Étienne Sollier

personnalité politique française

Étienne Sollier (né le à Saignon (Vaucluse) et mort le , dans la même ville, est un homme politique français, député aux États généraux de 1789 et à l’Assemblée constituante (1789-1791).

Étienne Sollier
Fonctions
député du tiers état des Basses-Alpes
Député de Vaucluse
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saignon (Vaucluse)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Saignon (Vaucluse)
Nationalité Drapeau de la France France Française
Parti politique Bonapartiste
Profession avocat

BiographieModifier

Avocat, il est élu député du tiers état des sénéchaussées de Forcalquier, Digne, et Sisteron aux États généraux, mais ne joue pas un grand rôle : après avoir prêté le serment du Jeu de paume, il doit se retirer pour maladie. En 1791, il devient juge et devient en fin de carrière président du tribunal d’Apt[1].

Il est élu, le , par 26 voix sur 45, représentant de l'arrondissement d'Apt lors des Cent-Jours, et à la Seconde Restauration, il est destitué de toutes ses fonctions[2].

BibliographieModifier

  • Jean-Bernard Lacroix, notice biographique, La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p. 89.
  • « Étienne Sollier », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Notice biographique de l’Assemblée nationale, consultée le 24 mars 2008
  2. Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, (publié en 1889, en ligne, consulté le 24 mars 2008)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier