Ouvrir le menu principal
Éric Ospital
Description de l'image Eric-ospital.JPG.
Naissance (48 ans)
Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)
Nationalité Français
Pays de résidence France
Profession
Activité principale
Ascendants
Louis Ospital

Éric Ospital est un artisan charcutier basque né à Bayonne le 6 février 1971.

Sommaire

BiographieModifier

Après l’obtention de son CAP de charcutier, en 1986 à Bayonne, il se rend à Paris en 1991, où il travaille dans une charcuterie rue de Seine dans le 6e arrondissement. Puis il rentre chez Fauchon, place de la Madeleine où il rencontre de grands chefs[1] comme Christian Constant, Yves Camdeborde[2] et Christian Etchebest, officiant tous au Crillon, avec qui il se liera d’amitié[3].

Il défend le jambon de Bayonne affiné naturellement à l’air libre[4] et l’agriculture locale[5] avec la filière et la marque « Ibaiama »[6].

C’est en 1984 que trois éleveurs et trois charcutiers, dont Louis Ospital, s’entendent pour se soumettre à un cahier des charges[7], afin d’élaborer un « grand » jambon : la « Rolls du jambon de Bayonne »[8],[9]. Les critères retenus sont les suivants :

  • les cochons seront payés plus chers que le cours du cadran français. (une équitabilité avec les éleveurs locaux) ;
  • les cochons sont nés et élevés dans le seul périmètre exclusif du Pays basque ;
  • les cochons sont nourris exclusivement aux céréales (maïs, blé, orge…) sans OGM, sans farine animale et sans antibiotique dès 1985 ;
  • les cochons sont abattus lorsque leur poids atteint 180 kg à 12 mois environ.

En 2012, il découvre une partie du cochon que les Basques appellent « lepoa » (« cou » en français)[10],[11],[12]. Cette petite pièce de viande se trouve dans le haut du cou du cochon. On retrouve seulement 2 pièces de 300 g chacune dans un cochon. Ces produits appréciés par des restaurateurs[13] et chefs renommés[14],[15],[16],[17]: Joël Robuchon, l’Anglais Heston Blumenthal (The Fat Duck à Londres), le Bristol, le Comptoir du Relais Saint Germain, le Violon dIngre, la Cantine du Troquet, le chef Philippe Labbé[12] - le Shangri-La Hotel Paris, Thierry Marx - le chef de l'Hôtel restaurant le Mandarin Oriental Paris.

En janvier 2014, Jean-Luc Petitrenaud consacre à Éric Ospital, dans Les escapades de Petitrenaud, une émission téléviséeÉric Ospital aux escapades de Jean-Luc Petitrenaud.

Avril 2014, Éric Ospital participe à l'émission de Cauet dans « Cauet fait le tour » au Pays basque, l'occasion de découvrir l'artisanat et son savoir-faire et participer à l'élaboration du chorizo.

En mai 2014, Christian Etchebest met l'artisanat et le charcutier à l'honneur dans « La toquera pour le fooding ».

En mai 2014, Éric Ospital fait partie de la « Street Food and Rock n'Roll » au théâtre parisien Le Trianon à l'occasion du concert de François Hadji-Lazaro et du groupe de musique Pigalle. Alors que se multiplient les ponts entre milieux musical et culinaire, François Hadji-Lazaro et sa bande font figure de précurseur avec Yves Camdeborde, Thierry Breton, Rodolphe Paquin, Thierry Faucher, Inaki Aizpitarte pour les cuisiniers avec à leur côté cinq viticulteurs : Puzelat, Gramenon, Nicolas Vautier, Morgane Fleury, Jean-François Nicq et un chocolatier, Édouard Hirsinger. La suite sur Le Monde

Savoir-faireModifier

Le jambon de marque Ibaiama[18] est salé à la main avec un mélange de sel de Salies, bassin de l'Adour, et d’épices.

Il est affiné à l’air libre pendant plus de 4 saisons dans le périmètre du Pays basque bénéficiant durant l’hiver de l’effet de foehn. 18 à 21 mois d’affinage sont nécessaires pour développer sa robe claire, son moelleux et son parfum de noisette.

Vie familialeModifier

Éric Ospital est le fils de Louis Ospital[19], décédé en septembre 2010[20],[21], l'un des trois artisans créateur de la marque « Ibaiona » créé en 1984[22].

Prix et distinctionsModifier

En 1993, palme d'or du jambon supérieur, délivré par la CNCT (la Confédération Nationale des Charcutiers Traiteurs) par le président de l'époque Claude Vignon (président en 1993 de la Confédération Nationale de la Charcuterie de France).

