Ouvrir le menu principal

Éric Assadourian

joueur de football français

Éric Assadourian
Image illustrative de l’article Éric Assadourian
Biographie
Nationalité Drapeau : Arménie Arménien
Drapeau : France Français
Nat. sportive Drapeau : Arménie Arménien
Naissance (53 ans)
Lieu Saint-Maurice (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 19862001
Poste Ailier
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : France INF Vichy
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1985-1986 Drapeau : France INF Vichy030 0(8)
1986-1990 Drapeau : France Toulouse FC070 (10)
1987-1988 Drapeau : France EA Guingamp012 0(1)
1990-1995 Drapeau : France Lille OSC186 (28)
1995-1996 Drapeau : France Olympique lyonnais041 0(3)
1996-1997 Drapeau : France EA Guingamp017 0(1)
1997-1998 Drapeau : France CS Louhans-Cuiseaux037 0(8)
1998-1999 Drapeau : France AS Beauvais Oise037 (14)
1999-2001 Drapeau : France ASOA Valence063 (11)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1986-1987 Drapeau : France France espoirs003 0(0)
1994 Drapeau : France France A' 001 0(0)
1996-1998 Drapeau : Arménie Arménie 012 0(3)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Éric Assadourian (en arménien : Էրիկ Ասադուրյան) est un footballeur franco-arménien qui a joué pour la sélection arménienne. Il est né le à Saint-Maurice en France. Il évoluait au poste d'ailier. Il est actuellement l'entraîneur des moins de 19 ans du Stade brestois 29.

Carrière de joueurModifier

Formé du côté de l'INF Vichy, Éric Assadourian débute en 1985 alors en troisième division et réalise une saison pleine d'espoir si bien qu'il va vite connaître la Division 1 en avec le Toulouse FC. Après un début de championnat correct mais peu efficace, il est prêté en Division 2 à l'EA Guingamp pour la deuxième partie de la saison. À son retour, il a un statut plus important avec le TFC les deux saisons suivantes. Mais il va vite s'envoler pour Lille, son club de cœur, en 1990. C'est là-bas qu'il fait la plus grande partie de sa carrière, il connaît même durant ce laps de temps l'équipe de France A', mais la qualité de l'effectif s'amoindrit au fil du temps obligeant le LOSC à jouer le plus souvent le maintien.

Sa régularité donne envie à l'OL de Jean-Michel Aulas de l'enrôler pour la saison 1995-1996. Titulaire aux côtés de l'attaquant star lyonnais Florian Maurice, il y fait de très bonnes performances comme en Coupe UEFA contre la Lazio de Rome en faisant une passe décisive et en marquant un but sur l'ensemble des deux matchs en 1995 ou bien encore en Coupe de la Ligue arrivant jusqu'en finale.

Malgré tout, Aulas ne songe pas à lui pour l'avenir du club et le laisse partir pour la saison 1996-1997 à l'EA Guingamp où il est vite blessé puis rétrogradé avec la réserve. Bien que très efficace avec l'équipe B, il ne joue que 9 matchs en D1 et ne marque qu'un seul petit but cette saison-là, ne participant même pas à la finale de Coupe de France.
En 1997-1998, il débute la saison avec l'EA Guingamp et remporte la Coupe Intertoto mais il est inutilisé en D1.

L'envie de jouer le pousse alors à repartir pour la D2 dans le modeste club de Louhans-Cuiseaux en octobre 1997. Le joueur se relance et forme avec Jérôme Lempereur une attaque efficace, mais malgré un statut de buteur retrouvé et une saison plus que satisfaisante (35 matchs, 8 buts et 6 passes décisives), il ne parvient pas à sauver le club de la relégation en National.
La saison d'après en 1998-1999, il part pour Beauvais où il est aussi efficace, signant même sa saison la plus prolifique en buts (13 buts et 5e au classement des buteurs). Toutefois l'exercice 1998/1999 est difficile, car le club finit 20e de D2, et la sélection arménienne le boude (voir plus bas).

En 1999-2000, il part pour le seul club pro d'origine arménienne : l'ASOA Valence. Tantôt milieu offensif, tantôt attaquant, sa saison est une fois encore difficile car Valence est relégué en National. Il suit pourtant le club dans cette division, et marque 6 buts lors de la saison 2000-2001 tout en faisant un bon parcours en Coupe de la ligue et en Coupe de France. Il raccroche à l'issue de cette saison.

Au cours de sa carrière, Éric Assadourian a eu des partenaires prestigieux en clubs ou en sélections tels que Éric Cantona, Jocelyn Angloma, Ludovic Giuly, Pascal Nouma, Franck Gava, Jacek Bąk, Pascal Olmeta, Florian Maurice, Michel Der Zakarian, Antoine Sibierski... Finalement, il totalise 278 matchs et 38 buts en Division 1 et 113 matchs et 28 buts en Division 2.

L'équipe d'ArménieModifier

Ancien international français espoir, il accepte en 1996 de revêtir le maillot de la sélection arménienne dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 1998.

Durant ces qualifications, il est un des grands artisans de la place de l'équipe dans son groupe (4e) dans lequel la formation signe une victoire historique contre l'Irlande du Nord, puis contre l'Albanie. En outre, Assadourian marque 3 buts dans ce groupe dont un contre le Portugal de Luís Figo.

L'arrivée du sélectionneur Souren Barseghian pour les qualifications de l'Euro 2000, entraîne la déchéance de l'équipe par ses choix d'hommes et de tactiques et de nombreux joueurs refusent de venir en équipe nationale, comme Assadourian.
Le , quelques heures avant le match France-Arménie, l'entraîneur apprend au joueur qu'il est sur le banc. Éric Assadourian, jusqu'alors capitaine de la sélection, décline l'idée et indique que, dans ce cas-là, mettre un jeune joueur serait préférable pour préparer l'avenir de la sélection[2].

Après ce refus, Souren Barseghian ne fait plus appel au joueur.

Palmarès en tant que joueurModifier

Statistiques (joueur)Modifier

Carrière en tant qu'entraineurModifier

Après son passage à l'ASOA Valence, Éric Assadourian devient l'entraîneur des jeunes de Brest avant de retourner dans le Nord et de s'occuper de l'équipe des moins de 18 ans de Lens.
L'apothéose de cette expérience dans le Pas-de-Calais arrive en 2009, avec un titre de champion de France des moins de 18 ans.
En 2011, il prend la tête de l'équipe réserve lensoise évoluant en CFA et avec laquelle il termine à la 7e place.
Il quitte le Racing Club de Lens au terme de cette saison, pour le Qatar et le club du Lekhwiya Sports Club, où il a une nouvelle fois la charge de l'équipe B et de l'académie des jeunes.
À l'été 2014, il retourne à Brest pour devenir directeur du centre de formation et s'occuper des moins de 19 ans.

Clubs en tant qu'entraineurModifier

Palmarès en tant qu'entraîneurModifier

  • Champion de France des moins de 18 ans en 2009 (équipe des moins de 18 ans du Racing Club de Lens)

RéférencesModifier

Liens externesModifier