Équipe de Hongrie olympique de football

Drapeau : Hongrie Équipe de Hongrie olympique
Écusson de l' Équipe de Hongrie olympique
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs Blanc et rouge


Palmarès
Jeux olympiques Médaille d'or, Jeux olympiques Médaille d'or en 1952, 1964 et 1968

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Hongrie olympique de football représente la Hongrie dans les compétitions de football espoirs comme les Jeux olympiques d'été, où sont conviés les joueurs de moins de 23 ans.

HistoireModifier

C'est avec une équipe largement renouvelée que la Hongrie aborde les Jeux olympiques de Rome en 1960. Après avoir survolé son premier tour (2-1 contre l'Inde, 6-2 contre le Pérou, 7-0 contre la France), la Hongrie s'incline en demi-finale face au Danemark (2-0)[1]. Menée par Flórián Albert, âgé de seulement 18 ans, la sélection décroche la médaille de bronze en battant l'Italie en petite finale[2],[3].

Quelques mois après le championnat d'Europe, la Hongrie participe aux Jeux olympiques de Tokyo, où, comme les autres pays de l'Est, elle envoie ses meilleurs joueurs n'ayant pas disputé la dernière Coupe du monde, à l'image de Dezső Novák et Ferenc Bene qui sont les piliers de cette sélection olympique. La Corée du Nord, initialement dans le groupe de la Hongrie, est disqualifiée pour avoir pris part aux Jeux des nouvelles forces émergentes, interdits par le Comité international olympique[4]. Opposés à la modeste sélection marocaine pour leur premier match, les Hongrois s'imposent aisément six buts à zéro, tous inscrits par Bene[5]. Lors du dernier match de poule, sans enjeu, Hongrois et Yougoslaves offrent un grand spectacle, ponctué par onze buts (6-5) dont quatre pour le seul Tibor Csernai[5]. En quart de finale, les Hongrois éliminent la Roumanie (2-1) puis écartent l'Égypte sur le score de 6-0, marqué par un quadruplé de Bene[5]. En finale, au stade olympique de Tokyo, devant 65 610 spectateurs, la Hongrie s'impose face à la Tchécoslovaquie au terme d'une finale olympique d'un niveau de jeu « plutôt médiocre », grâce à un nouveau but de Bene et un but contre son camp de Vladimir Weiss (2-1)[6],[7]. La Hongrie remporte pour la deuxième fois de son histoire la médaille d'or aux Jeux olympiques[8]. Avec douze buts en cinq matchs, Bene termine meilleur buteur de la compétition[5].


Quelques mois après l'échec de l'Euro 1968, la Hongrie défend sa médaille d'or olympique aux Jeux de Mexico. Si le groupe ne comprend aucun joueur de la dernière Coupe du monde, le défenseur Dezső Novák et le milieu de terrain Lajos Szűcs renforcent la sélection. Elle domine facilement le Salvador (4-0)[9], est accrochée par le Ghana (2-2) mais passe le premier tour en écartant Israël (2-0). En quart de finale elle bat le Guatemala (1-0) puis le Japon (5-0), avant de triompher en finale de la Bulgarie (4-1)[10] lors d'un match mouvementé, marqué par plusieurs expulsions du côté bulgare[11]. La Hongrie remporte son troisième titre olympique de football (1952, 1964, 1968)[12]. C'est le seul pays à avoir réalisé cette performance[note 1]. Novák devient le premier footballeur à avoir remporté trois médailles olympiques (l'or en 1964 et 1968, le bronze en 1960), un exploit resté inégalé depuis[11].

 
C'est au stade olympique de Munich que la Hongrie est battue en finale des Jeux olympiques de 1972 contre la Pologne.

Aux Jeux olympiques de Munich, les Hongrois sont qualifiés automatiquement en tant que tenants du titre. Invaincus aux Jeux Olympiques depuis 1960, les Hongrois font partie des favoris[13]. Au premier tour, la Hongrie domine l'Iran (5-0), et est partage les points avec le Brésil (2-2), avant d’officialiser sa qualification pour la suite de la compétition avec une victoire contre le Danemark (2-0)[14]. Au second tour, l'équipe hongroise olympique se défait de l'Allemagne de l'Est (2-0), l'Allemagne de l'Ouest (4-1) puis du Mexique (2-0)[15]. Qualifiés directement en finale contre la Pologne, les Hongrois manquent de remporter leur quatrième médaille d'or : malgré l'ouverture du score de Béla Várady, le Polonais Deyna réalise un doublé, offrant la victoire aux siens[13]. Doubles tenants du titre et invaincus dans la compétition depuis 1960, les Hongrois s'inclinent donc en finale, remportant une médaille d'argent[16].

Même la sélection olympique, qui reste sur trois finales d'affilée, est éliminée au premier tour des qualifications aux Jeux olympiques de 1976 par la Bulgarie[17].

