Ouvrir le menu principal

Équipe d'Allemagne de football au Championnat d'Europe 2016

Équipe Nationale d'Allemagne de football au championnat d'Europe 2016
Drapeau de l'Allemagne

Fédération DFB

Organisateur(s) Drapeau de la France France
Participation 12e
Meilleure performance Vainqueur en 1972, 1980 et 1996
Sélectionneur Drapeau : Allemagne Joachim Löw
Capitaine Bastian Schweinsteiger
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe d'Allemagne de football

Cet article relate le parcours de l'équipe d'Allemagne de football lors du Championnat d'Europe 2016 organisé en France du 10 juin au 10 juillet 2016. La Nationalmannschaft aborde la compétition en tant que championne du Monde en titre, comme lors de l'Euro 1976 et l'Euro 1992. Elle termine demi finaliste de la compétition, battue 2-0 par le pays hôte, la France.

Jérôme Boateng, Joshua Kimmich et Toni Kroos seront désignés dans le onze type du tournoi par l'UEFA[1].

Phase qualificativeModifier

Groupe D - Classement final

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)            
1   Allemagne 22 10 7 1 2 24 9 +15   Allemagne 3-1 1-1 2-1 2-1 4-0
2   Pologne 21 10 6 3 1 33 10 +23   Pologne 2-0 2-1 2-2 4-0 8-1
3   Irlande 18 10 5 3 2 19 7 +12   Irlande 1-0 1-1 1-1 1-0 7-0
4   Écosse 15 10 4 3 3 22 12 +10   Écosse 2-3 2-2 1-0 1-0 6-1
5   Géorgie 9 10 3 0 7 10 16 -6   Géorgie 0-2 0-4 1-2 1-0 4-0
6   Gibraltar 0 10 0 0 10 2 56 -54   Gibraltar 0-7 0-7 0-4 0-6 0-3

La sélection de Joachim Low termine première de son groupe de qualification, elle subit tout de même deux défaites, alors qu'elle était invaincue depuis le 17 octobre 2007 en phase qualificative d'un championnat d'Europe ou d'une coupe du Monde. Le premier revers a eu lieu le 11 octobre 2014 à Varsovie contre la Pologne (formation contre laquelle elle n'avait jamais perdu)[2], et le deuxième le 8 octobre 2015 contre l'Irlande[3].

Les buteurs allemands lors de la phase qualificative :

Thomas Müller 9 buts
Mario Götze 3 buts
André Schürrle 3 buts
Max Kruse 3 buts
İlkay Gündoğan 2 buts
Karim Bellarabi 1 but
Toni Kroos 1 but
Marco Reus 1 but

Les nouveaux joueurs sélectionnésModifier

Cette phase qualificative a permis l'arrivée de nouveaux joueurs dans la sélection. Jonas Hector, Karim Bellarabi , Sebastian Rudy , Antonio Rudiger, Emre Can et Kevin Volland.

Les préparatifsModifier

L'hôtel l'Ermitage à Evian est choisi comme quartier général de la sélection[4].

Quelques mois avant la compétition le milieu de terrain Sami Khedira affirme que si la sélection allemande ne propose pas un meilleur niveau de jeu que celui pratiqué pendant la phase qualificative, elle n'a aucune chance de remporter le tournoi[5].

Le 26 mars à Berlin la Nationalmannschaft effectue un match de préparation contre l'Angleterre, elle s'incline 3 buts à 2. Après avoir été menés 2-0, les Anglais ont renversé la situation en une demi-heure[6].

Le 29 mars une victoire 4-1 est obtenue contre l'Italie[7].

Début Mai le milieu de terrain du Borussia Dortmund İlkay Gündoğan se blesse au genou, et est de ce fait absent pour le tournoi[8].

Une sélection élargie de joueurs est prévue le 17 mai.

Un stage le 23 mai à Ascona est prévu, tout comme deux matchs de préparation contre la Slovaquie le 29 mai, et la Hongrie le 4 juin[9].

