Ouvrir le menu principal

Équipe d'Espagne de football à la Coupe du monde 2010

Équipe d'Espagne de football à la Coupe du monde 2010

Fédération RFEF

Class. FIFA / Elo 1er
Classement Médaille d'or, Coupe du Monde Vainqueur (1er)
Organisateur(s) Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Participation 13e
Meilleure performance 4e (1950)
Sélectionneur Drapeau : Espagne Vicente del Bosque
Capitaine Iker Casillas
Meilleur buteur David Villa
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Third
Équipe d'Espagne de football à la Coupe du monde

Cet article relate le parcours qui mena l'Équipe d'Espagne de football à la victoire lors de la Coupe du monde de football 2010 organisée en Afrique du Sud du 11 juin au . Il s'agit de la première Coupe du monde remportée par l'Espagne. Historiquement, c'est la seule équipe à avoir gagné un mondial en ayant perdu lors du premier match, et c'est également l'équipe championne du monde à avoir le moins marqué de buts dans la compétition (8 buts).

Sommaire

HistoriqueModifier

L'Espagne occupe alors la première place au classement mondial de la FIFA. Le sélectionneur Luis Aragonés est remplacé par Vicente del Bosque après l'Euro 2008.

À la Coupe des confédérations 2009, l'Espagne fait figure de favori au même titre que le Brésil. Elle s'extirpe sans problème des phases de poules en terminant première du groupe A grâce à trois victoires face à la Nouvelle-Zélande (5-0), l'Irak (1-0) et l'Afrique du Sud, pays hôte (2-0). Cependant en demi-finale, elle trébuche contre les inattendus États-Unis (0-2) et manque par la même occasion de battre le record d'invincibilité du Brésil (35 matches sans défaite) qu'elle venait d'égaler. Ce sera finalement le Brésil qui l'emportera en finale.

Cet échec en Coupe des confédérations n'est cependant pas de nature à remettre en cause la bonne dynamique de la sélection. Elle le prouve en réalisant des éliminatoires de la Coupe du monde 2010 sensationnels : 10 matches, 10 victoires, 28 buts marqués pour 5 encaissés. C'est tout simplement la seule nation à avoir réussi ce parcours dans ces éliminatoires, à l'exception des Pays-Bas (mais qui eux avaient un groupe de seulement 5 équipes contre 6 pour l'Espagne).

Elle confirme sa bonne forme grâce à des victoires en match amical contre l'Argentine (2-1), l'Autriche (5-1) et la France (2-0) le 3 mars 2010, l'Arabie saoudite le 28 mai (3-2), la Corée du Sud le 3 juin (1-0) puis la Pologne (6-0) le 8 juin et aborde ainsi la Coupe du monde 2010 avec le statut de principal favori.

 
Équipe d'Espagne de football lors de la Coupe du monde.

Le 20 mai 2010 Vicente del Bosque donne la liste des 23 joueurs convoqués pour la Coupe du monde. Cette liste comporte un tiers de nouveaux joueurs par rapport à l'effectif qui a remporté l'Euro 2008. Le FC Barcelone est le club qui apporte le plus de joueurs (sept), tous titulaires dans le onze habituel, à l'exception de Víctor Valdés. Lors du premier match de la Roja au Mondial contre la Suisse, cette dernière crée la surprise en s'imposant 1-0, l'Espagne ne parvenant pas à concrétiser ses nombreuses occasions et une possession de balle de 75 %. L'Espagne doit donc impérativement remporter ses deux prochains matches contre le Honduras et le Chili.

Le 21 juin 2010, la Roja s'impose 2-0 face au Honduras (doublé de David Villa) ; puis elle termine à la première place de son groupe en s'imposant 2-1 face au Chili, Villa ouvrant la marque d'un lob de plus de 40 mètres.

En huitième de finale, elle domine le Portugal 1-0 dans le choc de la Péninsule Ibérique grâce au but de David Villa pourtant entaché d'une position de hors-jeu. L'Espagne atteint pour la première fois les demi-finales d'un Mondial en tant que tel en éliminant de solides paraguayens au terme d'un match rocambolesque : but du Paraguay refusé pour un hors-jeu inexistant, pénalty des Sud-Américains arrêté par Casillas et dans la minute qui suit, pénalty pour les Espagnols transformé puis refusé pour faute, retenté puis arrêté, et enfin, le but espagnol de David Villa qui tape sur les deux poteaux avant de rentrer. Le 7 juillet 2010, c'est la même affiche que la finale du championnat d'Europe de football qui a eu lieu deux ans plus tôt, Allemagne-Espagne, avec le même résultat : victoire espagnole 1-0. Le but est signé Carles Puyol à la 73e minute, de la tête sur corner; il qualifie l'Espagne pour la première finale de Coupe du monde de son histoire. C'est la première fois depuis 1978 que les deux finalistes n'ont jamais gagné de Coupe du monde.

 
Célébration multitudinaire à Madrid pour la Coupe du monde.

Le 11 juillet, l'Espagne gagne la Coupe du monde 2010 sur le score de 1 à 0 face aux Pays-Bas dans un match ponctué par un nombre record de 14 cartons jaunes décernés par l'arbitre anglais Howard Webb, dont 9 sanctionnent le jeu rugueux de l’équipe des Pays-Bas. Le but a été marqué à la 116e minute par Andrés Iniesta lors des prolongations. Les Néerlandais perdent pour la 3e fois en finale, tandis qu'il s'agit du premier trophée mondial pour les Espagnols. Pour la première fois dans l'histoire de la coupe du monde, une équipe européenne s'impose en dehors de son continent d'origine (auparavant, seul l'équipe du Brésil, victorieuse en Suède en 1958 et au Japon en 2002, avait réussi cet exploit). L'Espagne remporte en outre le Prix du fair-play, Iker Casillas est désigné meilleur gardien, David Villa est co-meilleur buteur, Andrés Iniesta est élu meilleur joueur de la finale et six joueurs espagnols sont inclus dans l'équipe idéale de la FIFA : Xavi Hernández, Sergio Ramos, Carles Puyol en plus des trois joueurs déjà cités.

Cette victoire permet à l'Espagne de récupérer la première place du classement FIFA.

À la suite de son triomphe à la Coupe du monde, l'équipe d'Espagne reçoit deux des plus hautes distinctions sportives internationales : le Prix Prince des Asturies en septembre 2010[1] et le Prix Laureus en février 2011.

EffectifModifier

Le , la liste des joueurs espagnols retenus pour disputer l'épreuve est dévoilée[2]. Sélections arrêtées le 12 juillet 2010.


Numéro / Nom Équipe Sél. (but) Date de naissance J.         
Gardiens de but
1 Iker Casillas     Real Madrid CF 111 (0) (37 ans) 7 0 0 0 0
12 Víctor Valdés   FC Barcelone 1 (0) (37 ans) 0 0 0 0 0
23 Pepe Reina   FC Liverpool 20 (0) (36 ans) 0 0 0 0 0
Défenseurs
2 Raúl Albiol   Real Madrid CF 23 (0) (33 ans) 0 0 0 0 0
3 Gerard Piqué   FC Barcelone 23 (4) (32 ans) 7 0 1 0 0
4 Carlos Marchena   Valence CF 62 (2) (39 ans) 3 0 0 0 0
5 Carles Puyol   FC Barcelone 90 (3) (41 ans) 7 1 1 0 0
11 Joan Capdevila   Villarreal CF 52 (4) (41 ans) 7 0 1 0 0
15 Sergio Ramos   Real Madrid CF 67 (5) (33 ans) 7 0 1 0 0
17 Álvaro Arbeloa   Real Madrid CF 16 (0) (36 ans) 1 0 0 0 0
Milieux de terrain
6 Andrés Iniesta   FC Barcelone 49 (8) (35 ans) 6 2 1 0 0
8 Xavi   FC Barcelone 94 (8) (39 ans) 7 0 1 0 0
10 Cesc Fàbregas   Arsenal FC 54 (6) (32 ans) 4 0 0 0 0
13 Juan Mata   Valence CF 9 (3) (31 ans) 1 0 0 0 0
14 Xabi Alonso   Real Madrid CF 76 (9) (37 ans) 7 0 1 0 0
16 Sergio Busquets   FC Barcelone 20 (0) (30 ans) 7 0 0 0 0
20 Javi Martínez   Athletic Bilbao 3 (0) (30 ans) 1 0 0 0 0
21 David Silva   Valence CF 38 (7) (33 ans) 2 0 0 0 0
Attaquants
7 David Villa   Valence CF 65 (43) (37 ans) 7 5 0 0 0
9 Fernando Torres   Chelsea 80 (24) (35 ans) 7 0 0 0 0
18 Pedro   FC Barcelone 8 (1) (31 ans) 5 0 0 0 0
19 Fernando Llorente   Athletic Bilbao 8 (3) (34 ans) 1 0 0 0 0
22 Jesús Navas   Séville FC 9 (1) (34 ans) 3 0 0 0 0
Sélectionneur
Vicente del Bosque (68 ans)
Réserve
David De Gea   Atletico Madrid 0 (0) (28 ans)
Diego López   Villarreal CF 1 (0) (37 ans)
César Azpilicueta   CA Osasuna 0 (0) (29 ans)
Santiago Cazorla   Malaga 24 (2) (34 ans)
Daniel Güiza   Fenerbahçe SK 21 (6) (38 ans)
Marcos Senna   Villarreal CF 28 (1) (42 ans)
Álvaro Negredo   Séville FC 4 (2) (33 ans)
Blessé
A  

