Ouvrir le menu principal
Ne pas confondre avec le l'alphabet deseret, introduit au milieu du XIXe siècle par les mormons dans l'enseignement de l'université de Deseret.
État du Deseret
(en) State of Deseret

1849–1858

Drapeau Blason
Devise 'Bee
(anglais : Abeille)
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de l'État du Deseret.
Informations générales
Statut État mormon, Théocratie
Capitale Salt Lake City
Langue Anglais
Religion Église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours
Histoire et événements
1849 Proclamation de l'État du Deseret par l'Église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours
Brigham Young, président mormon, met en place le gouvernement
Septembre 1850 Compromis de 1850
Mise en place du Territoire de l'Utah
Nouvelle session de la législature territoriale, le parlement adopte les lois et remet en place l'Assemblée générale du Deseret
1857-1858 Guerre de l'Utah
Démission de Brigham Young, remplacé par un non mormon, Alfred Cumming, au poste de gouverneur du nouveau Territoire de l'Utah
Gouverneur-général de l'État
1849-1858 Brigham Young

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'État du Deseret était un État indépendant, provisoire, proposé en 1849 par les pionniers mormons, récemment installés à Salt Lake City. Cet État a existé pendant deux ans, jusqu'en 1851, mais perdura de facto jusqu'en 1858, après la fin de la guerre de l'Utah et l'intégration définitive du territoire de l'Utah. Le nom dérive du terme « abeille à miel » mentionné dans le Livre de Mormon. Avec le Royaume de l'Église strangite, il est l'un des seuls États mormons.

Sommaire

HistoireModifier

 
Brigham Young, président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, fondateur de l'État du Deseret.

Quand les membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, les pionniers mormons, s'établirent dans la vallée du Grand Lac Salé, ils émirent le souhait de créer un gouvernement qui puisse être reconnu par les États-Unis qui viennent d'obtenir la souveraineté du territoire à l'issue de la Guerre américano-mexicaine.

À l'origine Brigham Young, président de l'Église, avait l'intention de demander un statut officiel au territoire sur lequel les Mormons étaient établis et a envoyé dans ce but John Milton Bernhisel vers la capitale fédérale, Washington D.C.. Apprenant que la Californie et le Nouveau-Mexique faisaient une demande pour devenir des États à part entière, Brigham Young changea de but et se décida à demander la création d'un État pour le territoire.

En mars 1849, constatant qu'ils n'auraient pas le temps de suivre les étapes habituelles pour transformer le territoire en État officiel, Brigham Young et un groupe d'aînés de l'Église esquissèrent rapidement une constitution d'État basée sur celle de l'État de l'Iowa où les Mormons s'étaient temporairement installés.

Proposition territorialeModifier

 
Les limites (en jaune) de l'État du Deseret et en rose le Territoire de l'Utah

Le territoire de Deseret aurait englobé la quasi-totalité de l'Utah et du Nevada actuels, de grandes parties de la Californie et de l'Arizona, ainsi que des parties du Colorado, du Nouveau-Mexique, du Wyoming, de l'Idaho et de l'Oregon. Au moment de sa proposition, la région de Deseret était faiblement peuplée, évitant notamment la majeure partie de la colonie californienne où trouvait dans les terres surpeuplées depuis la ruée vers l'or ou la fertile vallée de la Willamette en Oregon, très fréquentée depuis les années 1840. En outre, la proposition englobait des terres largement réputées inhospitalières pour la culture, évitant ainsi les conflits sur la question de l'expansion de l'esclavage.

Certains ont estimé que la proposition était trop ambitieuse pour réussir au Congrès, sans même tenir compte de la controverse entourant la pratique mormone de la polygamie. Néanmoins, en 1849, le président américain Zachary Taylor, désireux d'éviter autant que possible les différends, envoya son agent John Wilson vers l'ouest avec une proposition visant à regrouper la Californie et le Deseret en un seul État.

Les débats de la Convention constitutionnelle de Californie de 1849 devaient trancher la question. Les défenseurs de frontières plus petites ont fait valoir que les mormons n'étaient pas représentés à la convention, étaient culturellement différents et postulaient pour leur propre gouvernement territorial. D'autres plaidaient, tels que le futur sénateur William M. Gwin, pour le maintien d'un vaste ensemble succédant à l'Alta California mexicaine.

Création du Territoire de l'UtahModifier

En septembre 1850, dans le cadre du compromis de 1850, le territoire de l'Utah fut créé par acte du Congrès, englobant la partie nord de Deseret. Le 3 février 1851, Brigham Young est nommé premier gouverneur du territoire de l'Utah. Le 4 avril 1851, l'Assemblée générale de Deseret adopta une résolution visant à s'auto-dissoudre. Le 4 octobre 1851, la législature territoriale de l'Utah a voté en faveur de la promulgation des lois et ordonnances pris précédemment par l'État de Deseret. Après la création du territoire de l'Utah, les saints des derniers jours n'ont pas abandonné l'idée d'un "État de Deseret". De 1862 à 1870, un groupe d'anciens mormons sous la direction de Young se réunit comme gouvernement fantôme après chaque session de la législature territoriale pour ratifier les nouvelles lois sous le nom "d'État de Deseret". Des tentatives ont été faites en 1856, 1862 et 1872 pour rédiger une nouvelle constitution de l’État sous ce nom basée sur les nouvelles limites du territoire de l’Utah. L'idée de créer un État fondé sur le mormonisme a commencé à s'estomper après l'arrivée du chemin de fer qui a ouvert le territoire à de nombreux colons non mormons, en particulier dans les zones occidentales du territoire.

SourceModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier