Éva Darlan

actrice française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darlan.
Eva Darlan
Description de cette image, également commentée ci-après
Eva Darlan photographiée en 2008 par le studio Harcourt.
Nom de naissance Eva Osty[1]
Naissance (71 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice, écrivaine, productrice, réalisatrice
Films notables Une histoire simple
Femme fatale
Je vous trouve très beau
Séries notables Juste une question d'amour
Fais pas ci, fais pas ça
La Promesse du feu

Eva Darlan, nom de scène d’Eva Osty[2] née le à Paris, est une actrice, écrivain, productrice et réalisatrice française.

Productrice de spectacles au moyen de sa compagnie, Évadées[3], elle a également réalisé deux courts métrages.

BiographieModifier

À l'âge de 14 ans, Eva Osty suit les cours de théâtre au cours Simon et débute à 16 ans en amateur.

Vivant difficilement de son métier de comédienne, Eva Darlan passe le concours d'hôtesse de l'air et exerce ce métier pour Air Inter. Elle a alors pour compagnon un sociologue iranien et fréquente des réunions où elle aide comme secrétaire à préparer des discours des proches de l'ayatollah Khomeini (qu'elle essaie de rencontrer, en vain). Elle fait passer des documents de l'opposition musulmane intégriste chiite iranienne, alors installée en France à Neauphle-le-Château, lors de séjours à Téhéran qu'elle obtient grâce aux billets partiellement gratuits réservés au personnel, documents qu'elle remet ensuite à des activistes sur place. D'abord enthousiaste pour la cause de la révolution iranienne qui se concrétise en 1979, elle reconnaît ensuite avoir été « manipulée » et que le voile, sous lequel elle se sentait à l'abri lorsqu'elle était en Iran est devenu « un outil de domination de l'homme sur la femme[4] ».

Elle suit des études théâtrales à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, située alors rue Blanche et commence tout de suite une carrière théâtrale.

En 1976, le succès du spectacle des Jeanne[5] lui ouvre les portes du cinéma. Elle tourne Une histoire simple de Claude Sautet[6], film pour lequel elle est nommée aux César du cinéma. Elle est durant de longues années l'égérie de Jean-Michel Ribes, avec qui elle tourne les films-cultes Merci Bernard et Palace.

Féministe, elle a été l’une des marraines de l’association Ni putes ni soumises[7]. Elle préside en 2016 le comité de soutien à Jacqueline Sauvage, et s’engage dans la lutte contre les violences faites aux femmes[8].

Elle alterne cinéma, théâtre et la télévision qui lui offre des rôles allant des drames les plus profonds aux personnages les plus extravagants, notamment dans Juste une question d'amour, Madame le Proviseur ou Fais pas ci, fais pas ça.

En 1985, elle publie un roman jeunesse chez Albin Michel, Journal d'une chic fille, qui raconte les prémices amoureux de Françoise, une lycéenne sérieuse et sage dans une famille déjantée et fantasque.

En 2009, elle interprète le spectacle Divins Divans[9], seule en scène.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts-métragesModifier

TélévisionModifier

RéalisatriceModifier

ThéâtreModifier

DistinctionModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Eva Darlan, Le journal d'une chic fille, Albin Michel, 1985, 219 p. (ISBN 978-2226024862)
  • Eva Darlan, Crue et nue: Le manifeste de mon corps, Jean-Claude Gawsewitch, 2013, 224 p. (ISBN 978-2350134062)
  • Eva Darlan, Je krach !, Du Moment, 2015, 194 p. (ISBN 978-2354173418)
  • Eva Darlan, Grâce ! Mes combats jusqu'à Jacqueline Sauvage, Plon, 2016, 204 p. (ISBN 978-2259249676)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :