Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrès.
Évrard des Barres
Fonction
Grand maître de l'ordre du Temple
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
TemplierVoir et modifier les données sur Wikidata
Armoiries Evrard des Barres.svg
blason

Évrard des Barres (ou Everard des Barres, il existe plusieurs graphies) est le troisième maître des Templiers et gouverne l'ordre de mars 1149 à 1152[1]. Il est déjà un des principaux dignitaires de l'Ordre du Temple lorsque meurt, en janvier 1149, le maître Robert de Craon, puisqu'Évrard porte alors le titre de Précepteur de France. À peine désigné, il doit intervenir militairement à la tête de ses templiers pour sauver le roi de France Louis VII, engagé dans la deuxième croisade, dans les gorges de Pisidie.

Selon le chroniqueur Odon de Deuil, Évrard des Barrès est un homme très pieux, éminemment respectable et possédant les valeurs d'un chevalier, courageux et énergique. Son influence sur Louis VII semble avoir été forte. Lorsque la croisade se termine, par un échec devant Damas, Louis VII rentre en France suivi par Évrard lequel prête une somme d'argent importante au souverain. C'est un précédent qui va faire école. Cependant le maître laisse ses troupes sur place lesquelles remportent une victoire en défendant Jérusalem contre un raid de troupes turques (vers 1149/1150).

Évrard des Barrès embrasse à son retour la vie monastique à Clairvaux et abdique en 1152 malgré les pressions des templiers pour qu'il reste à leur tête. Il meurt en 1174. C'est Bernard de Tramelay qui lui succède.

Blason d'Évrard des Barrès

Les hommes de son tempsModifier

Au cours de sa vie et comme maître de l'ordre du Temple, Evrard des Barres a côtoyé des hommes remarquables :

RéférencesModifier

  1. Alain Demurger, Les Templiers, une chevalerie chrétienne au Moyen Âge, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », (1re éd. 2005), 664 p., poche (ISBN 978-2-7578-1122-1), p. 611.