Ouvrir le menu principal

Équipe de France masculine de handball au Championnat du monde 1995

Équipe de France M au Championnat du monde 1995
Drapeau de la France

Fédération Fédération française de handball

Organisateur(s) Drapeau de l'Islande Islande
Participation(s) 10e
Meilleure performance Médaille d'argent, monde Vice-champion en 1993
Sélectionneur Drapeau : France Daniel Costantini
Capitaine Pascal Mahé

Résultat Médaille d'or, monde Vainqueur
Meilleur(s) buteur(s) Stéphane Stoecklin (46)
Équipe de France

Cet article relate le parcours de l'Équipe de France de handball masculin lors du Championnat du monde 1995 organisé en Islande du 7 au . Il s'agit de la 10e participation de la France aux Championnats du monde.

Vainqueur de l'Allemagne en demi-finale 22 à 20, la France s'impose 23 à 19 face à la Croatie en finale et remporte ainsi son premier titre mondial. Cette compétition marque le point d'orgue pour les Barjots, précédemment médaillés de bronze olympique en 1992 puis vice-champion du monde en 1993, et l'aboutissement d'un travail débuté 10 ans plus tôt par Daniel Costantini alors que la France venait d'être reléguée en championnat du monde C après un mondial B raté en terminant 11e. Cette première étoile sur le maillot bleu est également le premier titre mondial remporté par la France dans un sport collectif.

QualificationModifier

L'équipe de France a obtenu sa qualification grâce à sa deuxième place au championnat du monde 1993[1].

Matchs de préparationModifier

L'équipe de France a participé au Tournoi de Paris, disputé à Bercy[2] :

  • 28 avril 1995, France b. Suisse : 29-13 (14-6)
    •   France : G. Anquetil (5), Kervadec (5), Schaaf (5), Volle (4), Richardson (3), Stoecklin (3), Lathoud (2), Gardent (1), Quintin (1).
    •   Suisse : Lima (3), Kostadinovich (2), Rohr (2), Rubin (2), R. Scharer (2), Brunner (1 ), Christen (1).
  • 29 avril 1995, France b. Espagne : 25-21 (18-6)
  • 30 avril 1995, Suède b. France : 23-20 (13-8)
  • Classement final[2] :
    1.   Suède
    2.   France
    3.   Espagne
    4.   Suisse.

EffectifModifier

Effectif de l'équipe de France au championnat du monde 1995[3],[4] (âge au 21 mai 1995)
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Taille Poids Sél. Buts Club Depuis
1 GB Christian Gaudin (1967-1-26 ) (28 ans) 196 cm 92 kg 83 -   US Créteil 1990
12 GB Bruno Martini (1970-7-3 ) (24 ans) 197 cm 95 kg 43 -   Istres Sports (D2) 1990
16 GB Yohann Delattre (1968-1-24 ) (27 ans) 185 cm 75 kg 25 -   OM Vitrolles 1990
3 DÉF Pascal Mahé (1963-12-15 ) (31 ans) 196 cm 96 kg 249 714   Montpellier Handball 1984
5 DC Frédéric Volle (1966-2-4 ) (29 ans) 196 cm 93 kg 214 890   OM Vitrolles 1987
6 ARG Denis Lathoud (1966-1-13 ) (29 ans) 198 cm 104 kg 126 369   PSG-Asnières 1987
7 P Guéric Kervadec (1972-1-9 ) (23 ans) 198 cm 105 kg 37 67   US Créteil 1993
8 ARD Patrick Cazal (1971-4-6 ) (24 ans) 186 cm 91 kg 7 15   Montpellier Handball 1994[5]
9 P Gaël Monthurel (1966-1-22 ) (29 ans) 183 cm 97 kg 198 248   USM Gagny 1987
10 ALD Grégory Anquetil (1970-12-14 ) (24 ans) 178 cm 78 kg 12 22   Montpellier Handball 1994[5]
11 ALG Éric Quintin (1967-1-22 ) (28 ans) 183 cm 74 kg 200 263   OM Vitrolles 1988
13 P Philippe Gardent (1964-3-15 ) (31 ans) 183 cm 93 kg 280 622   OM Vitrolles 1983
14 ALD Thierry Perreux (1963-3-4 ) (32 ans) 176 cm 82 kg 239 460   OM Vitrolles 1984
15 ARG Laurent Munier (1966-9-30 ) (28 ans) 190 cm 96 kg 132 276   OM Vitrolles 1987
17 DC Jackson Richardson (1969-6-14 ) (25 ans) 185 cm 82 kg 159 306   OM Vitrolles 1990
18 ARD Stéphane Stoecklin (1969-1-12 ) (26 ans) 185 cm 82 kg 122 347   PSG-Asnières 1990
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)



Légende
———

Dernière mise à jour : 29 décembre 2016  

Parmi les absents, l'arrière droit de l'US Ivry Philippe Schaaf a dû déclarer forfait après s'être blessé lors des matchs de préparation[7]. Patrick Cazal a ainsi été appelé pour le remplacer[2].

