États généraux sur la situation et l'avenir de la langue française au Québec

commission instituée par le gouvernement québécois à compter du 29 juin 2000

Les États généraux sur la situation et l'avenir de la langue française au Québec, aussi connus sous le nom de Commission Larose[1] (du nom de son président), furent mis sur pied par le gouvernement du Québec le . Le mandat que lui confie le gouvernement est celui :

« d’identifier et d’analyser les principaux facteurs qui influencent la situation et l’avenir de la langue française au Québec, de dégager les perspectives et les priorités d’action pertinentes, de procéder à l’examen des articles de la Charte de la langue française mis en cause et, enfin, de présenter des recommandations visant à assurer l’usage, le rayonnement et la qualité de la langue française au Québec. »

— Le français, une langue pour tout le monde, 2001

CommissionModifier

La commission, présidée par Gérald Larose, est composée de 10 commissaires :

ConsultationModifier

Entre et , la commission chargée d'organiser les États généraux tient une vaste consultation populaire. Quelque 300 organismes, experts et citoyens soumettent leurs opinions par écrit ou lors d'audiences publiques.
Furent aussi organisées six journées thématiques, un colloque international intitulé La diversité culturelle et les politiques linguistiques dans le monde tenu à l'Université Laval et un forum national tenu à Québec.

RapportModifier

Le rapport final de 298 pages, déposé le , s'intitule Le français, une langue pour tout le monde. Ses recommandations, au nombre de 149, viennent détailler ses 8 chapitres nommés :

  1. Pour une politique linguistique citoyenne et globale
  2. Conférer un caractère constitutionnel aux principes fondateurs de la politique linguistique
  3. Assurer la maîtrise du français dans un aménagement linguistique pluriel
  4. Pour un vaste chantier d’aménagement linguistique liant statut et qualité de la langue
  5. Le français, langue de la vie courante
  6. Le français et les nouvelles technologies
  7. La solidarité francophone et internationale
  8. Déploiement de la politique globale

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier