Ouvrir le menu principal

Diocèse de Belley-Ars

diocèse catholique en France
(Redirigé depuis Évêché de Belley)

Diocèse de Belley-Ars
(la) Dioecesis Bellicensis-Arsensis
Image illustrative de l’article Diocèse de Belley-Ars
Nef de la cathédrale Saint-Jean de Belley.
Pays France
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création Ve siècle
Affiliation Église catholique en France
Siège Belley, Bourg-en-Bresse France
Titulaire actuel Mgr Pascal Roland
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Territoire Ain
Population totale 515 000
Site web catholique-belley-ars.cef.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Image illustrative de l’article Diocèse de Belley-Ars
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Belley-Ars (en latin : Dioecesis Bellicensis-Arsensis), ou diocèse de Belley avant 1988, est un diocèse catholique couvrant approximativement le territoire du département de l'Ain, en France.

GéographieModifier

Le territoire du diocèse de Belley-Ars correspond approximativement au département de l'Ain et s'étend aussi sur une partie du nord du département de la Savoie.

HistoireModifier

Création du diocèseModifier

Les origines du diocèse de Belley sont très anciennes : elles remontent au Ve siècle[1]. Il est mentionné avec certitude vers 552 et relève du démembrement d'une partie des paroisses du été établi du diocèse de Vienne[2]. Il relève de la province ecclésiastique de Besançon[2], bien que séparé d'elle par les terres de l'abbaye de Saint-Claude et que plus proche de celle de Lyon[3]. Il comprend au total 112 paroisses, à savoir 49 en Bugey, 22 en Dauphiné et 41 en Savoie[1].

À partir du XIe siècle, le Bugey tombe sous la suzeraineté des comtes de Savoie. Afin de contrebalancer leur influence, l'empereur Frédéric Barberousse institue en 1175 les évêques de Belley seigneurs de leur ville et princes du Saint-Empire romain germanique[1]. Ils ont, au XIIIe siècle, la possession, de la seigneurie de Lutrin[4].

La partie dauphinoise devient française en 1349 et le Bugey est rattaché à son tour au Royaume en 1601.

Période moderneModifier

En 1601, le traité de Lyon, entre le duc de Savoie et le roi de France, s'il est avant tout politique, de des conséquences sur le diocèse de Belley[2]. Le territoire concerné relève désormais de deux souverains différents. Un tiers de ce dernier relève de l'autorité du duc, tandis que l'évêché relève du roi de France[2]. L'évêque n'est donc plus désigné par le duc[2].

Période révolutionnaireModifier

Sous la Constituante, le diocèse devient évêché départemental, suffragant de Lyon[3], avant d'être intégré au diocèse de Lyon en 1801 par le Concordat[1]. C'est durant cette période du rattachement au diocèse de Lyon que Jean-Marie Vianney est envoyé à Ars par son évêque.

Après de longs pourparlers avec le gouvernement de Louis XVIII, le diocèse de Belley est rétabli le 6 octobre 1822 par une bulle du pape Pie VII[1]. Le territoire qui lui est attribué correspond alors à celui du département de l'Ain.

Nouveau diocèse de Belley-ArsModifier

Le diocèse de Belley devient le diocèse de Belley-Ars par décret de la Congrégation pour les évêques du 23 janvier 1988 prenant effet au 4 août 1988[1] afin d'honorer la mémoire du saint Curé, sous l'épiscopat de Monseigneur Guy Bagnard.

OrganisationModifier

L'évêque réside à Bourg-en-Bresse. Le diocèse porte le nom de la ville de Belley pour des raisons historiques et celui d'Ars en hommage à saint Jean-Marie Vianney, dit « le curé d'Ars ».

L'évêque actuel est, depuis le 15 juin 2012, Mgr Pascal Roland.

Depuis le 1er septembre 2013, le diocèse est divisé en trois archidiaconés et dix doyennés[4] :

Lieux et monumentsModifier

CathédralesModifier

Le siège historique du diocèse est la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Belley, presque entièrement reconstruite au XIXe siècle. Depuis le 3 mai 1992, la collégiale Notre-Dame de Bourg-en-Bresse, construite au XVIe siècle, a été élevée au rang de co-cathédrale.

PèlerinagesModifier

en Bresse

Au lieu-dit Cuet, le village natal de Saint Pierre-Louis-Marie Chanel est un lieu de pèlerinage, chaque 28 avril.

dans la Dombes

Le village d'Ars-sur-Formans, est un lieu de pèlerinage en hommage à saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars. En 2010, la basilique d'Ars était le lieu touristique de l’Ain le plus visité, avec plus de 500 000 visiteurs durant l'année[5]. Le presbytère du curé d'Ars se visite également.

en Pays de Gex

Un pèlerinage est organisé chaque année, le lundi de Pentecôte, à la chapelle Notre-Dame de Riantmont (variantes orthographiques : Riamont, Rianmont et Riant-Mont), située à Vesancy.

Monastères et couventsModifier

PersonnalitésModifier

Les évêques de BelleyModifier

Article détaillé : Liste des évêques de Belley-Ars.

Personnalités issues du diocèse de Belley-ArsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Diocèse de Belley-Ars - Histoire du diocèse », sur http://catholique-belley-ars.cef.fr (consulté le 7 janvier 2012).
  2. a b c d et e Laurent Perrillat, « Géographie historique des diocèses de Savoie (conférence) », Les Rendez-vous de l’Académie salésienne, no 20,‎ , p. 30 (lire en ligne [PDF])
  3. a et b « Les Diocèses de France » (consulté le 7 janvier 2012).
  4. a et b Jean Létanche, Les vieux châteaux, maisons fortes et ruines féodales du canton d'Yenne en Savoie, Le livre d'Histoire-Lorisse, 1907 (ISBN 9782843738135), p. 30.
  5. (fr) Marc Dazy, « 525 000 visiteurs à Ars-sur-Formans : la consécration du tourisme religieux », sur www.leprogres.fr, (consulté le 23 mai 2011).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Louis Alloing, Le diocèse de Belley. Histoire religieuse des pays de l'Ain, Belley, Impr. Chaduc, 1938, in-8°, XVI-847.p.

Article connexeModifier

Liens externesModifier