Par rapport au championnat du monde 1993, n'ont pas été sélectionnés les gardiens de buts Frédéric Perez et Jean-Luc Thiébaut, le demi-centre Patrick Lepetit et l'ailier droit Philippe Julia. Quant à Laurent Munier, il fait son retour après avoir été écarté par Daniel Costantini après le championnat d'Europe 1994 pour son «inadmissible comportement envers les arbitres»[8]. Denis Lathoud sort lui d'une saison blanche au PSG sur blessure[8].

Phase préliminaireModifier

Classement finalModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1   Allemagne 10 5 5 0 0 128 93 35 -
2   Roumanie 6 5 3 0 2 121 121 0 +1
3   France 6 5 3 0 2 122 108 14 -1
4   Algérie 4 5 2 0 3 103 113 -10 +1
5   Danemark 4 5 2 0 3 126 117 9 -1
6   Japon 0 5 0 0 5 101 149 -48 -
8 mai 15h00, Kópavogur   France 33 20   Japon
10 mai 15h00, Kópavogur   Algérie 21 23   France
11 mai 20h00, Kópavogur   France 22 23   Roumanie
13 mai 16h00, Kópavogur   Danemark 21 22   France
14 mai 17h00, Kópavogur   France 22 23   Allemagne

Victoire face au JaponModifier

8 mai 1995
15h00
  France 33-20
(17-6)
  Japon Digranes, Kópavogur
Spectateurs : 150 ou 350
Arbitrage :
  Bo Johansson, Bernt Kjellqvist

Évolution du score : 4:0, 5:2, 14:3, 16:4, 17:6 (mi-temps),
20:7, 21:11, 26:13, 29:18, 33:20

Frédéric Volle 7
Stéphane Stoecklin 7/5
Guéric Kervadec 5
Thierry Perreux 5
Laurent Munier 3
Jackson Richardson 2
Éric Quintin 2
Denis Lathoud 1
Philippe Gardent 1
Arrêts :
Christian Gaudin 11
Yohann Delattre 10

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Masahiro Sueoka 6
Tsuyoshi Nakayama 3
Masahiko Tanaka 3
Eiji Tomimoto 2
Hirsohi Watanabe 2
Masanori Iwamoto 2
Akihiro Norimoto 1
Soichiro Sato 1

Arrêts :
Yukihiro Hashimoto 13
Xoichi Hayashi 3/1

  ×1

  ×5


Victoire face à l'AlgérieModifier

10 mai 1995
15h00
  Algérie 21-23
(9-12)
  France Digranes, Kópavogur
Spectateurs : 100 ou 300
Arbitrage :
  Stefán Arnaldsson, Rögnvald Erlingsson

Évolution du score :
0:2, 2:2, 3:6, 5:10, 7:11, 9:12 (mi-temps),
11:16, 17:19, 20:19, 20:22, 21:22, 21:23.

Redouane Aouachria 6
Abdelghani Loukil 5/1
Salim Nedjel 4/1
Djalil Bouanani 2
Sofiane Abbas 2
Redouane Saidi 1
Nabil Rouabhi 1

Arrêts :
Sofiane Elimam 2/1,
Hamid Karim El-Maouhab 4.

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Guéric Kervadec 7
Stéphane Stoecklin 6/1
Frédéric Volle 5/1
Denis Lathoud 1
Jackson Richardson 1
Grégory Anquetil 1
Éric Quintin 1
Laurent Munier 1
Arrêts :
Christian Gaudin 9

  ×7

  ×4


Défaite face à la RoumanieModifier

11 mai 1995
20h00
  France 22 - 23
(11-13)
  Roumanie Digranes, Kópavogur
Spectateurs : 700 ou 1 200
Arbitrage :
  Peter F.J. Brussel, Anton Van Dongen

Évolution du score :
1:2, 5:3, 6:6, 10:7, 11:10, 11:13 (mi-temps),
13:14, 14:16, 18:18, 19:19, 19:23, 22:23

