Ouvrir le menu principal

Émile Molinier

historien de l'art français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molinier.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Émile Molinié.
Émile Molinier
Molinier, Emile.jpg
Émile Molinier en 1900.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Œuvres principales
Collection du baron Albert Oppenheim, tableaux et objets d'art (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Louis Marie Émile Molinier est un conservateur et historien de l'art français, né le à Nantes et mort le à Paris.

ParcoursModifier

Sur les traces de son frère Auguste, Émile Molinier intègre l'École des chartes. Il y rédige une thèse d'histoire médiévale intitulée Étude sur la vie d'Ernoul, sire d'Audrehem, maréchal de France qui lui permet d'obtenir le diplôme d'archiviste paléographe en 1879[1]. Il travaille d'abord au cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale avant de rejoindre le musée du Louvre, où il exerce la fonction de conservateur des objets d'art, nouvellement créée. Il publie des ouvrages sur les vitraux, les céramiques, les émaux et le mobilier et y organise de grandes expositions. Spécialiste de l'art décoratif français, il a rédigé le premier catalogue de la Wallace Collection, au moment de son ouverture[2].

De 1892 à 1894, il est rédacteur en chef de la revue L'Art.

Œuvres (non exhaustif)Modifier

  • Chronique normande du XIVe siècle, 1882, (éd, avec Auguste Molinier) Disponible sur Gallica
  • Catalogue de la collection Timbal, 1882 (en collab.)
  • Étude sur la vie d'Arnoul d'Audrehem, maréchal de France, 1302-1370, 1883
  • Les Majoliques italiennes en Italie, 1883
  • Les Della Robbia, leur vie et leur œuvre, d'après des documents inédits, suivi d'un catalogue de l'œuvre des Della Robbia en Italie et dans les principaux musées de l'Europe, 1884 (en collab.)
  • Dictionnaire des émailleurs, depuis le moyen âge jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, 1885
  • Le Château de Fontainebleau au XVIIe siècle, d'après des documents inédits, 1886 (en collaboration avec Eugène Müntz)
  • La Céramique italienne au XVe siècle, 1888
  • Le Trésor de la basilique de Saint-Marc à Venise, 1888
  • Venise, ses arts décoratifs, ses musées et ses collections, 1889 Disponible sur Gallica
  • L'Émaillerie, Hachette, coll. « La Bibliothèque des merveilles », 1891
  • Benvenuto Cellini, 1894
  • Catalogue des ivoires, 1896 (Visible en DjVu)
  • Histoire générale des arts appliqués à l'industrie du Ve à la fin du XVIIIe siècle, 1897 (codir. Et collab.)
  • Le mobilier français du XVIIe et du XVIIIe siècle, 1902
  • L'Art. Revue bi-mensuelle illustrée (Direction et rédaction en Chef), 1890-1891

Notes et référencesModifier

  1. École des Chartes, promotion 1879
  2. E. Molinier, La Collection Wallace : meubles et objets d'art français des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris : E. Lévy, 1902, 2 vol.

Liens externesModifier