  = capitaine -- Gardien de butDéfenseurMilieu de terrainAttaquantSélectionneur

QualificationModifier

Groupe 5Modifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)            
1   Espagne 30 10 10 0 0 28 5 +23   Espagne 1-0 1-0 5-0 3-0 4-0
2   Bosnie-Herzégovine 19 10 6 1 3 25 13 +12   Bosnie-Herzégovine 2-5 1-1 2-1 7-0 4-1
3   Turquie 15 10 4 3 3 13 10 +3   Turquie 1-2 2-1 1-1 4-2 2-0
4   Belgique 10 10 3 1 6 13 20 -7   Belgique 1-2 2-4 2-0 3-2 2-0
5   Estonie 8 10 2 2 6 9 24 -15   Estonie 0-3 0-2 0-0 2-0 1-0
6   Arménie 4 10 1 1 8 6 22 -16   Arménie 1-2 0-2 0-2 2-1 2-2

ButeursModifier

Pos Joueur Pays Buts
1 David Villa   Espagne 5
2 Gerard Piqué   Espagne 3
2 Juan Manuel Mata   Espagne 3
4 David Silva   Espagne 2
4 Francesc Fàbregas   Espagne 2
4 Álvaro Negredo   Espagne 2
7 Joan Capdevila   Espagne 1
7 Marcos Senna   Espagne 1
7 Juanito   Espagne 1
7 Carles Puyol   Espagne 1
7 Andrés Iniesta   Espagne 1
7 Xabi Alonso   Espagne 1
7 Albert Riera   Espagne 1
7 Santiago Cazorla   Espagne 1
7 Fernando Torres   Espagne 1

PréparationModifier

Match amical Espagne   2 - 1   Argentine Stade Vicente Calderón
Madrid, Espagne

  Historique des rencontres
Xabi Alonso   15e,   85e (pén.) (1 - 0) Messi   61e (pén.) Spectateurs : 54 000
Arbitrage :   Alan Kelly
Rapport
Match amical Autriche   1 - 5   Espagne Ernst-Happel-Stadion
Vienne, Autriche

  Historique des rencontres
Jantscher   7e (1 - 3) Fabregas   10e
Villa   20e   45e
Güiza   56e
Hernandez   57e
Arbitrage :   Florian Meyer
Rapport
Match amical France   0 - 2   Espagne Stade de France
Saint-Denis, France

  Historique des rencontres
(0 - 2) Villa   21e
Ramos   45e
Arbitrage :   Craig Thomson
Rapport

La préparation pour le mondial commencera à proprement parler à l'annonce de la liste des joueurs sélectionnés.

