Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Éric Humbertclaude

Écrivain, poète
Éric Humbertclaude
Description de cette image, également commentée ci-après
Eric Humbertclaude à l'orgue
de l'église saint Laurent de La Bresse en 2017
Naissance (56 ans)
Saint-Dié-des-Vosges,
Vosges, France
Activité principale Musicien, organiste, musicologue
Activités annexes Ecrivain, poète

Éric Humbertclaude, né le à Saint-Dié-des-Vosges[1],[2], est un musicien, organiste, compositeur contemporain, écrivain et essayiste, musicologue, chercheur[3] spécialisé dans la musique contemporaine et la musique pour orgue.

Sommaire

BiographieModifier

Éric Humbertclaude, né dans le département des Vosges, passe son enfance à La Bresse dans ce même département[2]. Il prend contact avec la musique comme instrumentiste de l'harmonie municipale de la commune[2] puis s'initie à l’orgue de l'église Saint Laurent[2].

À l'âge adulte, il quitte sa région natale pour Paris. À 21 ans, il devient organiste, remplaçant occasionnel de Léon Souberbielle[4] à l’orgue de chœur de l’église parisienne de la Trinité[réf. nécessaire], pendant qu'il fréquente la classe d'orgue d'André Fleury à la Schola Cantorum. Dans le même temps, il s’oriente vers la musique contemporaine et fréquente assidûment[5],[6], dès les années 1980, les compositeurs spectraux Tristan Murail, Gérard Grisey et Hugues Dufourt.

Intéressé par la composition contemporaine, il développe une plateforme informatique d’aide à la composition[2] et écrit plusieurs ouvrages sur la création musicale[2]. Il rédige ainsi la première synthèse sur la pensée de Pierre Boulez et fait redécouvrir la vie et l'œuvre du musicographe Pierre Souvtchinski (en)[2], né le à Saint Petersbourg et mort le à Paris.

Il rédige un ouvrage de microhistoire sur Federico Gualdi, alchimiste et ingénieur résident de Venise aux alentours de 1660.

En 2013, il revient vers son instrument de prédilection, l'orgue, pour lequel il prépare un projet de réalisation d'un instrument nouveau, l'orgue 2020, « adapté aux temps modernes »[2].

En 2017, il prépare l’édition des œuvres complètes, qu'il a retrouvées, de l'organiste et compositeur Jean-Claude Touche (1926-1944), tué très jeune par un soldat allemand à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Style littéraireModifier

Christine Labroche qualifie le style d'Éric Humberclaude de « parfois complexe ou poétiquement elliptique et de dense prose compliqué par les notes très fournies en bas de page, presqu’un ouvrage en soi », et précise qu'« il s’adresse nettement à un public cultivé qui détient d’avance certaines clefs et qui prend un plaisir intellectuel à l’ésotérisme relatif mais recherché du propos ». Elle note qu'« on ressent néanmoins en filigrane une conviction permanente, une sincérité sans faille et un engagement tout à fait rafraîchissant »[3].

PublicationsModifier

Essais sur la musique et la création
  • « Le reflet d'une oreille », in : 20eme siècle : images de la musique française : textes et entretiens, , Sacem/Papiers, 1986 (réimpression anastatique dans Hugues Dufourt : un univers bruissant, cf. infra) ;
  • « Les modèles perceptuels par simulation instrumentale dans les œuvres de Tristan Murail », Dissonance, n°13, Lausanne, 1987 (réédition : La Revue musicale, no 421-424, Paris, 1991) ;
  • (Re)lire Souvtchinski, textes choisis par Eric Humbertclaude, La Bresse : E. Humbertclaude, 1990, 301 p. (ISBN 2-9504826-0-0) ;
  • The Challenge of Tristan Murail's Work, Homestudio, revue Audiolab, Free, 1999 Lire en ligne ;
  • La transcription dans Boulez et Murail : de l’oreille à l’éveil, L’Harmattan, Univers musical, 1999, 98 p. (ISBN 2-7384-8042-X) ;
  • Empreintes : regards sur la création musicale contemporaine, L’Harmattan, Univers musical, 2009, 82 p. (ISBN 978-2-296-06979-4) ;
  • La liberté dans la musique (Beethoven, Souvtchinski, Boulez), Aedam Musicae, 2012, (ISBN 978-2-919046-05-8)[7],[3] ;
  • La musique, les pieds sur terre, Aedam Musicae, 2012 (texte édité dans "La liberté dans la musique") ;
  • Hugues Dufourt : un univers bruissant, L’Harmattan, Univers musical, 2012, 74 p. (ISBN 978-2-336-00448-8) ;
  • La création à vif : musique & corps en éveil, coauteur : Fabienne Gotusso, L'Harmattan, Univers musical, 2013, 102 p. (ISBN 978-2-343-01954-3) ;
Essai collectif
Récits
Poésie
A paraître aux éditions L'Harmattan
  • Écrit la nuit. Rencontre avec les créateurs ;
  • Échos en jachère ;
Transcriptions musicales (partitions)
  • Johannes Brahms, Trois Préludes opus posthume 122 pour Sextuor (vents et cordes), transcription de chorals pour orgue, Aedam Musicae, 2010 ;
  • Jean-François Tapray, Cinq pièces inédites pour orgue, Delatour, 2015 ;
  • Jean-Claude Touche, Œuvres complètes (à paraître).
Produit multimédia sur l'orgue
  • Le Grand-Orgue de la Basilique St-Pierre et St-Paul de Luxeuil-les-Bains, cointerprète : Pierre Doillon (à paraître) ;

