Élisionisme

L'élisionisme est un concept philosophique recouvrant différentes théories sociales. Les théories élisionistes sont diverses mais unies dans leur adhésion à la philosophie du processus ainsi que dans leur hypothèse que le social et l'individuel ne peuvent être séparés[1]. Le terme « élisionisme » est un néologisme créé par Margaret Archer en 1995 dans l'ouvrage Realist Social Theory: The Morphogenetic Approach[2]. L'élisionisme est souvent mis en opposition avec le holisme, l'atomisme et l'émergentisme[3].

Notes et référencesModifier

  1. Robert Keith Sawyer, Social Emergence : Societies as Complex Systems, Cambridge University Press, (ISBN 0-521-84464-9, lire en ligne), p. 175
  2. Margaret Scotford Archer, Realist Social Theory : The Morphogenetic Approach, Cambridge University Press, (ISBN 0-521-48442-1, lire en ligne), p. 60
  3. (en) Sean Creaven, Marxism and realism : a materialistic application of realism in the social sciences, Londres, Routledge, , 325 p. (ISBN 0-415-23622-3, lire en ligne), p. 6

Source de la traductionModifier