Ouvrir le menu principal

Épée féminine individuelle aux Jeux olympiques d'été de 2012

Escrime aux Jeux olympiques d'été de 2012
Généralités
Sport Escrime
Organisateur(s) CIO
Lieu(x) Drapeau : Royaume-Uni Londres, Royaume-Uni
Date 30 juillet 2012
Participants 36 (de 20 pays)
Site(s) ExCeL London

Palmarès
Vainqueur Drapeau d'Ukraine Yana Shemyakina (UKR)
Deuxième Drapeau d'Allemagne Britta Heidemann (GER)
Troisième Drapeau de Chine Sun Yujie (CHN)

Navigation

L'épreuve d'épée individuelle féminine des Jeux olympiques d'été 2012 de Londres se déroule à l'ExCeL London, le 30 juillet 2012[1].

Format de la compétitionModifier

Épée hommes femmes
Épée par équipes   femmes
Fleuret hommes femmes
Fleuret par équipes hommes femmes
Sabre hommes femmes
Sabre par équipes hommes  

ProgrammeModifier

Tous les temps correspondent à l'UTC+1

Date Horaire Manche
Lundi 11h30 Qualifications et phase finale

Controverse de la demi-finale Shin-HeidemannModifier

RésuméModifier

Le match entre l'Allemande Britta Heidemann et la Coréenne Shin A-lam, en demi-finales de l'évènement, a vu naître le premier scandale lié à l'arbitrage de ces Jeux olympiques.

La rencontre, serrée, se solde par une égalité, 5-5 au terme des 3 périodes règlementaires. L'enjeu a semblé peser sur l'agressivité des deux tireuses qui adoptent un comportement passif. La première manche est écourtée pour non-combattivité[note 1] et, ainsi que le prévoit le règlement technique de la FIE en cas de non-combattivité, la deuxième période n'a pas lieu. Les deux protagonistes se remettent en garde pour une ultime période de 3 minutes. Le score est alors de 2-1 pour l'Allemande. La rencontre se débride légèrement, et les deux adversaires marquent seules, sans coup double, l'une après l'autre. Heidemann perd son avantage d'une touche à trois reprises, mais reprend une touche d'avance à chaque égalité jusqu'à mener 5-4. Shin parvient à égaliser une dernière fois. Au terme du temps règlementaire, le score est de 5 partout.

Une prolongation d'une minute vient s'ajouter au temps règlementaire afin de départager les deux tireuses. Le tirage au sort donne la priorité à la Coréenne : si les deux tireuses sont à égalité au terme de cette prolongation, c'est elle qui se qualifiera pour la finale.

Heidemann est alors contrainte d'adopter une attitude plus offensive afin de faire la différence, mais Shin parvient à contrer son adversaire. Dans les dernières secondes, Heidemann tente sa chance à de nombreuses reprises, sans parvenir à toucher seule. Les deux adversaires enchaînent une série de 6 coups doubles, respectivement à 24, 15, 9, 5, 4 et 1 secondes du terme de la prolongation.

Les deux tireuses sont remises en garde. La dernière "seconde" du temps additionnel va compter 3 actions :

  • Flèche[note 2] de Heidemann qui touche, contre-attaque[note 3] de Shin qui touche : coup double. Le chronomètre indique 1 seconde restante au terme de l'action
  • Nouvelle flèche de Heidemann qui touche, contre-attaque de Shin qui touche : coup double. Le chronomètre indique la fin du temps. L'arbitre Autrichienne, Mme Csar, fait rajouter une seconde au chronomètre, tandis que le public, croyant l'assaut terminé, applaudit la victoire de la Coréenne.
  • Fente et départ en flèche de Heidemann qui touche seule. Le chronomètre indique 1 seconde restante, la touche est validée, Britta Heidemann est déclarée vainqueur.
Score par période[2]
Nom P1 P2 P3 MS
  Shin A-lam (KOR) 1 0 4 0
  Britta Heidemann (GER) 2 0 3 1
Évolution du score[2]
Shin A-lam
  Corée du Sud
Britta Heidemann
  Allemagne
0 1
0 2
1 2
2 2
2 3
3 3
3 4
4 4
4 5
5 5
5 6

Contestation et réclamationModifier

L'entraîneur Sud-Coréen et Shin contestent immédiatement cette décision, estimant que les trois actions ne pouvaient tenir en une seule seconde. (Le total du temps utilisé pour ces trois phrases d'armes dépasse largement, de fait, la seconde). Shin, en larmes, refuse de quitter la piste. Dans une grande confusion, entraîneurs et officiels vont alors débattre au bord de la piste une vingtaine de minutes[3]. Les tireuses, de leur côté, sont restées sur la piste. La longue discussion aboutit au maintien de la touche de Heidemann. Tandis que l'Allemande quitte la piste, le clan coréen maintient sa protestation. Shin refuse de quitter la piste, son entraîneur saisit le directoire technique[note 4] puis pose une réclamation officielle[4].

La délibération du directoire technique durera environ une heure durant laquelle, inconsolable, Shin restera prostrée sur la piste sous les acclamations du public[5]. À l'issue de cette attente interminable, le directoire technique confirme la décision de Mme Csar et met fin aux espoirs de la Coréenne de disputer la finale. Malgré son refus de quitter la piste, elle est conduite hors de la salle par les officiels, sous l'ovation du public, qui perçoit cette décision comme injuste et qui la prie de rester[3].

Dix minutes après sa sortie, la Coréenne revient disputer contre la Chinoise Sun Yujie le match pour la médaille de bronze. Visiblement émue et malgré le soutien du public acquis à sa cause, Shin A-lam ne parvient pas à remporter cette rencontre et s'incline 15-11[6]. Britta Heidemann échoue elle aussi, en finale, contre l'ukrainienne Yana Shemyakina, à l'issue d'une rencontre dont la décision se sera faite, une nouvelle fois, à la mort subite (9-8).

Résultats détaillésModifier

Tableau finalModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
   
1   Sun Yujie (CHN) 15
8   Rossella Fiamingo (ITA) 14  
  Sun Yujie (CHN) 13
      Yana Shemyakina (UKR) 14  
12   Yana Shemyakina (UKR) 15
4   Simona Gherman (ROU) 14
  Yana Shemyakina (UKR) 9
      Britta Heidemann (GER) 8
3   Anca Măroiu 14  
11   Shin A-lam (KOR) 15  
  Shin A-lam (KOR) 5 Match pour la troisième place
      Britta Heidemann (GER) 6
26   Sarra Besbes (TUN) 12
  Sun Yujie (CHN) 15
15   Britta Heidemann (GER) 15
  Shin A-lam (KOR) 11


Premiers toursModifier

Première sectionModifier

Seizièmes de finale Huitièmes de finale Quarts de finale
   
1   Sun Yujie (CHN) 15
32   Imke Duplitzer (GER) 10  
  Sun Yujie (CHN) 15
      Tiffany Géroudet (SUI) 10  
17   Tiffany Géroudet (SUI) 15
16   Magdalena Piekarska (POL) 14
  Sun Yujie (CHN) 15
      Rossella Fiamingo (ITA) 14
9   Mara Navarria (ITA) 12  
24   Maya Lawrence (USA) 15  
  Maya Lawrence (USA) 7
      Rossella Fiamingo (ITA) 15
25   Nozomi Nakano (JPN) 11
8   Rossella Fiamingo (ITA) 15


Deuxième sectionModifier

Seizièmes de finale Huitièmes de finale Quarts de finale
   
5   Ana Maria Brânză (ROU) 15
28   Hsu Jo-Ting (TPE) 8  
  Ana Maria Brânză (ROU) 13
      Yana Shemyakina (UKR) 14  
21   Lyubov Shutova (RUS) 12
12   Yana Shemyakina (UKR) 15
  Yana Shemyakina (UKR) 15
      Simona Gherman (ROU) 14
13   Laura Flessel-Colovic (FRA) 15  
20   Courtney Hurley (USA) 12  
  Laura Flessel-Colovic (FRA) 13
      Simona Gherman (ROU) 15
29   Corinna Lawrence (GBR) 9
4   Simona Gherman (ROU) 15


Troisième sectionModifier

Seizièmes de finale Huitièmes de finale Quarts de finale
   
3   Anca Măroiu 15
30   Olena Kryvytska (UKR) 10  
  Anca Măroiu 15
      Anna Sivkova (RUS) 11  
19   Anna Sivkova (RUS) 15
14   Jung Hyo-jung (KOR) 12
  Anca Măroiu 14
      Shin A-lam (KOR) 15
11   Shin A-lam (KOR) 15  
22   Sherraine Schalm (CAN) 12  
  Shin A-lam (KOR) 14
      Monika Sozanska (GER) 9
27   Violetta Kolobova (RUS) 14
6   Monika Sozanska (GER) 15


Quatrième sectionModifier

Seizièmes de finale Huitièmes de finale Quarts de finale
   
7   Luo Xiaojuan (CHN) 9
26   Sarra Besbes (TUN) 15  
  Sarra Besbes (TUN) 12
      Choi In-jeong (KOR) 11  
23   Emese Szász (HUN) 12
10   Choi In-jeong (KOR) 15
  Sarra Besbes (TUN) 12
      Britta Heidemann (GER) 15
15   Britta Heidemann (GER) 14  
18   Bianca Del Carretto (ITA) 13  
  Britta Heidemann (GER) 14
      Li Na (CHN) 13
31   Kseniya Pantelyeyeva (UKR) 10
2   Li Na (CHN) 15


NotesModifier

  1. En escrime, la non-combattivité est atteinte lorsque les deux tireurs ne marquent pas pendant environ une minute, ou lorsqu'ils se tiennent à une distance excessive l'un de l'autre pendant une quinzaine de secondes.
  2. La flèche, en escrime, désigne une attaque portée bras tendu, en courant vers l'adversaire
  3. La contre-attaque consiste, pour l'escrimeur, à tendre le bras armé en direction de l'adversaire pour le toucher alors que celui-ci exécute une action offensive (fente, flèche)
  4. Le directoire technique, dans une compétition d'escrime, est l'instance chargée de la résolution des conflits concernant le règlement technique. Sa décision fait loi, elle ne peut être révoquée.

RéférencesModifier

  1. Escrime - Évènements sur fr.london2012.com
  2. a et b « Shin A-Lam - Britta Heidemann », sur www.fr.london2012.com, (consulté le 31 juillet 2012)
  3. a et b « Imbroglio à l'épée », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 31 juillet 2012)
  4. « Un pur scandale! », sur www.escrime-ffe.fr, Fédération française d'escrime, (consulté le 31 juillet 2012)
  5. « Shin A Lam, héroïne malheureuse », sur www.francetv.fr, France Télévision, (consulté le 31 juillet 2012)
  6. « SL'escrimeuse sud-coréenne Shin A-Lam finalement 4e », sur www.lexpress.fr, L'Express, (consulté le 31 juillet 2012)

SourcesModifier