Match amical Arabie saoudite   2 - 3   Espagne Tivoli Neu
Innsbruck, Autriche

  Historique des rencontres
Hawsawi   17e
Al-Sahlawi   75e
(1 - 1) Villa   31e
Alonso   59e
Llorente   90e

Rapport
Match amical Corée du Sud   0 - 1   Espagne Tivoli Neu
Innsbruck, Autriche

  Historique des rencontres
(0 - 0) Navas   86e
Rapport
Match amical Espagne   6 - 0   Pologne Stade Nueva Condomina
Murcie, Espagne

  Historique des rencontres
Villa   12e
Silva   14e
Alonso   51e
Fàbregas   58e
Torres   75e
Pedro   81e
(2 - 0) Spectateurs : 35 000

Rapport

Coupe du monde - Groupe HModifier

Classement final
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Espagne 6 3 2 0 1 4 2 +2
2   Chili 6 3 2 0 1 3 2 +1
3   Suisse 4 3 1 1 1 1 1 0
4   Honduras 1 3 0 1 2 0 3 -3
16 juin Honduras   0 - 1   Chili
16 juin Espagne   0 - 1   Suisse
21 juin Chili   1 - 0   Suisse
21 juin Espagne   2 - 0   Honduras
25 juin Suisse   0 - 0   Honduras
25 juin Chili   1 - 2   Espagne

Espagne - SuisseModifier

Espagne   0 – 1   Suisse Moses Mabhida Stadium, Durban
16:00 UTC+2
  Historique des rencontres
(0 – 0)   52e Gelson Fernandes Spectateurs : 62 453
Arbitrage :   Howard Webb
  Photos du match
Rapport
Espagne[3]
Suisse[3]
 
Espagne :
1 Iker Casillas  
3 Gerard Piqué
5 Carles Puyol
6 Andrés Iniesta   77e
7 David Villa
8 Xavi
11 Joan Capdevila
14 Xabi Alonso
15 Sergio Ramos
16 Sergio Busquets   61e
21 David Silva   62e
Remplaçants :
9 Fernando Torres   61e 
18 Pedro   77e 
22 Jesus Navas   62e 
Sélectionneur :
  Vicente del Bosque
 
 
Suisse :
1 Diego Benaglio   90+1e
2 Stephan Lichtsteiner
4 Philippe Senderos   36e
6 Benjamin Huggel
7 Tranquillo Barnetta   90+2e
8 Gokhan Inler  
10 Blaise Nkufo
13 Stephane Grichting   30e
16 Gelson Fernandes
17 Reto Ziegler   73e
19 Eren Derdiyok   79e
Remplaçants :
5 Steve von Bergen   36e 
15 Hakan Yakin   79e 
22 Mario Eggimann   90+2e 
Sélectionneur :
  Ottmar Hitzfeld

Assistants :
  Darren Cann
  Michael Mullarkey
Quatrième arbitre :
  Martin Hansson
Cinquième arbitre :
  Stefan Wittberg

Homme du Match :
  Gelson Fernandes

Espagne - HondurasModifier

Espagne   2 – 0   Honduras Ellis Park Stadium, Johannesbourg
20:30 UTC+2
  Historique des rencontres
David Villa   17e   51e (1 – 0) Spectateurs : 54 386
Arbitrage :   Yuichi Nishimura
  Photos du match
Rapport
Espagne
Honduras
 
Espagne :[4]
  1 Iker Casillas  
3 Gerard Piqué
5 Carles Puyol
7 David Villa
8 Xavi   66e
9 Fernando Torres   70e
11 Joan Capdevila
14 Xabi Alonso
15 Sergio Ramos   77e
16 Sergio Busquets
22 Jesús Navas
Remplaçants :
10 Cesc Fàbregas   66e 
13 Juan Manuel Mata   70e 
17 Álvaro Arbeloa   77e 
Sélectionneur :
  Vicente del Bosque
 
 
Honduras :[4]
  18 Noel Valladares
2 Osman Chávez
3 Maynor Figueroa
8 Johnny Palacios
11 David Suazo   84e
13 Roger Espinoza   46e
15 Walter Martinez
19 Danilo Turcios   63e   8e
20 Amado Guevara  
21 Emilio Izaguirre   38e
23 Sergio Mendoza
Remplaçants :
7 Ramón Núñez   63e 
10 Jerry Palacios   84e 
12 Georgie Welcome   46e 
Sélectionneur :
  Reynaldo Rueda

Assistants :
  Toru Sagara
  Hae Sang Jeong
Quatrième arbitre :
  Subkhiddin Mohd Salleh
Cinquième arbitre :
  Jeffrey Gek Pheng

