Ouvrir le menu principal

Émile Gabory

historien, poète, archiviste et viticulteur français
Émile Gabory
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ValletVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Émile Jules Marie Emmanuel Gabory, né le , à Vallet (Loire-Atlantique), mort le dans la même ville[1], est un historien, poète, archiviste et viticulteur français.

Sommaire

BiographieModifier

Né dans une famille de vignerons, il fait ses études primaires et secondaires au collège Saint-Stanislas à Nantes, il étudie une année la philosophie à Carnac sous la direction de l'abbé Dejoie et obtient sa licence de droit. Il fait ensuite son service militaire pendant deux ans au 93e régiment d'infanterie de ligne à La Roche-sur-Yon. Sur les conseils du comte de Berthou, il entre à l'École nationale des chartes le 7 novembre 1896. En 1899, étudiant, il est grièvement blessé[2] dans un accident ferroviaire qui fait de nombreux morts près de la gare de Juvisy. L'indemnité que lui verse la compagnie ferroviaire lui permettra de visiter la Grèce, l'Égypte et la Palestine. Il ressort de l'École des chartes avec le titre d'archiviste-paléographe le 30 janvier 1902, après avoir soutenu sa thèse en 1901: La Marine et le Commerce de Nantes au XVIIe et au commencement du XVIIIe siècle. (1661-1715).

Le 20 avril 1905, il est nommé au poste d'archiviste du département de la Vendée, puis de la Loire-Inférieure en 1911 et commence ses études historiques. Il se rattache à la méthodologie historique. Ses blessures lui valent d'être réformé en 1914, il s'occupe alors du service des réfugiés de Loire-Inférieure.

Il prend sa retraite le 17 février 1937 et devient 1er adjoint au maire de Vallet. Il est élu au conseil général en 1938, puis est réélu en 1945.

Il meurt à Vallet, le 15 mars 1954.

OuvragesModifier

  • Napoléon et la Vendée, 1912.
  • Les Guerres de Vendée, 1912.
  • Les Bourbons et la Vendée, 1923.
  • La Révolution et la Vendée, 1926.
  • L'Angleterre et la Vendée, 1931.
  • Le Meurtre de Gilles de Bretagne, 1929.
  • La Vie et la mort de Gilles de Raiz (dit, à tort, "Barbebleue"), Paris, Librairie académique Perrin et Cie, coll. « Nouvelle collection historique. Énigmes et drames judiciaires d'autrefois », 1926, 244 p.
  • La Duchesse en sabots : Anne de Bretagne
  • Un département breton pendant la guerre (1914-1918). Les Enfants du Pays nantais et le XIe corps d'armée. Préface du Maréchal Foch. Paris, 1925, Perrin éd.

Œuvres poétiquesModifier

  • Les Visions et les voix, 1902.
  • L'édelweiss, 1904, Paris, Vanier éd.

HommagesModifier

Le nom d'un boulevard lui été attribué en sa mémoire dans le quartier Saint-Jacques à Nantes.

Notes et référencesModifier

  1. Archives de la Loire-Atlantique, commune de Vallet, acte de naissance no 110, année 1872 (consulté le 12 octobre 2014), voir copie sur base Léonore
  2. Fracture de la jambe et luxation de la hanche (voir Le Figaro du 7 août 1899, p. 2).

AnnexesModifier