Frédéric Volle 6/2
Stéphane Stoecklin 4/4
Jackson Richardson 4
Denis Lathoud 3
Thierry Perreux 2
Éric Quintin 1
Guéric Kervadec 1
Pascal Mahé 1
Arrêts :
Yohann Delattre 4
Christian Gaudin 3

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Cristian Zaharia 6/1
Adrian Ghimes 4
Ion Mocanu 4
Robert Licu 3
Dumitru Berbece 2
Daniel Silviu Coman 2
Ciprian Besta 1
Rudi Prisăcaru 1
Arrêts :
Sorin Toacsen 13
Daniel Apostu 2/2

  ×4

  ×10


Victoire face au DanemarkModifier

13 mai 1995
16h00
  Danemark 21 - 22
(9-11)
  France Digranes, Kópavogur
Spectateurs : 300
Arbitrage :
  Stefan Arnaldsson, Rögnvald Erlingsson

Évolution du score :
1:0, 4:2, 6:4, 6:9, 9:11 (mi-temps),
13:14, 18:17, 20:19, 21:22

Claus Jacob Jensen 6
Nikolaj Bredahl Jacobsen 5
Jan Jørgensen 4
Ian Marko Fog 2
Lars Christiansen 1
Rene Boeriths 1
Frank Jørgensen 1
Christian Hjermind 1
Arrêts :
Peter Larsen Norklit 11
Chirstian Stadil Hansen 3

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Grégory Anquetil 8/3
Frédéric Volle 3
Guéric Kervadec 3
Denis Lathoud 2
Laurent Munier 2
Stéphane Stoecklin 2
Gaël Monthurel 1
Éric Quintin 1
Arrêts :
Bruno Martini 10/1
Yohann Delattre 4

  ×3

  ×5

Défaite face à l'AllemagneModifier

14 mai 1995
17h00
  France 22-23
(11-11)
  Allemagne Digranes, Kópavogur
Spectateurs : 850 ou 550
Arbitrage :
  Bjørn Erik Børresen, Ole Strand

Évolution du score : 0:1, 3:2, 4:5, 9:6, 11:11 (mi-temps),
12:13, 14:17, 17:18, 18:21, 22:23.

Stéphane Stoecklin 7
Guéric Kervadec 5
Denis Lathoud 4
Frédéric Volle 3
Grégory Anquetil 2/1
Gaël Monthurel 1
Arrêts :
Yohann Delattre 9/1,
Bruno Martini 4

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Holger Winselmann 9
Wolfgang Schwenke 7
Jörg Kunze 4
Christian Schwarzer 2
Stefan Kretzschmar 1

Arrêts :
Andreas Thiel 7,
Jan Holpert 5/1

  ×3

  ×2


Phase finaleModifier

La réunion d'AkureyriModifier

Le premier tour, marqué par des défaites contre la Roumanie (22-23) et l’Allemagne (22-23), a usé prématurément le groupe marqué par les tensions et les engueulades, une certaine scission s'opérant entre les Marseillais (les actuels ou anciens joueurs de l'OM Vitrolles) et les parisiens du PSG-Asnières ou de l'US Créteil. Plusieurs fois, la rupture est proche et les Français se croient trop beaux.

Après avoir rejoint Akureyri pour disputer leur huitième de finale face à l'Espagne, sérieux candidat au podium final, Denis Lathoud provoque à l'issue du déjeuner une réunion de crise entre joueur, sans Costantini. C'est entre hommes et les yeux dans les yeux que les Tricolores lavent leur linge sale, chacun y allant de ses suggestions ou de ses critiques. Ils parlent également d'entraide, de cohésion, d'humilité mais aussi d'ambition. « II fallait un électro-choc. Si le groupe n'avait pas été fort mentalement et psychologiquement, cette réunion aurait pu tout faire péter. II s'est, heureusement, montré fort... »

On ne saura jamais très exactement ce qui s'est dit, ce mardi 16 mai 1995, dans un coin perdu du Nord de l'Islande. Toujours est-il que

Lathoud provoque alors une réunion de crise devenue célèbre, qui fait prendre conscience à tous que le titre est à leur portée.

1/8 de finale : Victoire face à l'EspagneModifier

Quelques heures plus tard, c'est une équipe de France métamorphosée qui fait son entrée dans l'Iprottaholin d'Akureyri. Un groupe méconnaissable parce qu'enfin soudé. Douze joueurs qui ne font plus qu'un durant la Marseillaise (« ce bras-dessus, bras-dessous s'est fait naturellement, rien n'était prévu ») avant de manger tout crus des Espagnols jusqu'alors invaincus et bien décidés à prendre leur revanche sur des français qui les avaient humiliés sur leur sol, aux Jeux de Barcelone, en 1992. L'illustration de changement d'état d'esprit dans le camp français est la réaction de l'équipe lorsque Jackson Richardson tombe sur le banc espagnol et quelqu'un lui met un coup de pied : en quatre secondes, toute l'équipe arrive, Munier descend des tribunes et un début de bagarre générale se produit. Tous les Espagnols reculent derrière leur banc tandis que les Français montrent leur cohésion et leur abnégation[9],[10].

