Énergie en Grèce

Énergie en Grèce
Image illustrative de l’article Énergie en Grèce
Centrale thermique au lignite d'Agios Dimitrios
Bilan énergétique (2018)
Offre d'énergie primaire (TPES) 22,6 M tep
(947,9 PJ)
par agent énergétique pétrole : 45,9 %
charbon : 20,5 %
gaz naturel : 18,2 %
électricité : 9,8 %
bois : 5,7 %
Énergies renouvelables 13 %
Consommation totale (TFC) 15,8 M tep
(660,3 PJ)
par habitant 1,5 tep/hab.
(61,1 GJ/hab.)
par secteur ménages : 27,6 %
industrie : 19,6 %
transports : 36,9 %
services : 12,4 %
agriculture : 1,8 %
pêche : 0,1 %
Électricité (2018)
Production 52,58 TWh
par filière thermique : 69,1 %
éoliennes : 12 %
hydro : 11,1 %
autres : 7,2 %
biomasse/déchets : 0,6 %
Combustibles (2018 - Mtep)
Production pétrole : 0,19
gaz naturel : 0,01
charbon : 4,37
bois : 1,16
Commerce extérieur (2018 - Mtep)
Importations électricité : 0,75
pétrole : 33,66
gaz naturel : 4,14
charbon : 0,21
Exportations électricité : 0,19
pétrole : 20,35
Sources
Agence internationale de l’énergie[1]
dans le bilan énergétique, l'agent « bois » comprend l'ensemble biomasse-déchets

Le secteur de l'énergie en Grèce est largement dominé par les combustibles fossiles qui couvrent 84,6 % de la consommation intérieure d'énergie primaire en 2018 (pétrole 45,9 %, lignite 20,5 %, gaz naturel 18,2 %), le reste provenant des importations d'électricité (2,5 %) et des énergies renouvelables : 13 %, dont 5,7 % de biomasse (surtout biogaz) et déchets, 5,1 % d'éolien et solaire, 2,2 % d'hydroélectricité.

L'électricité couvre 28 % de la consommation finale d'énergie ; la production d'électricité repose à 69,2 % sur les combustibles fossiles en 2018 : lignite 34,1 %, pétrole 9,1 %, gaz naturel 26 % ; les énergies renouvelables fournissent les 30,8 % restants : hydraulique 11,1 %, éolien 12 %, solaire photovoltaïque 7,2 %, biomasse 0,6 %.

Les émissions de CO2 liées à l'énergie atteignaient 5,88 tCO2/habitant en 2017, supérieures de 35 % à la moyenne mondiale et de 29 % à celle de la France.

Production nationaleModifier

La production nationale d'énergie primaire de la Grèce s'élevait à 7,39 Mtep en 2017, dont 4,37 Mtep (59,2 %) de lignite, 2,5 % de pétrole, 15,7 % de biomasse et déchets, 15,6 % d'éolien et solaire et 6,7 % d'hydroélectricité. Elle couvrait seulement 32,7 % des besoins du pays[1].

Consommation intérieure d'énergie primaireModifier

En 2018, la consommation intérieure d'énergie primaire de la Grèce s'élevait à 22,64 Mtep, dont 84,6 % de combustibles fossiles : 45,9 % de pétrole, 20,5 % de lignite, 18,2 % de gaz naturel ; les énergies renouvelables fournissent 13,0 % : 5,7 % de biomasse et déchets, 5,1 % d'éolien et solaire, 2,2 % d'hydroélectricité ; enfin, les importations d'électricité apportent 2,5 %[1].

La consommation intérieure d'énergie primaire par habitant était en 2017 de 2,16 tep, supérieure de 16 % à la moyenne mondiale (1,86 tep), mais inférieure de 41 % à celle de la France (3,68 tep)[2].