Homme du Match :
  David Villa


Chili - EspagneModifier

Chili   1 – 2   Espagne Loftus Versfeld Stadium, Pretoria
20:30 UTC+2
  Historique des rencontres
Rodrigo Millar   47e (0 – 2)   24e David Villa
  37e Andrés Iniesta
Spectateurs : 41 958
Arbitrage :   Marco Rodriguez
  Photos du match
Rapport
Chili
Espagne
 
Chili :[5]
  1 Claudio Bravo
3 Waldo Ponce   19e
4 Mauricio Isla
7 Alexis Sánchez
8 Arturo Vidal
10 Jorge Valdivia   46e
11 Mark González   46e
13 Marco Estrada      21e, 38e
15 Jean Beausejour
17 Gary Medel   15e
18 Gonzalo Jara
Remplaçants :
20 Rodrigo Millar   46e 
22 Esteban Paredes   46e 
Sélectionneur :
  Marcelo Bielsa
 
 
Espagne :[5]
  1 Iker Casillas  
3 Gerard Piqué
5 Carles Puyol
6 Andrés Iniesta
7 David Villa
8 Xavi
9 Fernando Torres   54e
11 Joan Capdevila
14 Xabi Alonso   73e
15 Sergio Ramos
16 Sergio Busquets
Remplaçants :
10 Cesc Fàbregas   54e 
20 Javi Martínez   73e 
Sélectionneur :
  Vicente del Bosque

Assistants :
  Jose Luis Camargo
  Alberto Morin
Quatrième arbitre :
  Subkhiddin Mohd Salleh
Cinquième arbitre :
  Mu Yuxin

Homme du Match :
  Andrés Iniesta


Huitièmes de finaleModifier

Espagne - PortugalModifier

Homme du Match :   Xavi Hernández

Espagne   1–0   Portugal Green Point Stadium, Le Cap
20:30 (UTC+2)
  Historique des rencontres
  63e David Villa (0–0) Arbitrage :   Hector Baldassi
Rapport
Espagne
Portugal
 
Espagne :
  1 Iker Casillas  
3 Gerard Piqué
5 Carles Puyol
5 Andrés Iniesta
7 David Villa   88e
8 Xavi
9 Fernando Torres   58e
11 Joan Capdevila
14 Xabi Alonso   90+3e   74e
15 Sergio Ramos
16 Sergio Busquets
Remplaçants :
4 Carlos Marchena   90+3e 
18 Pedro   88e 
19 Fernando Llorente   58e 
Sélectionneur :
  Vicente del Bosque
 
 
Portugal :
  1 Eduardo
2 Bruno Alves
6 Ricardo Carvalho
7 Cristiano Ronaldo  
11 Simão   72e
15 Pepe   72e
16 Raul Meireles
18 Hugo Almeida   58e
19 Tiago   80e
21 Ricardo Costa   89e
23 Fábio Coentrão
Remplaçants :
8 Pedro Mendes   72e 
9 Liedson   72e 
10 Danny   58e 
Sélectionneur :
  Carlos Queiroz

Quarts de finaleModifier

Paraguay - EspagneModifier

L'Espagne atteint pour la première fois les demi-finales d'un Mondial en tant que tel en éliminant de solides paraguayens au terme d'un match rocambolesque : but du Paraguay refusé pour hors-jeu, pénalty des Sud-américains arrêté par Casillas, pénalty espagnol transformé mais refusé pour faute, retenté puis arrêté, et enfin, le but espagnol marqué à la suite d'un poteau sortant et qui tape sur les deux poteaux avant de rentrer.

Homme du Match :   Andrés Iniesta

Paraguay   0 - 1   Espagne Ellis Park Stadium, Johannesbourg
20:30 (UTC+2)
  Historique des rencontres
(0 - 0)   83e David Villa Spectateurs : 55 359
Arbitrage : Carlos Batres  
  Photos du match
Rapport
Paraguay
Espagne
 
Paraguay :[6]
  1 Justo Villar  
2 Darío Verón
14 Paulo da Silva
21 Antolín Alcaraz   59e
3 Claudio Morel   71e
15 Víctor Cáceres   84e   59e
11 Jonathan Santana   88e
8 Édgar Barreto   64e
16 Cristian Riveros
18 Nelson Valdez   72e
7 Óscar Cardozo
Remplaçants :
13 Enrique Vera   64e 
9 Roque Santa Cruz   72e 
19 Lucas Barrios   84e 
Entraîneur :
  Gerardo Martino
 