Finalement, les Français s'imposent facilement après avoir mené tout le match . Les deux meilleurs buteurs sont les novices Guéric Kervadec (6 buts) Grégory Anquetil (5 buts) qui ont parfaitement pris le relai des « anciens » Philippe Gardent et Thierry Perreux, relégués en tribunes par Costantini.

16 mai 1995
17h00
  France 23-20
(12-9)
  Espagne Höllin Akureyri, Akureyri
Spectateurs : 450 ou 500
Arbitrage :
  Per Elbrønd, Kjeld Løvqvist

Évolution du score :
1:0, 1:1, 3:1, 4:4, 5:4, 5:6, 8:6, 11:7, 11:9, 12:9 (mi-temps),
13:9, 13:12, 16:12, 18:14, 18:16, 22:17, 23:18, 23:20

Guéric Kervadec 6
Grégory Anquetil 5/1
Denis Lathoud 4
Frédéric Volle 3
Stéphane Stoecklin 3
Éric Quintin 1
Jackson Richardson 1
Arrêts :
Bruno Martini 12/1

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Talant Dujshebaev 6
Mateo Garralda 4
Fernando Bolea 4
Enric Masip 2/2
Alberto Urdiales 2
Ricardo M. Marin 1

Arrêts :
Jaume Fort Mauri 14

  ×2

  ×1

1/4 de finale : Victoire face à la SuisseModifier

17 mai 1995
15h00
  Suisse 18-28
(7-15)
  France Laugardalshöll, Reykjavik
Spectateurs : 650 ou 950
Arbitrage :
  Svein Olav Oie, Bjorn Hogsnes

Évolution du score :
0:2, 2:2, 4:4, 4:10, 5:14, 7:15 (mi-temps),
7:17, 11:18, 11:24, 16:26, 18:28

Roman Brunner 7
Daniel Spengler 7/1
Martin Rubin 2
Stefan Schärer 1
Carlos Lima 1



Arrêts :
Rolf Dobler 3,
Christian Meisterhans 3

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Guéric Kervadec 8
Stéphane Stoecklin 5
Grégory Anquetil 5/3
Frédéric Volle 3
Jackson Richardson 3
Laurent Munier 2
Denis Lathoud 1
Gaël Monthurel 1
Arrêts :
Yohann Delattre 17/2

  ×2

  ×3

Demi-finale : Victoire face à l'AllemagneModifier

19 mai 1995
18h00
  Allemagne 20-22
(8-11)
  France Laugardalshöll, Reykjavik
Spectateurs : 1 240
Arbitrage :
  Per Elbrønd, Kjeld Løvqvist

Évolution du score :
0:2, 3:3, 6:6, 6:9, 8:9, 8:11 (mi-temps),
10:12, 10:14, 11:16, 12:16, 13:18, 16:18, 16:20, 18:20, 19:21, 19:22, 20:22

Volker Zerbe 5
Holger Winselmann 4
Christian Schwarzer 4
Stefan Kretzschmar 3
Jan Fegter 3
Wolfgang Schwenke 1


Arrêts :
14 (principalement par Andreas Thiel)

Rapport EHF
Rapport mbl.is

Stéphane Stoecklin 5/2
Guéric Kervadec 4
Grégory Anquetil 4
Frédéric Volle 3
Jackson Richardson 2
Laurent Munier 2
Gaël Monthurel 1
Éric Quintin 1
Arrêts :
17/3 (principalement par Bruno Martini)

  ×3

  ×4


Finale : Victoire face à la CroatieModifier

  Vidéo externe
  Finale intégrale (commentaires en Allemand)
21 mai 1995
15h00
  France 23-19
(11-6)
  Croatie Laugardalshöll, Reykjavik
Spectateurs : 4 900
Arbitrage :
  Svein Olav Oie, Bjorn Hogsnes

Évolution du score :
2:0, 2:1, 5:1, 5:3, 8:3, 11:6 (mi-temps),
11:8, 13:10, 16:10, 16:12, 18:14, 20:14, 22:16, 22:18, 23:19