Consommation d'énergie finaleModifier

En 2017, la consommation finale d'énergie de la Grèce s'élevait à 16,59 Mtep, dont 53 % de produits pétroliers, 1,2 % de charbon, 9,3 % de gaz naturel, 28,0 % d'électricité, 6,6 % de biomasse et 1,7 % de solaire thermique. Les principaux secteurs consommateurs étaient les transports : 35,1 %, le secteur résidentiel : 26,2 %, l'industrie : 18,7 % et le tertiaire : 11,8 %[1].

Secteur électriqueModifier

ProductionModifier

En 2018, la production d'électricité en Grèce s'élevait à 52,57 TWh, dont 69,2 % produits à partir de combustibles fossiles : lignite 34,1 %, pétrole 9,1 %, gaz naturel 26 % ; les énergies renouvelables fournissaient les 30,8 % restants : hydraulique 11,1 %, éolien 12 %, solaire photovoltaïque 7,2 %, biomasse 0,6 %[3].

Centrales thermiquesModifier

La Grèce produit plus du tiers de son électricité dans cinq centrales thermiques brûlant du lignite :

HydroélectricitéModifier

La Grèce se classe au 14e rang européen par sa puissance installée hydroélectrique : 3 400 MW, dont 703 MW de pompage-turbinage ; sa production hydroélectrique s'est élevée à 4,06 TWh en 2019[4].

Énergie éolienneModifier

 
Ferme éolienne dans les monts Panachaïkón, en Achaïe (nord du Péloponnèse).
 
Parts des énergies éolienne et solaire dans la production d'électricité (Repère semi-logarithmique).

La part de l'éolien dans la production d'électricité de la Grèce s'élève à 12 % en 2019, selon WindEurope. La Grèce a installé 727 MW d'éoliennes en 2019, portant la puissance installée de son parc éolien à 3 576 MW, au 13e rang européen[5].

La production d'électricité éolienne de la Grèce se classait au 15e rang européen en 2017 avec 5 676 GWh ; sa puissance installée s'élevait à 2 541 MW au 31/12/2017 ; pour la puissance éolienne par habitant, la Grèce était au 12e rang européen avec 236 W/habitant [6].

Énergie solaireModifier

ConsommationModifier

La consommation d'électricité par habitant était en 2017 de 5 616 KWh, supérieure de 78 % à la moyenne mondiale (3 152 KWh), mais inférieure de 22 % à celle de la France (7 209 KWh)[2].

Politique énergétiqueModifier

Impact environnementalModifier

Les émissions de CO2 liées à l'énergie atteignaient 63,2 MtCO2 en 2017, soit 5,88 tCO2/habitant, supérieures de 35 % à la moyenne mondiale (4,37 t/hab) et de 29 % à celle de la France (4,56 t/hab)[2].

Les émissions dues au lignite atteignaient 20,0 MtCO2 en 2017, soit 32 % du total ; elles ont reculé de 40,4 % depuis 1990 ; celles dues au pétrole s'élevaient à 34,3 MtCO2, soit 54 % (en baisse de 5,4 % depuis 1990) ; celles dues au gaz naturel atteignaient 8,9 MtCO2, soit 14 %, en forte hausse (+140 % entre 2000 et 2017)[7].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en)Data and statistics - Greece : Balances 2018, Agence internationale de l’énergie, 24 septembre 2019.
  2. a b et c (en) Agence internationale de l'énergie (AIE - en anglais : International Energy Agency - IEA), Key World Energy Statistics 2019 (pages 60 à 69), [PDF].
  3. (en)Data and statistics - Greece : Electricity 2018, Agence internationale de l’énergie, 24 septembre 2019.
  4. (en) 2020 Hydropower Status Report (pages 29 et 45), International Hydropower Association (IHA), 2020.
  5. (en) Wind energy in Europe in 2019 (pages 10-16), WindEurope, février 2020.
  6. [PDF] Baromètre éolien 2018, EurObserv'ER, février 2018.
  7. (en) CO2 Emissions from Fuel Combustion 2019 Highlights (pages 81,84,87), Agence internationale de l'énergie, 15 novembre 2019 [PDF].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier