Étienne Decroux

acteur, professeur de mime

Étienne Marcel Decroux, né le à Paris et mort le à Boulogne-Billancourt, est un acteur, mime et chorégraphe français.

Étienne Decroux
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

Il est le père de Maximilien Decroux.

BiographieModifier

Après sa formation à l'école du Vieux-Colombier de Jacques Copeau, Étienne Decroux entra dans la compagnie de Charles Dullin, où il travaillera comme acteur durant de nombreuses années. Il travaillera également sous la direction d'Antonin Artaud, de Louis Jouvet et participera à la réalisation de plusieurs films sous la direction de Marcel Carné et de Jacques Prévert. Son intérêt toujours plus marqué pour l'expression du corps, le portera à cesser son activité d'acteur professionnel pour se consacrer entièrement à l'art du mouvement. En collaboration avec Jean-Louis Barrault, qui fut son premier élève, ses recherches l’amèneront à élaborer progressivement une technique nouvelle qu'il nommera « mime corporel dramatique ». Dès les années 1940, il fondera à Paris son école où de nombreux artistes du monde entier feront leur formation. Il sera appelé à enseigner dans diverses institutions théâtrales telles que le Piccolo Teatro de Giorgio Strehler et l'Actors Studio de New York. Il créera aussi sa propre compagnie qui tournera aux États-Unis dans les années 1950. On compte notamment parmi ses élèves le mime Marcel Marceau et le clown et mime Dimitri[1] ainsi que Raymond Devos. Il est considéré comme le père de la marche Moonwalk, rendue populaire par Michael Jackson.

Ami des frères Prévert, on remarque sa présence singulière dans tous les films réalisés par Pierre. "C'était mon fétiche: je ne pouvais pas faire un film sans qu'il y ait une scène avec Decroux", déclare Pierre Prévert à Jean-Pierre Pagliano en 1980 (entretien publié dans "Positif" en mai 2021).

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Étienne Decroux, Paroles sur le mime, Paris, Gallimard, 1963.
  • Daniel Dobbels, Le Silence des mimes blancs, livre multimédia, Paris, La Maison d'à côté, 2006.
  • Patrick Pezin, Étienne Decroux, mime corporel, Saint-Jean-de-Védas, L'Entretemps, coll. « Les Voies de l'acteur ».
  • RADIO: Jean-Pierre Pagliano, "Profils perdus : Étienne Decroux", France Culture, 5 et . Avec notamment la participation de Raymond Devos, Marcel Marceau, Jacques Lecoq, Andréas Voutsinas, Claire Heggen et Yves Marc.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier