Ouvrir le menu principal
États du Béarn (en bas, à gauche).

Les États de Béarn sont les anciens États provinciaux du Béarn. Ils se constituent dès la mort de Gaston III Fébus[1], survenue le , à partir de la cour des communautés et de la Cour majour. Ils siègent pour la première fois le [1]. Ils tiennent leur dernière réunion du au [2].

CompositionModifier

Les États de Béarn étaient composés de deux chambres : le Grand-Corps et le Second-Corps.

Le Grand-Corps était la chambre du clergé et de la noblesse. Ses membres étaient :

Le Second-Corps était la chambre du Tiers-État. Elle était composée des maires ou jurats des quarante-deux communautés d'habitants du Béarn dont le roi de France était le seigneur[3] notamment :

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean-Pierre Barraqué, « L'idéologie politique en Béarn au XVe siècle », dans Jean-Christophe Cassard, Yves Coativy, Alain Gallicé et Dominique Le Page (dir.), Le prince, l'argent, les hommes au Moyen Âge : mélanges offerts à Jean Kerhervé (monographie, mélanges), Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », , 646 p., 16,5 × 24 cm (ISBN 2-7535-0602-7 et 978-2-7535-0602-2, OCLC 470862030, notice BnF no FRBNF41231978, présentation en ligne) [lire en ligne (page consultée le 19 février 2016)].
  2. Dominique Bidot-Germa, Petite histoire de Pau (monographie), Pau, Cairn, coll. « Petite histoire des villes », 146 p., 12 × 18 cm (ISBN 235068-296-X et 978-2-35068-296-9, OCLC 863052100, notice BnF no FRBNF43679577, présentation en ligne) [lire en ligne (page consultée le 19 février 2016)].
  3. Anne Zink (préf. Emmanuel Le Roy Ladurie), Pays ou circonscriptions : les collectivités territoriales de la France du Sud-Ouest sous l'Ancien Régime (monographie, extraits de la thèse de doctorat en histoire soutenue en à l'université de Paris I sous le titre : Pays et paysans gascons), Paris, Publications de la Sorbonne (ouvrage publié par l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) avec le concours du centre d'histoire Espaces et cultures (CHEC) de l'université de Clermont-Ferrand II (Blaise-Pascal), coll. « Histoire moderne », , 374 p., 24 cm (ISBN 2-85944-389-4 et 978-2-85944-389-4, OCLC 407249375, notice BnF no FRBNF37186352, présentation en ligne), p. 62 [lire en ligne (page consultée le 19 février 2016)].

Voir aussiModifier