Stéphane Stoecklin 7/2
Grégory Anquetil 3/2
Gaël Monthurel 3
Guéric Kervadec 3
Denis Lathoud 2
Laurent Munier 2
Jackson Richardson 2
Frédéric Volle 1
Arrêts :
Yohann Delattre 8
Bruno Martini 4

Rapport EHF
Rapport mbl.is, Rapport ABC

Zvonimir Bilić 5
Patrik Ćavar 5
Irfan Smajlagić 4
Božidar Jović 1
Alvaro Načinović 1
Tomislav Farkaš 1
Slavko Goluža 1
Zlatko Saračević 1
Arrêts :
Valter Matošević 22

  ×5

  ×2

Statistiques et récompensesModifier

Équipe-typeModifier

Un seul joueur de l'équipe de France est élu dans l'équipe-type de la compétition : Jackson Richardson, élu meilleur joueur[11] et meilleur demi-centre[12]

Statistiques des joueursModifier

Seul Stéphane Stoecklin apparait parmi les 10 meilleurs buteurs, à la 7e place.

Joueur Poule Phase finale Total
                 
Stéphane Stoecklin 7 6 4 2 7 3 5 5 7 46
Guéric Kervadec 5 7 1 3 5 6 8 4 3 42
Frédéric Volle 7 5 6 3 3 3 3 3 1 34
Grégory Anquetil NR 1 8 2 5 5 4 3 28
Denis Lathoud 1 1 3 2 4 4 1 0 2 18
Jackson Richardson 2 1 4 1 3 2 2 15
Laurent Munier 3 1 2 2 2 2 12
Éric Quintin 2 1 1 1 1 1 0 7
Thierry Perreux 5 2 NR NR 7
Gaël Monthurel NR 1 1 1 1 3 7
Pascal Mahé 0 0 1 0 0 0 0 0 0 1
Philippe Gardent 1 NR NR 1
Patrick Cazal NR 0 NR NR 0
TOTAL 33 23 22 22 22 23 28 22 23 218
NR : non retenu pour le match (seulement 12 joueurs sur la feuille de match, généralement 10 joueurs de champ et 2 gardiens de buts)

Statistiques des gardiens de butsModifier

Joueur Poule Phase finale Total
                 
Yohann Delattre 10 0 4 4 9 0 17 0 8 52
Bruno Martini NR NR NR 10 4 12 0 17 4 47
Christian Gaudin 11 9 3 NR NR NR NR NR NR 23
TOTAL 21 9 7 14 13 12 17 17 12 122
NR : non retenu pour le match (seulement 12 joueurs sur la feuille de match, généralement 10 joueurs de champ et 2 gardiens de buts)

DistinctionsModifier

En novembre 2015, elle figure au sein de la promotion 2015 des gloires du sport.

RéférencesModifier

  1. « Men Handball World Championship 1995 European Qualification », sur todor66.com (consulté le 31 décembre 2016)
  2. a b et c « Handball hebdo n°102 : Tournoi de Paris », Fédération française de handball, (consulté le 2 mars 2019), p. 3-9
  3. « Championnat du monde 1995 » [PDF], sur Site officiel de l'IHF (consulté le 30 octobre 2017)
  4. « Handball hebdo n°102 : Mondial A en Islande, objectif Atlanta », Fédération française de handball, (consulté le 30 octobre 2017), p. 17
  5. a et b Jean-Louis Le Touzet, « France reste d'attaque contre la Norvège », sur Site du journal Libération, (consulté le 31 décembre 2016)
  6. Jean-Louis Le Touzet, « Dans le handball français, Lepointe joue à cache-coach », sur Libération.fr, (consulté le 31 décembre 2016)
  7. « Philippe Schaaf a son destin en main », sur L'Humanité.fr, (consulté le 31 décembre 2016)
  8. a et b Patrick Leroux, Jean-Louis Le Touzet, « Costantini fait défiler ses vieux combatifs. Le coach des Bleus aligne des grognards au Mondial. Histoire d'un groupe », sur liberation.fr, (consulté le 17 septembre 2013)
  9. « Et Jack' nous sort un tir à la hanche qui nous envoie en prolongation... », sur La Voix du Nord.fr, (consulté le 1er janvier 2017)
  10. « Les barjots champion du monde de handball en 1995 », sur youtube.com (consulté le 1er janvier 2017)
  11. (is) « Richardson meilleur joueur de l'Euro 2000, comme au CM 95 en Islande », (consulté le 30 décembre 2016)
  12. (is) « Équipe-type du championnat du monde 1995 », (consulté le 30 décembre 2016)

Voir aussiModifier