Épiblaste

L'épiblaste est, chez les Mammifères, avec le trophectoderme et l’endoderme primitif, l'un des trois tissus morphologiquement distincts de l'embryon[1]. Quand l'embryon humain sécrète son liquide amniotique, la face dorsale de l'épiblaste, appelé aussi disque embryonnaire, devient le plancher sa cavité amniotique.

Localisation de l'épiblaste sur un embryon humain représenté en coupe transversale (jour 9 post-fécondation).

Il est composé d’une couche unique de cellules polyédriques.

Au 4ème jour après la fécondation, l'embryoblaste humain est constitué le trophectoderme au contact de la paroi utérine, dont la face la plus loin de l'utérus est tapissée par l'épiblaste, composé d'une seule couche de cellules et la face la plus loin de ce disque embryonnaire est elle-même tapissée par l'endoderme primitif. Entre J14 et J15 ce disque embryonnaire devient, didermique puis tridermique.

La couche externe, au pôle dorsal, et composé de cellules cylindriques est appelée l'épiblaste (ou ectoblaste primitif), et la couche interne au pôle ventral de cellules cuboïdes l'hypoblaste (endoderme extra-embryonnaire ou entoblaste primitif ou endoderme primitif).

À partir des cellules de l'épiblaste, se forment l'endoderme, le mésoderme, le neuroderme, les crêtes neurales et l'ectoderme [pas clair] dont dérive une grande partie de l'organisme. Seules les cellules progénitrices sexuelles proviennent de l'endoderme extra-embryonnaire qui tapisse la vésicule vitelline.

Des cellules de l'épiblaste convergent vers l'axe longitudinal dorsal du disque embryonnaire et y forment un bourrelet appelé « ligne primitive ». À partir de celle-ci, les cellules épiblastiques s'enfoncent et se dispersent sous l'épiblaste, transformant le bourrelet en sillon. Selon leur localisation, les cellules épiblastiques connaissent des destins différents :

  • Certaines vont s'insérer entre les cellules de l'épiblaste et de l'hypoblaste en formant l'endoderme embryonnaire définitif.
  • D'autres se différencient en mésoderme embryonnaire définitif et se glissent l'épiblaste et l'endoderme.
  • D'autres cellules de l'épiblaste se différencient en neuroderme ou en crête neurale. Celles qui restent ne se différencient pas et deviennent l'ectoderme embryonnaire définitif, ou épiderme.

Notes et référencesModifier

  1. Sylvain Bessonnard, Didier Gonze et Geneviève Dupont. Spécification de l’épiblaste et de l’endoderme primitif lors du développement embryonnaire préimplantatoire chez la souris. Médecine & Science 2016; 32: 192-7. Lire en ligne