Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scamandre (homonymie).

Étang de Scamandre
Image illustrative de l’article Étang de Scamandre
Vue sur les roselières de l'étang de Scamandre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Géographie
Coordonnées 43° 37′ 19″ nord, 4° 21′ 29″ est
Type naturel
Superficie 5,5 km2
Altitude 1 m
Hydrographie
Alimentation Canal de Beaucaire à Aigues-Mortes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Étang de Scamandre

L’étang de Scamandre est un étang d'eau douce situé au sud du département du Gard, dans la région Occitanie.

PrésentationModifier

L'étang est situé sur les deux communes de Saint-Gilles et de Vauvert, au cœur de la Petite Camargue. Les hameaux de Franquevaux et de Gallician en sont limitrophes. À l'origine, l'étang était alimenté en eau douce par le Petit-Rhône. Il est actuellement alimenté par le canal de Beaucaire à Aigues-Mortes qui y amène les eaux du Rhône.

L'étang est couvert de roselières abritant une faune abondante, en particulier le busard des roseaux et le butor. Le site est généralement réputé pour abriter de très nombreuses espèces de hérons.

Gestion et aménagementsModifier

Réserve naturelle régionaleModifier

Depuis 1995, les abords de l'étang de Scamandre font l'objet d'aménagements conduits et financés par le Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise. Cette démarche de valorisation du patrimoine naturel local va de pair avec la création de la Réserve naturelle régionale du Scamandre, qui s'étend le long de la rive sud de l'étang. Plusieurs sentiers de découverte ont été réalisés au sein de la réserve ; leur accès est réglementé et gratuit, depuis le centre de découverte du Scamandre.

Notons que ce centre accueille également un large public scolaire, dans le cadre de sa mission d'éducation à l'environnement.

Natura 2000Modifier

L'étang de Scamandre fait partie du site Natura 2000 Camargue gardoise fluvio-lacustre[1].

Dans la littératureModifier

Jacques Meizonnet a donné un poème ayant pour sujet l'étang, publié en 1825 sous le titre Pouëma au sugié de la salada dé l'estan d'Escamandré situa sus li terraïré de Vouvert et dé San-Gillé, arrivada en l'annada 1825[2].

Notes et référencesModifier

  1. « FR9112001 - Camargue gardoise fluvio-lacustre », sur Inpn.mnhn.fr
  2. « Meizonnet », dans Ivan Gaussen (préf. André Chamson), Poètes et prosateurs du Gard en langue d'oc : depuis les troubadours jusqu'à nos jours, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Amis de la langue d'oc », (notice BnF no FRBNF33021783), p. 86.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier