Éric Ier de Brunswick-Calenberg-Göttingen

duc de Brunswick-Lunebourg, prince de Calenberg

Éric Ier de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Illustration.
Portrait de Éric Ier de Brunswick-Calenberg-Göttingen.
Titre
9e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Göttingen

(45 ans)
Prédécesseur Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Successeur Éric II de Brunswick-Calenberg-Göttingen (Prince de Calenberg)
5e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Calenberg

(49 ans)
Prédécesseur Henri Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Successeur Éric II de Brunswick-Calenberg-Göttingen
15e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Brunswick-Wolfenbüttel

(3 ans)
Prédécesseur Guillaume II de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Successeur Henri II de Brunswick-Wolfenbüttel
Biographie
Dynastie Seconde maison Welf
Surnom Der Ältere
Date de naissance
Lieu de naissance Neustadt am Rübenberge
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Haguenau
Père Guillaume II de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Mère Élisabeth de Stolberg-Wernigerode
Fratrie Henri Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Conjoints Catherine de Saxe (1)
Élisabeth de Brandebourg (2)
Enfants voir section
Profession militaire

Éric Ier, dit « l'Ancien » (en allemand : Erich der Ältere), né le à Neustadt am Rübenberge et mort le à Haguenau en Alsace, est un prince de la maison de Brunswick (Welf), fils du duc Guillaume II le Jeune et d'Élisabeth de Stolberg. Il fut duc de Brunswick-Lunebourg régnant sur les principautés réunies de Calenberg et de Göttingen de 1495 à sa mort. Il est le fondateur reconnu de la « lignée de Calenberg » des Welf, la future maison de Hanovre.

BiographieModifier

Éric est le fils cadet de Guillaume II « le Jeune » (1425–1503), de la lignée de Brunswick-Wolfenbüttel, et de son épouse Élisabeth (1428–1520/21), fille du comte Botho de Stolberg. À la suite de la destitution de Frédéric III le Turbulent, son frère aîné, en 1484, Guillaume II reçoit également les principautés de Calenberg et de Göttingen.

En 1491 déjà, Guillaume II commence à partager son vaste patrimoine. Tout d'abord, Éric obtient la principauté de Brunswick-Wolfenbüttel, conjointement avec son frère aîné Henri Ier. Finalement, en 1495, Guillaume abdique et remet tous ses domaines entre les mains de ses fils. En même temps a lieu le partage définitif entre les deux frères : Henri garde Wolfenbüttel et Éric, Calenberg et Göttingen.

 
Éric et Maximilien après la prise de Kufstein, dessin de Johannes Riepenhausen (1836).

Chef militaire au service du roi Maximilien de Habsbourg, le prince est un combattant courageux qui se distingue dans les guerres contre les Ottomanes, la Venise, la Confédération suisse et la France. Pendant la guerre de Succession de Landshut, le , il sauva la vie du futur empereur à Wenzenbach.

Sous le règne d'Éric, les deux parties de Calenberg-Göttingen s'étendant de Münden jusqu'à Neustadt sont réunies. Le château de Calenberg (près de Pattensen) fut élargi et devint la première résidence des princes. De 1519 à 1523, le prince et son neveu Henri II de Brunswick-Wolfenbüttel étaient en guerre avec l'évêque de Hildesheim et ont pu réaliser des gains territoriaux à la suite d'une sentence prononcée par l'empereur Charles Quint. En 1527, il ordonne la construction de l'Erichsburg à Dassel, château nommé en l'honneur de son fils Éric II.

Un partisan loyal de la maison de Habsbourg, Éric fut hostile à l'arrivée de la Réforme protestante. Néanmoins, sa seconde femme Élisabeth de Brandebourg s'est convertie au protestantisme en 1538. À la suite de la mort de son époux pendant la diète de Haguenau en 1540, elle assure la régence en lieu et place de son fils mineur, et elle introduit le nouvel enseignement à la cour de Brunswick-Calenberg.

Mariages et descendanceModifier

Vers 1496-1497, Éric épouse en premières noces Catherine (1468-1524), fille du duc Albert III de Saxe et veuve de Sigismond d'Autriche. Ils n'ont pas d'enfant.

Le , Éric épouse en secondes noces Élisabeth (1510-1558), fille de l'électeur Joachim Ier de Brandebourg. Ils ont quatre enfants :

Liens externesModifier