Éric Champ

joueur français de rugby à XV
Éric Champ

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Éric Champ
Naissance (61 ans)
à Toulon (France)
Taille 1,96 m
Surnom Éric le rouge, Champignon, le barbare de la Rade
Poste troisième ligne aile, troisième ligne centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1979-1996 RC Toulon
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1985-1991 France 42 (12)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Éric Champ, né le à Toulon (Var), est un joueur de rugby à XV français. Il a joué avec l'équipe de France et évoluait au poste de troisième ligne aile ou troisième ligne centre.

Véritable légende du Rugby Club Toulonnais, il fait partie, en avril 2023, des 10 premiers joueurs à intégrer le Hall of Fame du club, notamment aux côtés de Jérôme Gallion.

Carrière de joueur modifier

Durant sa carrière de joueur, Éric Champ a été capitaine du Rugby club toulonnais et de l'équipe de France.

En club modifier

Éric Champ reste un joueur emblématique du RCT. En 2016, le site Rugbyrama le classe deuxième parmi les 10 meilleurs joueurs de l'histoire du RC Toulon[1].

En équipe nationale modifier

Il a disputé son premier test match le 22 juin 1985 contre l'équipe d'Argentine et le dernier le 19 octobre 1991 contre l'équipe d'Angleterre à l’occasion d’un quart de finale de la Coupe du monde de rugby 1991.

Avec les Barbarians modifier

Le , il joue son premier match avec les Barbarians français contre l'Afrique du Sud à Lille. Les Baa-Baas s'imposent 25 à 20[2].

Le , il est invité pour jouer avec les Barbarians français contre le XV du Président pour le Centenaire du rugby à Grenoble. Il est capitaine et les Baa-Baas s'imposent 92 à 34[3].

Le , il est de nouveau capitaine des Barbarians français contre l'Australie à Clermont-Ferrand. Les Baa-Baas s'inclinent 26 à 43[4].

En 1994, il participe à la tournée des Barbarians français en Australie. Le , il joue contre l'Université de Sydney en Australie. Les Baa-Baas s'imposent 36 à 62[5]. Le , il joue contre les Barbarians Australiens au Sydney Cricket Ground. Les Baa-Baas français s'imposent 29 à 20[6].

Statistiques modifier

Tournoi des Cinq Nations modifier

Détails du parcours d'Éric Champ dans le Tournoi des Cinq Nations.
Édition Rang Résultats France Résultats Champ Matchs Champ
Cinq Nations 1986 1 3 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 0 d 3/4
Cinq Nations 1987 1 4 v, 0 n, 0 d 4 v, 0 n, 0 d 4/4
Cinq Nations 1988 1 3 v, 0 n, 1 d 1 v, 0 n, 1 d 2/4
Cinq Nations 1989 1 3 v, 0 n, 1 d 2 v, 0 n, 0 d 2/4
Cinq Nations 1990 3 2 v, 0 n, 2 d 1 v, 0 n, 1 d 2/4

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a Grand Chelem.

Coupe du monde modifier

Détails du parcours d'Éric Champ en Coupe du monde
Édition Rang Résultats France Résultats Champ Matchs Champ
Nouvelle-Zélande et Australie 1987 Finaliste 4 v, 1 n, 1 d 3 v, 1 n, 1 d 5/6
Royaume-Uni 1991 Quart-de-finaliste 3 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/4

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Palmarès modifier

En club modifier

En équipe nationale modifier

Reconversion modifier

Il est président du Rugby club toulonnais de 2003 à 2006, avant le rachat du club par Mourad Boudjellal.

Il est commentateur des matchs de la coupe du monde 2007 avec Aubin Hueber et Christian Jeanpierre sur TF1. Il est également consultant lors des matchs des coupes du monde 2011 et 2015 sur TF1.

En 2016, il s'engage dans les élections fédérales pour renouveler le comité directeur de la Fédération française de rugby en mettant en place une liste candidate avec Alain Doucet, secrétaire général de la Fédération depuis 2001, et Lucien Simon, président du Pays d'Aix rugby club de 1995 à 2013[7]. Il n'est finalement pas membre de la liste candidate conduite par Alain Doucet[8]. Lors de l'élection, le , celle-ci obtient 12,16 % des voix et 2 des 40 sièges du comité directeur[9].

En 2020, il est membre du collectif Ovale Ensemble qui présente une liste aux élections fédérales. Il est candidat pour intégrer le comité directeur de la FFR en 8e position sur la liste menée par Florian Grill et qui s'oppose à Bernard Laporte, président de la FFR[7]. Cette liste réunit 48,53 % des voix à l'issue du scrutin le , et obtient 9 sièges. Éric Champ est ainsi élu au sein du comité directeur de la FFR[10]. Le , il quitte le comité directeur de la fédération avec tous les élus de l'opposition, après la démission du président Bernard Laporte et l'appel de la ministre des Sports à une démission de l'ensemble du comité directeur pour provoquer de nouvelles élections générales[11].

Parcours professionnel modifier

Formation technique supérieure à la délégation générale pour l'Armement, il commence sa carrière à la DCN Toulon[12]. Il est recruté par la société Studia en 1991 pour développer les métiers d'études en mécanique dans le Sud de la France[12]. En 1997, il prend en charge le développement des activités de Studia dans le Nord[12]. Il devient alors directeur commercial du groupe Assystem qui a racheté Studia. Il fait partie du comité de direction à partir de 2002 et est nommé directeur général de Assystem Facilities en [12].

Il a été mis en cause dans l'affaire de la DCN de Toulon dans le cadre de laquelle il a été condamné à 12 mois de prison avec sursis en [13]. Après avoir fait appel, il a obtenu une relaxe partielle assujettie d'une amende, la peine de 12 mois de prison avec sursis n'a pas été maintenue. En 2007, il prend en charge les activités Technologies du groupe Assystem. De à , il occupe le poste de Directeur Business Development chez Sogeti High Tech.

En , il est chargé du développement des entreprises du pôle France (De Viris, TBAI, Péritec, Sud-Est Calcul, IDR) du groupe Parlym.

Notes et références modifier

  1. « Wilkinson, Champ, Gallion, Herrero... Le Top 10 des meilleurs joueurs de l’histoire de Toulon », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le )
  2. « Barbarian Rugby Club vs Afrique du Sud », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le )
  3. « BARBARIANS VS XV du Président 92 - 34 », sur barbarianrugbyclub.fr
  4. « Barbarian Rugby Club vs Australie », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le )
  5. « Université de Sydney vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le )
  6. « Barbarians Australiens vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le )
  7. a et b « Élections à la FFR : Florian Grill dévoile sa liste », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  8. « L'ancien secrétaire général de la FFR Alain Doucet présente sa liste pour la présidence », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le )
  9. « Elections FFR : Bernard Laporte est le nouveau président de la Fédération », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le )
  10. « Comité Directeur : La composition », sur www.ffr.fr, (consulté le ).
  11. « Crise à la FFR : la fin d’un règne suite à la démission de Bernard Laporte », sur midilibre.fr, (consulté le ).
  12. a b c et d Site Web Assystem
  13. Que sont-ils devenus, Rugbyrama, 30 mai 2007.

Liens externes modifier