Matchs de préparation

Date Domicile Score Extèrieur Stade
29 - 05 - 2016   Allemagne 1 - 3   Slovaquie Augsbourg Arena à Augsbourg 17 h 45

Ce match contre la Slovaquie a dû être interrompu une demi-heure à la suite d'un violent orage sévissant sur Augsbourg, dominatrice et ouvrant rapidement la marque à la suite d'un pénalty obtenu par Mario Goetze et transformé par Mario Gomez, la Nationalmannschaft allait en fin de première période encaisser deux buts en trois minutes, puis sombrer dans le jeu en deuxième mi-temps et s'incliner finalement 1 - 3[10]. Le sélectionneur germanique satisfait en première mi-temps de la prestation offensive de son équipe, admet également des errances défensive fatale, le mauvais temps et la pelouse trempé ont également rendu les combinaisons et la possession du ballon très difficile et sont par ailleurs des facteurs qui ont pesé, l'Allemagne pratiquant plutôt un jeu au sol et technique[11].

Date Domicile Score Extèrieur Stade
04 - 06 - 2016   Allemagne 2 - 0   Hongrie Veltins Arena à Gelsenkirschen 18 h 00

Ce second match de préparation voit les Allemands sans être extraordinaires obtenir une victoire convaincante. Le défenseur hongrois Lang, mis sous pression par Goetze marquera contre son camp, Mueller à l'heure de jeu doublera la mise. Une composition plus proche d'un onze de titulaire débutant sur la pelouse explique aussi en partie ce meilleur résultat, avant le premier match du championnat d'Europe contre l'Ukraine à Lille[12].

L'effectifModifier

Joachim Löw, le sélectionneur allemand établit une pré-sélection de 27 joueurs le 17 mai 2016, puis une sélection définitive de 23 joueurs le 31 mai[13]. Il écarte Marco Reus (blessé aux adducteurs), Julian Brandt, Karim Bellarabi et Sebastian Rudy.

Une fois la liste finale annoncée, le groupe évolue en raison d'une blessure d'un joueur. Antonio Rüdiger, membre initial de la liste des 23 joueurs allemands, est atteint d'une rupture du ligament croisé antérieur droit à quelques jours de la compétition, ce qui l'amène à déclarer forfait[14]. Il est remplacé dans le groupe allemand par Jonathan Tah[15].


Numéro / Nom Équipe Sél. (but) Date de naissance J.         
Gardiens de but
1 Manuel Neuer   Bayern Munich 65 (0) (30 ans) 6 0 0 0 0
12 Bernd Leno   Bayer Leverkusen 1 (0) (24 ans) 0 0 0 0 0
22 Marc-André ter Stegen   FC Barcelone 6 (0) (24 ans) 0 0 0 0 0
Défenseurs
2 Shkodran Mustafi   Valence CF 10 (0) (24 ans) 2 1 0 0 0
3 Jonas Hector   1. FC Cologne 14 (1) (26 ans) 6 0 0 0 0
4 Benedikt Höwedes   Schalke 04 34 (2) ( 28 ans) 6 0 0 0 0
5 Mats Hummels   Borussia Dortmund 46 (4) (27 ans) 4 0 2 0 0
14 Emre Can   Liverpool FC 6 (0) (22 ans) 1 0 1 0 0
16 Jonathan Tah   Bayer Leverkusen 1 (0) (20 ans) 0 0 0 0 0
17 Jérôme Boateng   Bayern Munich 59 (0) (27 ans) 6 1 1 0 0
Milieux de terrain
6 Sami Khedira   Juventus Turin 60 (5) (29 ans) 5 0 1 0 0
7 Bastian Schweinsteiger     Manchester United 115 (23) (31 ans) 5 1 2 0 0
8 Mesut Özil   Arsenal FC 73 (19) (27 ans) 6 1 2 0 0
9 André Schürrle   VfL Wolfsbourg 52 (20) (25 ans) 3 0 0 0 0
10 Lukas Podolski   Galatasaray 128 (48) (31 ans) 1 0 0 0 0
11 Julian Draxler   VfL Wolfsbourg 19 (1) (22 ans) 5 1 1 0 0
13 Thomas Müller   Bayern Munich 71 (32) (26 ans) 6 0 0 0 0
15 Julian Weigl   Borussia Dortmund 1 (0) (20 ans) 0 0 0 0 0
18 Toni Kroos   Real Madrid 65 (11) (26 ans) 6 0 0 0 0
21 Joshua Kimmich   Bayern Munich 1 (0) (21 ans) 4 0 1 0 0
Attaquants
19 Mario Götze   Bayern Munich 52 (17) (24 ans) 4 0 0 0 0
20 Leroy Sané   Schalke 04 3 (0) (20 ans) 1 0 0 0 0
23 Mario Gómez   Besiktas 64 (27) (31 ans) 4 2 0 0 0
Sélectionneur
Joachim Löw

