Ouvrir le menu principal

Étienne-René Potier de Gesvres

prélat catholique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir famille Potier.

Étienne-René Potier de Gesvres
Image illustrative de l’article Étienne-René Potier de Gesvres
Le Cardinal Étienne-René Potier de Gesvres, Pompeo Batoni (1708–1787), 1758, musée d'art de San Diego
Biographie
Naissance
à Paris
Ordination sacerdotale
Décès (à 77 ans)
à Paris
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Benoît XIV
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de « Sant'Agnese fuori le mura »
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Mgr Louis de La Vergne-Montenard de Tressan (archevêque de Rouen)
Évêque émérite de Beauvais
Évêque-comte de Beauvais (et pair de France)

Orn ext cardinal comte-pair OSE.svg
Blason Léon Potier de Gesvres (1620-1704).svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Étienne-René Potier de Gesvres, né le à Paris et mort dans la même ville le , est un évêque et un cardinal français du XVIIIe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Le cardinal de Gesvres est le fils de François Bernard Potier, duc de Gesvres (1655-1739) et de Marie Madeleine Louise de Seiglière (1664-1702).

Il est nommé évêque-comte de Beauvais, pair de France, vidame de Gerberoy, le 18 février 1728, sacré le 30 mai suivant, créé cardinal en avril 1756 à la grande satisfaction des Beauvaisiens et fait commandeur de l'ordre du Saint-Esprit en 1758. Il s'est démis de son évêché en 1772, et est mort à Paris au mois de juillet 1774.

Son épiscopat dura quarante-quatre ans durant lesquelles il s'occupa réellement des intérêts de son diocèse, ce qui n'était pas habituel au XVIIIe siècle. Il n'hésita pas à recourir aux lettres de cachet pour extirper le jansénisme qui connaissait alors ses derniers soubresauts. Il rendit à la ville de Beauvais de nombreux services durant la disette de 1740 et la grande épidémie très meurtrière de 1750 en payant de ses propres deniers des médecins appelés de Paris.

Il favorisa l'établissement des blanchisseries. Il laissa une somme considérable au bureau des pauvres.

Son portrait, un tableau classé, par le peintre italien Pompeo Batoni date de 1758 et appartient aux Hospices de Beauvais. Il a été déposé au musée des Beaux-Arts de Beauvais en 1920. Une gravure en a été exécutée en 1761 par Gaillard.

Il eut pour successeur le bienheureux François-Joseph de La Rochefoucauld.

Voir aussiModifier