BibliographieModifier

  • (en) Federico Barbierato, The Inquisitor in the Hat Shop : Inquisition, Forbidden Books and Unbelief in Early Modern Venice, London [etc.], Routledge, Taylor & Francis group, , XXXIII-396 p. (ISBN 978-1-4094-3547-1), p. 46 ;
  • (en) Joshua Fineberg, Spectral music : aesthetics and music, Amsterdam, Harwood Academic, , 154 p., p. 113 ;
  • (de) Martin Grabow, Erfindung Recycling Neukomposition : Untersuchungen zur inneren Verflochtenheit des Lebenswerks von Pierre Boulez am Beispiel des Notations, Hildesheim [etc.], Olms, , 364 p. (ISBN 978-3-487-15366-7), p. 232 ;
  • (en) Tamara Levitz, Modernist Mysteries : Perséphone, Oxford, Oxford University Press, , xxiii, 655 p. (ISBN 9780199730162), p. 301 ;
  • (en) Tamara Levitz, Stravinsky and his World, Princeton, Princeton University Press, , 384 p. (ISBN 9780691159881), p. 227 ;
  • (en) Jim Samson, Music in the Balkans, Leiden, Brill, , XIV, 729 p. (ISBN 978-90-04-25037-6), p. 227 ;
  • Catherine Steinegger, Pierre Boulez et le théâtre : de la Compagnie Renaud-Barrault à Patrice Chéreau, Wavre, Mardaga, , 432 p. (ISBN 978-2-8047-0090-4), p. 362 ;
  • (en) Richard Taruskin, Russian Music at Home and Abroad : New Essays, Oakland, University of California Press, , 560 p. (ISBN 9780520288089, OCLC 939277870, lire en ligne), p. 438 ;
  • (de) Joachim Telle, Alchemie und Poesie. Deutsche Alchemikerdichtungen des 15. bis 17. Jahrhunderts, Berlin, De Gruyter, , IX-VI-1079 p. (ISBN 978-3-11-029038-7), p. 1014 ;
  • (en) Simon Trezise (éditeur), The Cambridge companion to French music, Cambridge, Cambridge University Press, , xix, 417 p. (ISBN 978-0-521-87794-7), p. 197 ;

Notes et référencesModifier

  1. « Biographie d'Éric Humbertclaude », sur leblogderica.canalblog.com (consulté le 5 janvier 2017)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h « Biographie d'Éric Humberclaude chez son éditeur », sur editions-harmattan.fr (consulté le 5 janvier 2016)
  3. a, b et c Christine Labroche, « Description et critique du livre La liberté dans la musique (Beethoven, Souvtchinski, Boulez) » (consulté le 8 janvier 2017)
  4. http://www.musimem.com/Souberbielle_Leon.htm
  5. Éric Humbertclaude, La création à vif : musique & corps en éveil, p. 29, n. 21.
  6. Éric Humbertclaude, La musique, les pieds sur terre, dans La liberté dans la musique, p. 69-78.
  7. « Description du livre La liberté dans la musique (Beethoven, Souvtchinski, Boulez) », sur musicae.fr (consulté le 8 janvier 2017)
  8. « Description du livre Pierre Souvtchinski, cahier d'études », sur musicologie.org (consulté le 8 janvier 2017)

Liens externesModifier