Étoile des félibres

idéogramme
(Redirigé depuis Étoile à sept branches)
Représentation de l’étoile sur la couverture de la revue félibréenne La Terro d’Oc

L’étoile occitane à sept branches, ou étoile des félibres[1], appelée en occitan Astrada (graphie de l'I.E.O dite classique), Astrado[2] (graphie mistralienne) ou improprement Santo Estello[3] est un symbole ayant la forme d'une étoile.

Histoire et symboliqueModifier

 
Logo du Félibrige (étoile sur fond de carte de l’Occitanie) et drapeaux des provinces d’Oc à la Santo Estello de Bagnères de Bigorre

Elle est apparue comme emblème parlant du Félibrige, association pour la renaissance culturelle du "provençal ou langue d’oc" créée le 21 mai (jour de la Sainte Estelle) 1854[1]. Le nombre de branches correspond d’abord aux sept fondateurs (primadié) de l’association. Il est parfois mis en parallèle avec les maintenances (régions administratives) du Félibrige, mais le nombre de ces maintenances a varié dans l’histoire de l’association où elles sont maintenant au nombre de six : Aquitaine, Auvergne, Gascogne-Haut Languedoc, Languedoc-Roussillon, Limousin et Provence[4].

L’étoile est ensuite ajoutée à la croix sur le Drapeau de l’Occitanie par François Fontan[5], afin de distinguer ce drapeau de celui du Languedoc. Les sept branches représentent les sept grandes provinces occitanes : Auvergne, Dauphiné, Guyenne, Languedoc, Limousin et Provence, Gascogne[6]. La province du Dauphiné a remplacé celle de Catalogne dans la version proposée par François Fontan.

Autres usagesModifier

L’étoile est utilisée dans les chartes graphiques de revues (la Tèrro d'Oc en 1897, voir illustration) ou d’éditions (l’Astrado).

CouleursModifier

Lorsqu’elle est colorée, l’étoile est d’or. Elle apparaît sur des fonds de couleurs diverses : bleu sur la plupart des illustrations du Félibrige ou de diverses associations provençales et rouge sur le Drapeau de l’Occitanie.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Dominique Cureau. "L’étoile des félibres", Vexillologie Provençale.
  2. astrado en graphie mistralienne. astrada en graphie classique.
  3. Santo Estello en graphie mistralienne. Santa Estèla en graphie classique.
  4. http://www.felibrige.org/le-felibrige/vocabulaire/
  5. "Quel drapeau", site de la Ville d’Agen.
  6. Pascal Vagnat. "Drapeaux de l’Occitanie". Les emblèmes de France. 2009.

Articles connexesModifier