  = capitaine -- Gardien de butDéfenseurMilieu de terrainAttaquantSélectionneur

Le parcours dans le tournoi finalModifier

Tête de série avant le tirage l'Allemagne se retrouve dans le groupe C avec l'Ukraine, la Pologne qu'elle a déjà affrontée en phase éliminatoire, et l'Irlande du Nord.

Le défenseur central Mats Hummels victime d'une blessure musculaire au mollet ne peut disputer le premier match contre l'Ukraine[16].

Allemagne - UkraineModifier

Toni Kroos a réussi 93 % de ses passes. C'est lui, sur coup franc, qui offre une ouverture décisive à Shkodran Mustafi qui inscrit le premier but allemand de la tête. Toni Kroos trouve également la barre transversale à la 52e.

Si la seconde période fut clairement à l'avantage des Allemands (paradoxalement c'est en fin de rencontre qu'un pénalty aurait put être sifflé en faveur des Ukrainiens en fin de match 88e alors que le score était toujours de 1 - 0) en revanche, en première période la Nationalmannschaft est bousculée par la formation Ukrainienne.

Le gardien du Bayern Munich Manuel Neuer fait notamment deux interventions décisives. Le défenseur central Jérome Boateng sauve le ballon sur la ligne de but 37e. Habituel capitaine de l'équipe mais ménagé pour méforme, Bastian schweinsteiger, entré en cours de jeu, inscrit le second but des soe,s. Mesut Ozil 81e et Sami Khedira par deux fois 29e et 71e, ont eux deux opportunités de doubler la mise[17].


Match 7 Allemagne   2 - 0   Ukraine Stade Pierre-Mauroy, Villeneuve-d'Ascq

21 h CEST
  Historique des rencontres
(  Kroos) Mustafi   19e
(  Özil) Schweinsteiger   90+2e
(1 - 0) Spectateurs : 43 035[18]
Arbitrage :   Martin Atkinson
Rapport
Allemagne
Ukraine
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer  
2 Shkodran Mustafi
3 Jonas Hector
4 Benedikt Höwedes
6 Sami Khedira
8 Mesut Özil
11 Julian Draxler   78e
13 Thomas Müller
17 Jérôme Boateng
18 Toni Kroos
19 Mario Götze   90e
Remplaçants :
9 André Schürrle   78e 
7 Bastian Schweinsteiger0   90e 
Sélectionneur :
  Joachim Löw
 
 
Ukraine :
  12 Andrei Pyatov
3 Yevhen Khacheridi
6 Taras Stepanenko
7 Andriy Yarmolenko
8 Roman Zozulya   66e
9 Viktor Kovalenko   73e
10 Yevhen Konoplyanka   68e
13 Viatcheslav Chevtchuk  
16 Serhiy Sydorchuk
17 Artem Fedetskyi
20 Yaroslav Rakitskiy
Remplaçants :
11 Yevhen Seleznyov   66e 
21 Oleksandr Zinchenko   73e 
Sélectionneur :
  Mykhailo Fomenko

Assistants :
  Michael Mullarkey
  Stephen Child
Quatrième arbitre :
  Bobby Madden
Arbitres assistants additionnels :
  Michael Oliver
  Craig Pawson

Homme du Match :
  Toni Kroos

Allemagne - PologneModifier

Match 18 Allemagne   0 - 0   Pologne Stade de France, Saint-Denis

21 h CEST
  Historique des rencontres
(0 - 0) Spectateurs : 73 648[19]
Arbitrage :   Björn Kuipers
Rapport
Allemagne
Pologne
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer  
3 Jonas Hector
4 Benedikt Höwedes
5 Mats Hummels
6 Sami Khedira   3e
8 Mesut Özil   34e
11 Julian Draxler   71e
13 Thomas Müller
17 Jérôme Boateng   67e
18 Toni Kroos
19 Mario Götze   66e
Remplaçants :
9 André Schürrle   66e 
23 Mario Gómez   71e 
Sélectionneur :
  Joachim Löw
 
