Émile Delperée

peintre belge

Émile Delpérée, Émile Delperée,Émile Daxhelet le à Huy et mort le à Esneux, est un peintre belge.

Emile Delpérée
Émile Delpérée
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
EsneuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Émile DaxheletVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Biographie

modifier

Fils de Pierre-Emmanuel Daxhelet, Émile est orphelin en 1857 et recueilli par François Delpérée et son épouse. Il adoptera la signature « Delpérée » en reconnaissance envers sa famille adoptive.[réf. souhaitée]

Formé à l'académie des beaux-arts de Liège (années 1870), Emile est l'élève de Charles Soubre[1](dont il épouse la fille Eugénie). Il y prend la suite de son professeur et est nommé officiellement professeur du cours de peinture en 1889[2].

Le 9 novembre 1896, il décède d'un cancer à l'estomac[3].

Œuvres

modifier
Images externes
Peintures d'Émile Delpérée sur le site de l'Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) :
  Interdiction des processions jubilaires à Liège, huile sur toile, 1876.
  Les députés gantois attendant à la porte du palais de Charles le Téméraire, huile sur toile, 1877.
  Luther devant la diète de Worms, huile sur toile, 1878.
  Députation des dames belges offrant un diadème à la reine, huile sur toile, 1880.
  La restitution du perron de Liège en 1477, peinture murale, c. 1890.
  Toutes les peintures.

Élèves d'Émile Delpérée

modifier

Distinction

modifier

Hommage

modifier
  • Rue Émile Delpérée, à Huy.

Bibliographie

modifier
  • Vers la modernité, le XIXe siècle au Pays de Liège, catalogue d'exposition (Liège, -), Liège, 2001.
  • Liliane Sabatini, Le Musée de l'Art wallon, collection Musea Nostra, Ministère de la Communauté française de Belgique / Crédit Communal de Belgique, Bruxelles, 1988.

Références

modifier
  1. Paul Lambotte, Les peintres de portraits, Bruxelles - Paris, G. Van Oest et Cie, coll. « Collection de l'art belge au XIXe siècle », , 142 p. (lire en ligne), p. 179
  2. Moniteur belge: journal officiel. 1889,1/3, (lire en ligne)
  3. « Mort d'Emile Delpérée », Le Soir,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  4. Moniteur belge, Pasinomie ou collection des lois, t. XVIII, Bruxelles, Bruylant-Christophe et Cie, , 478 p. (lire en ligne), p. 9.

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :