Ouvrir le menu principal
Discours d’ouverture des États de Provence de 1787-1788.

Les États de Provence étaient les États provinciaux de la Provence.

CompositionModifier

Le clergé était représenté par :

La noblesse était représentée par les principaux nobles fieffés de Provence.

Le tiers-état était représenté par les députés des vigueries et bailliages de Provence.

RéunionsModifier

Avant le XVIIIe siècleModifier

D'après l'abbé de Coriolis, les premières réunions des États de Provence se sont tenues en 1146, puis en 1280. Les premières traces connues dans les Archives remontent à 1348.

XVIIIe siècleModifier

  • 31 décembre 1787-Janvier 1788[1]
  • Janvier 1789[1]

ArchivesModifier

Les archives des États de Provence sont conservées aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône[2].

RéférencesModifier

  1. a et b Monique Cubells, « Les mouvements populaires du printemps 1789 en Provence », Provence historique, volume 36, no 145, 1986, p. 309
  2. http://www.archives13.fr/archives13/CG13/cache/bypass/pid/241

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Honoré-Gaspard de Coriolis, Traité sur l'administration du comté de Provence, imprimerie de la veuve d'Augustin Audibert, Aix, 1786, tome 1, 1787, tome 2, 1788, tome 3
  • Honoré-Gaspard de Coriolis, Dissertation sur les États de Provence, chez Remondet-Aubin libraire-éditeur, Aix, 1867 (lire en ligne)
  • François-Xavier Emmanuelli, « L’administration provinciale des États de Provence (XVIeXVIIIe siècles). Bilan provisoire », dans Liame, 2011, no 23 (lire en ligne)

Liens externesModifier