PalmarèsModifier

Parcours lors des Jeux olympiquesModifier

Depuis les Jeux olympiques d'été de 1992, le tournoi est joué par des joueurs de moins de 23 ans.
Les Jeux olympiques d'été de 1960 marquent le moment où la FIFA ne considère plus les matchs comme officiellement joués par les sélections A.
Avant les Jeux olympiques d'été de 1984, seuls les footballeurs amateurs peuvent participer. De fait, certaines sélections alignaient des équipes très similaires à leur équipe A, dès lors que leurs joueurs étaient considérés comme amateurs, c'est le cas de la Hongrie.
Football aux Jeux olympiques
Année Tour Classement J G N P Bp Bc
  1896 Pas de Tournoi - - - - - - -
  1900 Non inscrit - - - - - - -
  1904 Non inscrit - - - - - - -
  1908 Non inscrit - - - - - - -
  1912 Quart de finale 10 1 0 0 1 0 7
  1920 Non inscrit - - - - - - -
  1924 Huitième de finale 9 2 1 0 1 5 3
  1928 Non participant - - - - - - -
  1932 Pas de Tournoi - - - - - - -
  1936 Huitième de finale 13 1 0 0 1 0 3
  1948 Non inscrit - - - - - - -
  1952 Vainqueur 1 6 6 0 0 20 2
  1956 Non inscrit - - - - - - -
  1960 Troisième 3 5 4 0 1 17 9
  1964 Vainqueur 1 5 5 0 0 22 6
  1968 Vainqueur 1 6 5 1 0 18 3
  1972 Finaliste 2 7 5 1 1 21 5
  1976 Non qualifiée - - - - - - -
  1980 Non qualifiée - - - - - - -
  1984 Non qualifiée - - - - - - -
  1988 Non qualifiée - - - - - - -
  1992 Non qualifiée - - - - - - -
  1996 Premier tour 16 3 0 0 3 3 7
  2000 Non qualifiée - - - - - - -
  2004 Non qualifiée - - - - - - -
  2008 Non qualifiée - - - - - - -
  2012 Non qualifiée - - - - - - -
  2016 Non qualifiée - - - - - - -
Total 9/25 5 médailles 36 26 2 8 107 46

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La Grande-Bretagne compte également trois médailles d'or olympique (1900, 1908 et 1912), mais la première des trois est en fait l'œuvre de l'Upton Park Football Club.

RéférencesModifier

  1. (en) Russel Gerard, « Games of the XVII. Olympiad », RSSSF, (consulté le 11 avril 2015)
  2. (en) Bernard Moser, « FLÓRIÁN ALBERT: THE FUTURE OF HUNGARY », sur inbedwithmaradona.com, (consulté le 10 avril 2015)
  3. (hu) « 1960. RÓMA », sur maguar.sport.hu (consulté le 11 avril 2015)
  4. (en) « History of Olympics - Tokyo, 1964 », sur history1900s.about.com, (consulté le 20 février 2013)
  5. a b c et d (en) Macario Reyes, « Games of the XVIII. Olympiad », RSSSF, (consulté le 12 avril 2015)
  6. « Tokyo, 1964 », sur fifa.com (consulté le 12 avril 2015)
  7. (en) Tom Dunmore, Encyclopedia of the FIFA World Cup [« Encyclopédie de la Coupe du monde de la FIFA »], Scarecrow Press, , 406 p. (ISBN 9780810887435, lire en ligne), p. 150
  8. (hu) « 1964. TOKIÓ », sur maguar.sport.hu (consulté le 12 avril 2015)
  9. « Jeux olympiques 1968 » Groupe C » Hongrie - El Salvador 4:0 », sur mondedufoot.fr (consulté le 13 mars 2015)
  10. « La Hongrie bat confortablement la Bulgarie 4 buts à 1 et remporte les Jeux olympiques 1968 », sur fr.athlet.org (consulté le 13 mars 2015)
  11. a et b « Mexico, 1968 », sur fr.fifa.com (consulté le 13 mars 2015)
  12. (hu) « 1968. MEXIKÓVÁROS », sur magyar.sport.hu (consulté le 12 avril 2015)
  13. a et b « Tournoi olympique de football Munich 1972 », sur FIFA.com (consulté le 16 avril 2015)
  14. « Jeux Olympiques 1972 » Groupe 3 », sur mondedufoot.fr (consulté le 17 avril 2015)
  15. « Jeux Olympiques 1972 » 2e tour Groupe A », sur mondedufoot.fr (consulté le 17 avril 2015)
  16. (hu) « 1972. MUNCHEN », sur magyar.sport.hu (consulté le 17 avril 2015)
  17. (en) Søren Elbech, « Games of the XXI. Olympiad Football Qualifying Tournament (Montreal, Canada, 1976) », sur RSSSF (consulté le 17 avril 2015)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier