Étienne Gaboury

architecte canadien
Étienne Gaboury
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
Lac Swan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Étienne Gaboury, ou Étienne Joseph Gaboury, né le à Bruxelles près de Winnipeg au Manitoba, est un architecte canadien[1].

Statue de Louis Riel par Marcien Lemay, avec ajout des murailles par Étienne Gaboury.

BiographieModifier

Étienne Gaboury obtient un baccalauréat en latin et en philosophie au Collège universitaire de Saint-Boniface en 1953 et un baccalauréat en architecture de l'Université du Manitoba en 1958[1]. Il étudie également à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, où il verra les œuvres de Le Corbusier, qui sera pour lui une grande influence[2].

De retour au Manitoba, il fonde avec Denis Lussier et Frank Sigurdson une agence d'architecture à Winnipeg[2].

Il devient membre de l'Association manitobaine des d'architectes le [1].

Il est le père de Lise Gaboury-Diallo, auteure et professeure titulaire à l'Université de Saint-Boniface.

Monuments et autres réalisations architecturalesModifier

Il conçut plus de trois cents projets architecturaux dans le monde, notamment l'ambassade du Canada à Mexico, en 1981[1].

Il réalisa le bâtiment de la Monnaie royale canadienne situé à Winnipeg en 1975[1]. la nouvelle cathédrale Saint-Boniface (1972), ainsi que le pont à haubans piétonnier de l'Esplanade Riel qui enjambe la rivière Rouge et relie le quartier francophone de Saint-Boniface au quartier historique de la Fourche de Winnipeg.

Il a réalisé l'Église catholique romaine du Précieux-Sang (en) de 1967 à 1969[3].

En 1971, il réalisa un monument à la mémoire de Louis Riel, avec une statue de Marcien Lemay. La statue était en arrière de l'Assemblée législative du Manitoba. Elle est maintenant est exposée à l'Université de Saint-Boniface, et ce depuis 1994 [1]. La statue a été l'objet de controverse dans les deux lieux qu'elle a orné [4].

Étienne Gaboury est membre de l'Académie royale des arts du Canada.

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Winnipeg Architecture Foundation », sur www.winnipegarchitecture.ca (consulté le )
  2. a et b « Gaboury, Étienne-Joseph | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le )
  3. « Église catholique romaine du Précieux-Sang | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le )
  4. « Il y a 25 ans, une statue de Louis Riel enflammait le Manitoba », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  5. a et b « Memorable Manitobans: Recipients of the Manitoba Centennial Medal », sur www.mhs.mb.ca (consulté le )
  6. Office of the Secretary to the Governor General, « Order of Canada Investiture Ceremony », sur The Governor General of Canada, (consulté le )
  7. « La liberté, 27 octobre 2000, Page 3, Document Ar00303 », sur peel.library.ualberta.ca (consulté le )

BibliographieModifier

  • Étienne Gaboury, Éditions du Blé, .
  • Gamila Morcos, Dictionnaire des artistes et des auteurs francophones de l'Ouest canadien, Faculté Saint-Jean, Université de l'Alberta, , p. 108-109.

Liens externesModifier