Ouvrir le menu principal

Étienne Alart

militant anarchiste et antimilitariste français
Étienne Alart
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Étienne Alart, né le à Ille (Pyrénées-Orientales)[1] et mort à une date et un lieu inconnus, est un militant anarchiste et antimilitariste français.

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille d'agriculteurs des Pyrénées-Orientales, il effectue son service militaire de 1904 à 1907, et revient à sa profession d'agriculteur à Ille. Il quitte ensuite sa région d'origine pour Paris, où il effectue des petits métiers et entre en contact avec les milieux anarchistes à partir de 1911. Durant l'été 1914, il quitte la France pour éviter la mobilisation et se réfugie en Espagne. Il est déclaré insoumis par l'armée française le , statut qu'il conserve jusqu'en 1936, l'empêchant ainsi de revenir en France sous sa véritable identité jusqu'à cette date. Il vit à Figueres avec un autre anarchiste insoumis, Michel Vidalou, originaire d'Ille comme lui. Partisan de la récupération, il est condamné pour un vol d'avoine à Figueres en juillet 1916. En 1917, les gendarmes d'Ille donnent d'Étienne Alart le signalement suivant : « affilié à toutes les bandes noires, il était devenu un ennemi des plus irréductibles de la société ». Ces derniers soupçonnent également sa mère d'avoir rejoint ses idées, notamment après qu'un autre de ses fils soit mort au combat.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Miquèl Ruquet, « Alart (Étienne) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises 1789-2011, vol. 1 Pouvoirs et société, t. 1 (A-L), Perpignan, Publications de l'olivier, , 699 p. (ISBN 9782908866414).

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier