Émile Decré

Émile Decré ( à Nantes[1] - à Oudon) est un chef d'entreprise français.

BiographieModifier

Émile Decré est le fils de Jules Decré (1872-1946), directeur des Grands magasins Decré de Nantes et le petit-fils du fondateur, Jules-César Decré (1834-1921)[2].

Il est élève au lycée de Nantes (actuel lycée Georges-Clemenceau).

En 1930, chargé de la responsabilité de la refonte de bâtiments commerciaux des grands magasins Decré, il recours alors au service de l'architecte Henri Sauvage notamment.

La même année, il fonde la section nantaise du Patronat chrétien, la Confédération française des Professions (CFP)[3].

Il crée la société Frigécrème en 1934.

Il est l'initiateur du premier service social interentreprises en 1934[4],[5], par la création du premier poste de surintendante d'usine[6].

Il s'implique dans la reconstruction de Nantes et de sa région après la fin de la guerre.

Succédant à son père comme directeur général des Grands magasins Decré, il contribue à en faire un grand magasin moderne et en devient président et à son grand développement. Sous sa présidence est créée l'enseigne Record, à Saint-Herblain (actuel hypermarché Auchan au pied de l'immeuble du Sillon de Bretagne).

Il préside également le Groupement d'achats des grands magasins indépendants (GAGMI) à partir de 1947 et la Société d'achats des magasins indépendants (SAMI) à partir de 1968, et siège au conseil d'administration de la société Cassegrain.

Membre de la Chambre de commerce de Nantes, il est, à partir de 1936, le président du Syndicat national des magasins indépendants, ainsi que le vice-président de la Fédération nationale des entreprises à commerces multiples et de l'Office des groupements patronaux de la Loire-Atlantique. Il fut également le président du Centre français du Patronat chrétien (CFPC), devenu le Centre chrétien des patrons et dirigeants d'entreprise français, de 1957 à 1965.

DécorationsModifier

RéférencesModifier

  1. "Qui est qui en France, Volume 11" - 1969
  2. Yves Rochcongar, "Capitaines d'industrie à Nantes au XIXe siècle", éditions MeMo, Nantes, 2003.
  3. "Bulletin de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, Volume 133", 1998
  4. Georges Lefranc, "Les organisations patronales en France: du passé au présent", Payot, 1976
  5. Henri Rollet, "Sur le chantier social: l'action sociale des catholiques en France (1870-1940)", Éditions de la Chronique sociale de France, 1955
  6. Winfried Becker, "Les Chrétiens et l'économie: colloque de l'Association française d'histoire religieuse contemporaine", Centurion, 1991

SourcesModifier