Émile Anfrie

naturaliste et écrivain français
Émile Anfrie
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
LisieuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Émile Anfrie (La Noë-Poulain, - Lisieux, [1]) est un naturaliste et écrivain français. Cette personnalité est associée à la ville de Lisieux.

Domaine d'observationsModifier

Les observations d’Émile Anfrie se situent majoritairement en Normandie, et notamment à Lisieux. Ses observations sont rapportées dans le Bulletin de la Société des amis des sciences naturelles de Rouen[2].

Émile Anfrie réalise une des premières études sur le vison d'Europe (Mustela lutreola[3]). Ces écrits rassemblent des informations sur le gypaète barbu, la chouette lapone (Strix nebulosa[4]) ou l'alouette des champs (Alauda arvensis[4]).

En 1912, il donne à la Ville de Lisieux 1800 oiseaux, 200 mammifères, 100 reptiles... répartis en 27 vitrines[5]. Une petite partie des collections d'Émile Anfrie est encore conservée au Muséum national d'histoire naturelle[6].

Il meurt à Lisieux quelques semaines après son épouse, à l'âge de 90 ans.[7]

Notes et référencesModifier

  1. Archives du Calvados, acte de décès n°290 du 30/06/1922, vue 74 / 144
  2. « Recherche Emile Anfrie », sur https://www.sasnmr.fr/, SASNMR (consulté le )
  3. (en) Alain-Jacques Braun, « The European mink in France: Past and Present », Mustelid & Viverrid Conservation, no 3,‎ , p. 5-8 (lire en ligne).  
  4. a et b « Recherche sur l'auteur Émile Anfrie », sur Catalogue de la BNF (consulté le )
  5. « Un don généreux : les collections de M. Anfrie »
  6. « Collection : Anfrie, Emile », Muséum national d'Histoire naturelle (consulté le )
  7. Emélie Sébire meurt à Lisieux le 15 mai 1922 (voir dans le même registre de décès)

Liens externesModifier