En 2008, certificat d'honneur des trophées des maîtres d'apprentissage d'Aquitaine, nominé dans la catégorie engagement dans les relations CFA-Entreprises, délivré à Bordeaux le 23/10/2008 par Alain Rousset (président du Conseil régional d'Aquitaine).

En 2013, intronisation à la confrérie du jambon de Bayonne, titre: chevalier

En 2014, intronisation à la confrérie bazadaise du bœuf

En 2016, le 5 décembre l'académie de la viande remet le premier prix du livre de l'année sur la viande pour l'ouvrage « Effet bœuf et autre viande » coecrit avec Hugo Desnoyer, Christian Etchebest, Philippe Tredgeu, Eric Ospital au café des Abattoirs à Paris .

En 2018, intronisation à la Confrérie du piment d'Espelette

PublicationModifier

En 2013, auteur du livre de cuisine « Tout est bon dans le cochon, histoires, traditions et recettes », avec Christian Etchebest, livre préfacé par Yves Camdeborde, photos Denis Clément, éditeur First édition (ISBN 2754054006).

En 2016, auteur du livre « Effet bœuf et autres viandes », avec Hugo Desnoyer, Christian Etchebest, Philippe Tredgeu, éditeur Gründ, (ISBN 978-2-324-01809-1).

En août 2018, participe au livre de cuisine, Cuisine basque, 20 Chefs, 72 Recettes, photos: Pushan Chawla-Bhowmick, éditeur: Hachette Cuisine (ISBN 9782017059547)

En novembre 2018, auteur du livre de cuisine, Copains Comme Cochons, 75 Recettes de cuisine Basque, de cuisine française, avec de nombreux chefs, artiste peintre, vignerons, musicien, écrivain, ostréiculteur, acteur, rugbyman et journaliste : Christian Constant, Christian Etchebest, Cyril Lignac, Arena Antoine, Jean-François Larrieu, François Hadji-Lazaro, Joël Dupuch, William Téchoueyres, Julie Andrieu, Laurent Mariotte, Vivien Durand, Anthony Orjollet, Mathilde Samama, Jean-batiste et Antoine De Rocca-Serra, Stéphane Jégo, Julien Duboué, Mina Soundiram, Bertrand Bluy, Benoit Gauthier, Jean-Luc Poujouran, Pierre Etchemaïté, Mimi Thorisson, Sébastien Lapaque,

Préface de Frédéric Beigbeder, texte de Stéphane Davet, éditeur: TANA Edition (ISBN 9791030102673)

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. 90' Enquêtes sur TMC, Vacances d'été: Business sous le soleil
  2. L'Humanité - 2 janvier 2013, Le label Ibaïona à la bonne source du succès de la maison Ospital
  3. Chronique de Gilles Pudloski du 28/1/2012, Paris 15e: courez à la Cantine!!
  4. Semaine du Pays basque, Éric Ospital : l'authentique pour quotidien - 23 mai 2013
  5. Floriane Ravard, Jean-Paul Labourdette, Dominique Auzias, Géraldine Besançon, Les meilleurs Produits du Terroir, Petit Futé, (ISBN 9782746920606), p. 8
  6. Pays basque Tranches de France, page 119, Étienne Follet, Claire Delbos, ed.Petit Futé, 2010, (ISBN 9782847682106)
  7. L'Express - "Le jambon Ibaiona" - 28-08-2008
  8. Le Petit Futé Pays basque, page 345, dir. Dominique Auzias, ed.Petit Futé, 2011, (ISBN 9782746931145)
  9. BFM Radio, « Goût de Luxe », 15-05-2012.
  10. Sud Ouest - "La victoire du cochon" - 23-02-2012
  11. L'Express - Le Lépoa d'Éric Ospital - 16-02-2012
  12. a et b Le Figaro - Ruée sur le Lepoa - 11-04-2013
  13. Le Parisien - "Gastronomie : le terroir en vedette"
  14. Les Experts Europe 1 - Les métiers du goût… Le goût du métier !
  15. L'Express style - "L'Abécédaire du cochon" - 2-02-2012
  16. France Inter, "On va déguster spécial cochon" 29-01-2012
  17. Le Petit Futé Pays Basque, Petit Futé, (ISBN 9782746931145), p. 346
  18. Le Monde - "Bayonne d'origine" - 02-10-2009
  19. Sud Ouest - La règle minimale - 29-12-2011
  20. Sud Ouest - "Hasparren, le charcutier Louis Ospital est décédé" - 3-09-2010
  21. Sud Ouest - "Louis Ospital est décédé" - 4-09-2010
  22. Le Point - Le roi du jambon dans son palais - 07-04-2011