Émile Letournel

Émile Letournel, né le à Saint-Pierre-et-Miquelon et mort le (à 66 ans), est un chirurgien orthopédiste français.

BiographieModifier

Élève brillant, il obtient une bourse pour finir ses études en métropole. Il traverse l'Atlantique à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour se rendre au lycée français d'Édimbourg. Il débute la médecine à la fin des années 1940 et décide rapidement de devenir chirurgien. Robert Judet l'accueille dans son service en 1954. Il lui confie la mission de trouver une solution à la fracture du cotyle qui, avec l'augmentation de la circulation automobile, devient un véritable problème. Émile Letournel va défricher un champ presque vierge. Il va décrire l'anatomo-pathologie de ces fractures, mettre au point les voies d'abord pour ces fractures difficiles et publier ses résultats dans de nombreuses revues. Il a écrit plusieurs livres sur le sujet dont deux en anglais qui auront un retentissement important.

Il s'est aussi intéressé à de vastes champs de l'orthopédie. Il développa des prothèses de hanche et de genou en partenariat avec Jean Lagrange. Le premier, il implanta en France une prothèse de genou en 1968. Il a mis au point une technique d'arthrodèse scapulo-thoracique pour les patients atteints de myopathie fascio-scapulo-humérale. Il s'est ainsi fait une réputation mondiale pour la prise en charge de cas difficiles.

Il devint connu du grand public en opérant notamment des pilotes de Formule 1 : Jacques Laffite, Didier Pironi et de grands chefs cuisiniers tels que Michel Chabrand.

Le lycée de Saint-Pierre-et-Miquelon porte son nom[1].

Notes et référencesModifier