 
Pologne :
  22 Łukasz Fabiański
2 Michał Pazdan
3 Artur Jędrzejczyk
5 Krzysztof Mączyński   45e   76e
7 Arkadiusz Milik
9 Robert Lewandowski  
10 Grzegorz Krychowiak
11 Kamil Grosicki   55e   87e
15 Kamil Glik
16 Jakub Błaszczykowski   80e
20 Łukasz Piszczek
Remplaçants :
6 Tomasz Jodłowiec   76e 
21 Bartosz Kapustka   80e 
17 Sławomir Peszko   90+3e   87e 
Sélectionneur :
  Adam Nawałka

Assistants :
  Sander van Roekel
  Erwin Zeinstra
Quatrième arbitre :
  Daniele Orsato
Arbitres assistants additionnels :
  Pol van Boekel
  Richard Liesveld

Homme du Match :
  Jérôme Boateng

Irlande du Nord - AllemagneModifier

Match 30 Irlande du Nord   0 - 1   Allemagne Parc des Princes, Paris

18 h CEST
  Historique des rencontres
(0 - 1)   30e Gómez (Müller  ) Spectateurs : 44 125[20]
Arbitrage :   Clément Turpin
Rapport
Irlande du Nord
Allemagne
 
Irlande du Nord :
  1 Michael McGovern
4 Gareth McAuley
5 Jonathan Evans
8 Steven Davis  
11 Conor Washington   59e
13 Corry Evans   84e
14 Stuart Dallas
16 Oliver Norwood
18 Aaron Hughes
19 Jamie Ward   70e
20 Craig Cathcart
Remplaçants :
10 Kyle Lafferty   59e 
21 Josh Magennis   70e 
7 Niall McGinn   84e 
Sélectionneur :
  Michael O'Neill
 
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer  
3 Jonas Hector
5 Mats Hummels
6 Sami Khedira   69e
8 Mesut Özil
13 Thomas Müller
17 Jérôme Boateng   76e
18 Toni Kroos
19 Mario Götze   55e
21 Joshua Kimmich
23 Mario Gómez
Remplaçants :
9 André Schürrle   55e 
7 Bastian Schweinsteiger0   69e 
4 Benedikt Höwedes   76e 
Sélectionneur :
  Joachim Löw

Assistants :
  Frédéric Cano
  Nicolas Danos
Quatrième arbitre :
  Slavko Vinčić
Arbitres assistants additionnels :
  Benoît Bastien
  Fredy Fautrel

Homme du match :
  Mesut Özil

Classement final groupe CModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Allemagne 7 3 2 1 0 3 0 +3
2   Pologne 7 3 2 1 0 2 0 +2
3   Irlande du Nord 3 3 1 0 2 2 2 0
4   Ukraine 0 3 0 0 3 0 5 -5

     Équipes directement qualifiées ;      Équipe qualifiée en tant que meilleure 3e ; Pts : points ; J : matchs joués ; G : matchs gagnés ; N : matchs nuls ; P : matchs perdus ;
Bp : buts pour ; Bc : buts contre ; Diff : différence de buts.

Huitièmes de finaleModifier

Match 41 Allemagne   3 - 0   Slovaquie Stade Pierre-Mauroy, Villeneuve-d'Ascq

18 h CEST
  Historique des rencontres
Boateng   8e
(  Draxler) Gómez   43e
(  Hummels) Draxler   63e
(2 - 0) Spectateurs : 44 312[21]
Arbitrage :   Szymon Marciniak
Rapport
Allemagne
Slovaquie
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer  
21 Joshua Kimmich   46e
17 Jérôme Boateng   72e
5 Mats Hummels   67e
3 Jonas Hector
18 Toni Kroos
6 Sami Khedira   76e
13 Thomas Müller
8 Mesut Özil
11 Julian Draxler   72e
23 Mario Gómez
Remplaçants :
4 Benedikt Höwedes   72e 
10 Lukas Podolski   72e 
7 Bastian Schweinsteiger   76e 
Sélectionneur :
Joachim Löw
 