 
Espagne :[6]
  1 Iker Casillas  
15 Sergio Ramos
3 Gerard Piqué   57e
5 Carles Puyol   84e
11 Joan Capdevila
16 Sergio Busquets   63e
6 Andrés Iniesta
8 Xavi
14 Xabi Alonso   75e
7 David Villa
9 Fernando Torres   56e
Remplaçants :
10 Cesc Fàbregas   56e 
18 Pedro Rodríguez   75e 
4 Carlos Marchena   84e 
Entraîneur :
  Vicente del Bosque

Demi-finalesModifier

Allemagne - EspagneModifier

Même affiche que lors de la Finale du championnat d'Europe de football 2008. Et même résultat, qui qualifie l'Espagne pour sa première finale de Coupe du monde. C'est la première fois depuis 1978 que les deux finalistes n'ont jamais gagné de Coupe du monde.

Homme du Match :   Xavi Hernandez

Allemagne   0 – 1   Espagne Moses Mabhida Stadium, Durban
20:30 (UTC+2)
  Historique des rencontres
(0 – 0)   73e Carles Puyol Spectateurs : 60 960
Arbitrage :   Viktor Kassai
  Photos du match
Rapport
Allemagne
Espagne
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer
3 Arne Friedrich
6 Sami Khedira   81e
7 Bastian Schweinsteiger
8 Mesut Özil
10 Lukas Podolski
11 Miroslav Klose
15 Piotr Trochowski   62e
16 Philipp Lahm  
17 Per Mertesacker
20 Jérôme Boateng   52e
Remplaçants :
2 Marcell Jansen   52e 
18 Toni Kroos   62e 
23 Mario Gómez   81e 
Sélectionneur :
  Joachim Löw
 
 
Espagne :
  1 Iker Casillas  
3 Gerard Piqué
5 Carles Puyol
6 Andrés Iniesta
7 David Villa   81e
8 Xavi
11 Joan Capdevila
14 Xabi Alonso   90+3e
15 Sergio Ramos
16 Sergio Busquets
18 Pedro   86e
Remplaçants :
4 Carlos Marchena   90+3e 
9 Fernando Torres   81e 
21 David Silva   86e 
Sélectionneur :
  Vicente del Bosque

FinaleModifier

Homme du Match : Andrés Iniesta  

Pays-Bas   0 - 1 a.p.   Espagne Soccer City, Johannesbourg, Afrique du Sud
20:30 (UTC+2)
  Historique des rencontres
(0 – 0) Andrés Iniesta   116e Spectateurs : 84 490
Arbitrage :   Howard Webb
  Photos du match
Rapport
Pays-Bas
Espagne
 
PAYS-BAS:
  1 Maarten Stekelenburg
2 Gregory van der Wiel   111e
3 John Heitinga      56e, 109e
4 Joris Mathijsen   117e
5 Giovanni van Bronckhorst     54e   105e
6 Mark van Bommel   22e
8 Nigel de Jong   28e   99e
11 Arjen Robben   84e
7 Dirk Kuyt   71e
10 Wesley Sneijder
9 Robin van Persie   15e
Remplaçants :
17 Eljero Elia   71e 
23 Rafael van der Vaart   99e 
15 Edson Braafheid   105e 
Sélectionneur :
  Bert van Marwijk
 
 
ESPAGNE:
  1 Iker Casillas  
15 Sergio Ramos   23e
3 Gerard Piqué
5 Carles Puyol   17e
11 Joan Capdevila   67e
16 Sergio Busquets
14 Xabi Alonso   87e
8 Xavi   120+1e
6 Andrés Iniesta   118e
18 Pedro   60e
7 David Villa   106e
Remplaçants :
22 Jesús Navas   60e 
10 Cesc Fàbregas   87e 
9 Fernando Torres   106e 
Sélectionneur :
  Vicente del Bosque

Classements des buteursModifier

ButeursModifier

Rang Nom Buts
1 David Villa 5
2 Andrés Iniesta 2
3 Carles Puyol 1

PasseursModifier

RéférencesModifier