliquer strictement l'alternance décidé initialement par le maire du Palais.

Les chevaux y ont longtemps vécu en liberté. Bachelot de la Pylaie[3] les a décrits : « Ces chevaux ne deviennent jamais grands, ils sont en outre laids dans leur forme et, ce qui est étrange, c'est qu'au bout de six ou sept ans, ils deviennent barbus. On les appelle alors des chevaux à moustache (...). Au bout de quinze ans, ils perdent la vue, leurs yeux ne distinguent plus alors les dangers de la côte. Ils ne tardent pas alors à se précipiter du haut des rochers. C'est ainsi qu'ils périssent presque tous »[4]. Elle est toujours pour sa quasi-totalité recouverte d'herbe, comme le montre une photographie aérienne[5].

L'île est désormais propriété du Conservatoire du littoral, elle est inhabitée[6]. Un spot de plongée y est référencé[7]

RéférencesModifier