Ouvrir le menu principal

Évangéliaire de Liuthar

Manuscrit enluminé ottonien
Représentation de l'empereur Otton III (folio 16r.) dans une mandorle. Cette image est commentée par Ernst Kantorowicz dans Les Deux Corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen Âge (chap. III, §2). Voir la description complète sur Commons.

L'évangéliaire de Liuthar (trésor de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle, 27,9 x 21,8 cm) est un manuscrit enluminé de la fin du Xe siècle ou du début du XIe siècle. Réalisé à Reichenau dans l'atelier du moine Liuthar, il s'agit d'un des plus beaux exemples de l'art ottonien. Il est actuellement conservé au trésor de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle.

Sommaire

DatationModifier

Il y a un certain débat académique concernant la date exacte de réalisation de cet évangéliaire. Le folio 16 (ci-contre) a fait l'objet d'une analyse originale et pionnière d'Ernst Kantorowicz dans Les Deux Corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen Âge (chap. III, §2), qui pense y voir Otton II, et s'appuyant sur des travaux antérieurs, date l'œuvre vers 973. Des travaux plus récents estiment l'œuvre plus tardive, et considèrent qu'il s'agit, dans ce folio, d'Otton III. Florentine Mütherich estime ainsi qu'elle a été réalisée entre 983 et 990[1]. Il aurait ainsi été réalisé en l'honneur du couronnement d'Otton III comme roi des Romains en 983, bien que l'œuvre n'ait pas été prête à temps[2].

Notes et référencesModifier

  1. Florentine Mütherich, “Zur Datierung des Aachener ottonischen Evangeliars,” Aachener Kunstblätter 32 (1966): 66-69, cité par Eliza Garrison, Middlebury College, Otto III at Aachen, Peregrinations. International Society for the Study of Pilgrimage Art, 55 p.
  2. Eliza Garrison, Middlebury College, Otto III at Aachen, Peregrinations. International Society for the Study of Pilgrimage Art, 55 p.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

  • (en) Eliza Garrison, Middlebury College, Otto III at Aachen, Peregrinations. International Society for the Study of Pilgrimage Art, 55 p. (l'article reproduit plus d'une dizaine d'enluminures de l'évangéliaire de Liuthar)