 
Slovaquie :
  23 Matus Kozačik
2 Peter Pekarík
3 Martin Škrtel     13e
4 Ján Ďurica
5 Norbert Gyömbér   84e
13 Patrik Hrošovský
14 Milan Škriniar
27 Marek Hamšík
19 Juraj Kucka   90+1e
7 Vladimír Weiss   46e
21 Michal Ďuriš   64e
Remplaçants :
6 Ján Greguš   46e 
9 Stanislav Šesták   64e 
16 Kornel Saláta   84e 
Sélectionneur :
Ján Kozák

Assistants :   Paveł Sokolnicki et   Tomasz Listkiewicz
Quatrième arbitre :   Bjorn Kuipers
Arbitres assistants additionnels :   Paweł Raczkowski et   Tomasz Musiał

Homme du Match :   Julian Draxler

Quarts de finaleModifier

Match 47 Allemagne   1 - 1 (ap)   Italie Matmut Atlantique, Bordeaux

21 h CEST
  Historique des rencontres
Özil   65e (0 - 0, 1 - 1, 1 - 1)   78e (pén.) Bonucci Spectateurs : 38 764[22]
Arbitrage :   Viktor Kassai
Rapport
Kroos  
Müller  
Özil  
Draxler  
Schweinsteiger  
Hummels  
Kimmich  
Boateng  
Hector  
Tirs au but
6 - 5
  Insigne
  Zaza
  Barzagli
  Pellè
  Bonucci
  Giaccherini
  Parolo
  De Sciglio
  Darmian
Allemagne
Italie
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer  
3 Jonas Hector
4 Benedikt Höwedes
5 Mats Hummels   90e
6 Sami Khedira   16e 
8 Mesut Özil
13 Thomas Müller
17 Jérôme Boateng
18 Toni Kroos
21 Joshua Kimmich
23 Mario Gómez   72e 
Remplaçants :
7 Bastian Schweinsteiger   112e   16e
11 Julian Draxler   72e
Sélectionneur :
Joachim Löw
 
 
Italie:
  1 Gianluigi Buffon  
2 Mattia De Sciglio   57e
3 Giorgio Chiellini   120+1e
8 Alessandro Florenzi   86e
9 Graziano Pellè   91e
14 Stefano Sturaro   56e
15 Andrea Barzagli
17 Éder   108e
18 Marco Parolo   59e
19 Leonardo Bonucci
23 Emanuele Giaccherini   103e
Remplaçants :
4 Matteo Darmian   
7 Simone Zaza   102+1e 
20 Lorenzo Insigne   108e 
Sélectionneur :
  Antonio Conte

Assistants :
  György Ring (hu)
  Tóth Vencel (hu)
Quatrième arbitre :
  Szymon Marciniak
Arbitres assistants additionnels :
  Tamás Bognár
  Ádám Farkas (hu)

Homme du match :
  Manuel Neuer

Demi-finalesModifier

Match 50 Allemagne   0 - 2   France Stade Vélodrome, Marseille

21 h CEST
  Historique des rencontres
(0 - 1)   45+2e (pén.)   72e Griezmann Spectateurs : 64 078[23]
Arbitrage :   Nicola Rizzoli
Rapport
Allemagne
France
 
Allemagne :
  1 Manuel Neuer
3 Jonas Hector
4 Benedikt Höwedes
7 Bastian Schweinsteiger     45+1e   79e
8 Mesut Özil   45+1e
11 Julian Draxler   50e
13 Thomas Müller
14 Emre Can   36e   67e
17 Jérôme Boateng   61e
18 Toni Kroos
21 Joshua Kimmich
Remplaçants :
2 Shkodran Mustafi   61e 
19 Mario Götze   67e 
20 Leroy Sané   79e 
Sélectionneur :
  Joachim Löw
 
 
France :
  1 Hugo Lloris  
3 Patrice Évra   43e
7 Antoine Griezmann   90+2e
8 Dimitri Payet   71e
9 Olivier Giroud   78e
14 Blaise Matuidi
15 Paul Pogba
18 Moussa Sissoko
19 Bacary Sagna
21 Laurent Koscielny
22 Samuel Umtiti
Remplaçants :
5 N'Golo Kanté   75e   71e 
6 Yohan Cabaye   90+2e 
10 André-Pierre Gignac   78e 
Sélectionneur :
  Didier Deschamps

Assistants :
  Elenito Di Liberatore
  Mauro Tonolini
Quatrième arbitre :
  Damir Skomina
Arbitres assistants additionnels :
  Daniele Orsato
  Antonio Damato

Homme du match :
  Antoine Griezmann

Après la défaite le milieu de terrain Mesut Özil écrira un message sur internet dans lequel il félicite les hommes de Didier Deschamps pour leur victoire. Il remercie la France pour son accueil malgré les difficultés liés à la sécurité, il conclut par ces mots : « Adieu et merci la France »[24].

La fédération allemande remerciera également la France pour son accueil, le quotidien l'équipe publiera une pleine page du message des Allemands, la photo des joueurs de la Nationalmannschaft avec des lettres en bleu, blanc, rouge signifiant « Merci la France pour votre hospitalité »[25].

Notes et référencesModifier

  1. http://www.football365.fr/euro-2016-lequipe-type-tournoi-tombee-2623297.html (consulté le 11/07/2016)
  2. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/L-allemagne-battue/506106 (consulté le 29/02/2016)
  3. https://www.lequipe.fr/Football/match/314749 (consulté le 29/02/2016)
  4. http://www.lemessager.fr/chablais/euro-2016-l-ermitage-entierement-privatise-pour-ia923b925n157435 (consulté le )
  5. http://rmcsport.bfmtv.com/football/euro-2016-l-allemagne-n-a-aucune-chance-selon-khedira-940724.html (consulté le 29/02/2016)
  6. https://www.lemonde.fr/football/article/2016/03/26/football-l-angleterre-renverse-l-allemagne_4890721_1616938.html (consulté le 27/03/2016)
  7. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Amical-l-allemagne-ecrase-l-italie/647762 (consulté le 29/03/2016)
  8. http://www.eurosport.fr/football/euro-2016/2016/euro-2016-ilkay-gundogan-forfait-a-cause-d-une-blessure-au-genou_sto5561988/story.shtml (consulté le 07/05/2016)
  9. http://www.7sur7.be/7s7/fr/18161/Euro-2016/article/detail/2693079/2016/05/02/Low-communiquera-sa-premiere-selection-le-17-mai.dhtml (consulté le 08/05/2016)
  10. http://www.eurosport.fr/football/matches-amicaux/2016/matches-amicaux-l-allemagne-coule-face-a-la-slovaquie-1-3_sto5627124/story.shtml (consulté le 31/05/2016)
  11. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Joachim-low-des-problemes-en-defense/685106 (consulté le 31/05/2016)
  12. http://www.boursorama.com/actualites/amical-allemagne-hongrie-2-0-c84d045f4303e10dc44af287437760f2 (consulté le 05/06/2016)
  13. Euro 2016 - Allemagne : La liste des 23 sans Marco Reus, www.tf1.fr, 31 mai 2016.
  14. D. F., « Antonio Rüdiger blessé lors du premier entraînement et forfait pour l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe, 7 et 8 juin 2016
  15. AFP, « Joachim Löw convoque le jeune Jonathan Tah en défense après le forfait d'Antonio Rüdiger », sur eurosport.fr,
  16. https://www.rtbf.be/sport/football/euro/detail_mats-hummels-ratera-le-premier-match-contre-l-ukraine?id=9315007 (consulté le 05/06/2016)
  17. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Euro-l-allemagne-commence-doucement-contre-l-ukraine/694025 (consulté le 14/06/2016)
  18. « Full Time Report - Match 7 » [PDF], sur UEFA.com,
  19. « Full Time Report - Match 18 » [PDF], sur UEFA.com,
  20. « Full Time Report - Match 30 » [PDF], sur UEFA.com,
  21. « Full Time Report - Match 41 » [PDF], sur UEFA.com,
  22. « Full Time Report - Match 47 » [PDF], sur UEFA.com,
  23. « Full Time Report - Match 50 » [PDF], sur UEFA.com,
  24. http://www.lessentiel.lu/fr/sports/dossier/euro2016/story/24069153( consulté le 10/07/2016)
  25. https://www.ouest-france.fr/sport/euro-2016/euro-2016-fair-play-lallemagne-remercie-la-france-4359516 (consulté le 10/07/2016)