Émile Amélineau

égyptologue français
Émile Amélineau
Egypte louvre 290.jpg
La stèle du roi Serpent, découverte par Émile Amélineau, Musée du Louvre
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
ChâteaudunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Émile Clément Amélineau (né le à La Chaize-Giraud – mort le à Châteaudun) est un architecte, coptologue, archéologue et égyptologue français, spécialiste de l'étude des Coptes, chrétiens habitant l'Égypte depuis l'origine du christianisme.

BiographieModifier

Coptologue célèbre, il a également travaillé sur les premières dynasties pharaoniques égyptiennes, en fouillant notamment le site d'Abydos. En 1894, il découvre le tombeau de Narmer, qui fut sans doute le premier souverain de l'Égypte unifiée. En 1895, il découvre la stèle de Ouadji, le roi serpent, souverain d'Égypte de la Ire dynastie. L'objet qui date d'environ trois mille ans avant notre ère est aujourd'hui exposé au Louvre[1].

Cependant sa réputation comme archéologue est par la suite profondément entachée par les critiques de Flinders Petrie, fondateur de l'égyptologie scientifique moderne, qui reprend sa concession à Abydos et dépeint les méthodes d'Amélineau comme s'apparentant plus à un pillage qu'à une étude.

Amélineau fait don en septembre 1905 d'une partie de ses collections à la Société dunoise d'archéologie de Châteaudun[2], collection maintenant exposée au musée municipal des Beaux-Arts et d'Histoire Naturelle de cette ville.

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. La stèle du roi Serpent au Musée du Louvre.
  2. Monique Rolland, Châteaudun, capitale du Dunois, Ville de Châteaudun, , 191 p. (OCLC 19774709), p. 106

Liens externesModifier